SLIDER

Blogueurs, Youtubeurs, Instagrameurs : tous les mêmes ?


Différences et complémentarité 2.0


Ah ! La fameuse question concernant les gens qui évoluent sur Internet. Que font-ils ? Sont-ils tous pareils ? Ils font la même chose. Tout ça se ressemble. Très souvent je réponds : vu de l'extérieur, tout le monde paraît très similaire, mais en fait pas du tout. On s'en rend vraiment compte une fois qu'on a mis le pied dedans. Mais au fait le pied dans quoi ? C'est là que ça se complique, car je ne sais pas trop comment nommer tout ça, cet ensemble de personnes, ces créateurs de contenu.

D'abord on va essayer de dégrossir un peu le truc et donner quelques définitions.
Pour moi, un blogueur est quelqu'un qui tient un blog. Un youtubeur, quelqu'un qui tient une chaîne Youtube. Et un instagrameur, quelqu'un qui a un compte Instagram. On est tous d'accord sur ça. Mais c'est vrai que tout se complique quand l'influence arrive, tout comme la professionnalisation.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas de mot correct pour décrire tout cet univers de personnes. Très souvent les médias, les agences de communications et même nous, personnes connectées, utilisons deux mots :
  • Blogueur : oui, ce mot ne décrit pas seulement les personnes ayant un blog, mais de manière généraliste, il sert à parler de tout le monde. En fait, c'est le même truc qu'avec les rectangles et les carrés : un carré est un rectangle, mais un rectangle n'est pas un carré. Alors, dans cette histoire, un youtubeur est un blogueur, mais un blogueur n'est pas un youtubeur. Pour moi, c'est compliqué de voir les choses comme ça. Je ne trouve pas ça très réaliste.
  • Influenceur : comme si toutes les personnes présentes sur Internet ou sur les réseaux sociaux avaient une influence ou étaient là pour ça. Avec ce mot, je trouve que la notion de pouvoir est trop mise en avant alors que ce n'est pas forcément vrai.
Je trouve qu'aucun de ces deux mots ne décrit parfaitement la réalité de tous les créateurs de contenu 2.0.

En plus, je trouve que cela nous réduit à un seul aspect, celui d'avoir besoin d'Internet pour diffuser nos contenus. Oui, que ce soit le wifi, une connexion privée, publique ou la 3G, il faut une connexion internet. Mais mis à part ça, nous ne faisons pas du tout la même chose avec nos médias. Les premières différences apparaissent dans la façon de faire.
Un blogueur photographie et écrit. Un youtubeur filme et parle. Et un instagrameur photographie. C'est tout bête mais ainsi notre temps et nos activités ne sont pas répartis ni organisés de la même façon. Et finalement, ce sont les coulisses, ces choses que le lecteur ne voit pas, qui sont vraiment représentatives de notre travail et aident à comprendre ce que l'on est, ce que l'on fait. Chaque activité demande des compétences particulières. Ce n'est pas parce qu'on a un blog qu'on sait maîtriser un logiciel de montage. Ce n'est pas parce qu'on est youtubeur qu'on sait décrire un produit à l'écrit. Ce n'est pas parce qu'on est instagrameur qu'on a un blog.

Dans un article de journaliste assez révoltant et ignorant, on pouvait lire que les instagrameurs étaient très souvent de "faux blogueurs" car ils n'avaient pas de blog. Euh, comment te dire que cette idée est vraiment stupide ? Tout l'art de ne pas savoir ce qui se passe réellement dans cet univers internet ! Alors quand on ne sait pas, il vaut mieux s'abstenir plutôt que de dire des conneries. S'ils n'ont pas de blog, ils sont tous simplement pas blogueurs, pas question de faux ou de vrais dans cette histoire. Les instagrameurs ne sont pas des blogueurs cachés, des minis blogueurs ou autre définitions grotesques, ce sont des instagrameurs - des personnes qui diffusent sur Instagram et en maîtrise parfaitement le codes.
Maintenant, il y a la tendance de dire Insta-blogueur, celle si est ridicule pour moi car cela traduit deux choses: ne pas assumer son support de diffusion, et croire que ce sont les blogueurs qui détiennent l'influence et la professionnalisation côté web. 

Moi, je peux vous parler du monde du blogging parce que je tiens un blog depuis trois ans. Je commence donc bien à savoir comment ça se passe, ce qui se trame sous les articles, les mots et les photos, toutes les heures passées pour son blog. J'ai débuté il y a peu une chaîne youtube en complément de mon blog. Et je peux dire que ce n'est pas du tout la même chose, même si je parle de beauté, que je montre des make-ups. Mais non, ce n'est pas pareil, l'audience, l'envie, l'échange, la façon de faire ne sont pas les mêmes.
 
 
Blogueurs, Youtubeurs, Instagrameur, tous les mêmes_Autour de Cia_#2


En février, on en parlait justement lors d'un apéro Un Blog, Un Apéro à Bordeaux. C'était très intéressant car il y avait des youtubeuses, des blogueuses, une instagrameuse et puis aussi des personnes qui sont en train de monter leur blog. Toutes les situations 2.0 étaient représentées :
  • des blogueurs très lus mais peu suivis sur les réseaux sociaux
  • des blogueurs très suivis mais peu lus
  • une instagrameuse sans blog ou chaîne youtube
  • une youtubeuse sans blog
  • une personne sans blog mais très suivie sur la page facebook de son futur blog.
Et en discutant on se rend compte que les situations sont aussi nombreuses que le nombre d'individus autour de la table. Oui, nous sommes tous sur internet, mais... !

Moi j'ai raconté que "oui, des fois par rapport à l'influence d'Instagram je suis un peu agacée". Je prenais l'exemple d'une agence de communication qui est venue me proposer d'intégrer leur plateforme de partenariats au regard des statistiques de mon blog. Ok, cela peut être sympa car il y a des choses plutôt intéressantes (blog trip, restaurant et test de produits par exemple). J'intègre donc cette plateforme suite à leur demande, mais là je découvre que je n'ai droit à rien car je n'ai pas le nombre requis de followers sur Instagram. Du coup, c'est vrai que cela m'a fait chier. Pourquoi venir me chercher pour mon audience de blog, alors qu'en fait on se base sur mes fans Insta ?  C'est très réducteur car c'est surtout ne pas connaître le travail des blogueurs. Pour moi, c'est une preuve de l'incompréhension qui règne partout. Mais c'est surtout surprenant de la part d'une agence qui est normalement spécialisée dans ce domaine.

Au contraire, l'Instagrameuse disait recevoir des demandes de personnes qui la contactent pour une collaboration et puis disparaissent quand elles apprennent qu'elle n'a pas de blog. Qu'elle aussi était incomprise et que même avec ses 100 000 fans, elle se sentait parfois à part, voire exclue du monde du blogging, des créateurs de contenu. Je trouve qu'au final nous avons tous nos problèmes, notre lot d'incohérences et de demandes loufoques, car trop de personnes pensent que nous sommes tous les mêmes entre youtubeurs, blogueurs et instagrameurs. Bien que la réalité soit toute autre.


Cela peut paraître incroyable que les acteurs de la communication, du marketing ou des relations presse digitales ne sachent pas faire la différence entre tous les créateurs de contenu. Vous imaginez alors ce qui doit en être pour le public extérieur à tout ça ? Non, on n'est pas tous pareils. Non, les audiences Insta, Youtube ou blog ne sont pas les mêmes et surtout elles ne sont en aucun cas liées, car le public et l'attente ne sont pas les mêmes.
Là où un article de blog ou une vidéo dure dans le temps, la photo Instagram a une durée limitée - au bout de quelques heures, l'intérêt disparaît. Il n'y a pas non plus le même engagement. Quand pour une photo ou une vidéo 1 000 likes sont considérés comme assez faibles, 1 000 vues pour un article de blog sont considérées comme quelque chose de très bien.
 

Pour moi, nous sommes loin d'être tous les mêmes car avant tout nous sommes des personnes et cela nous rend uniques. Et puis nos médias de diffusion ne demandent pas et ne nous apportent pas les mêmes compétences. Notre public n'est pas le même, les attentes de celui-ci non plus. Nos motivations, nos envies, nos organisations ne sont pas les mêmes non plus. Ce qui nous réunit, c'est finalement le wifi ! Et notre envie de partager.

Et vous, pensez-vous que blogueurs, youtubeurs ou instagrameurs, c'est la même chose ?


Nota bene:  article écrit en février 2016 pour The Checkpoint/ Mise à jour en mars 2017. En raison de la fermeture du webzine, nous avons été autorisé à rapatrier les articles dont nous étions les auteurs sur nos propres blogs

4 commentaires

  1. Completement d'accord avec toi, les gens ont tendance a nous mettre dans des cases et ca m'horripile. Depuis quand faut-il avoir un blog pour etre sur instagram et vice versa? :)

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que tout le monde est different et peut apporté quelque chose, que ce soit sur instagram youtube ou sur un blog. Moi je vois tout de meme une difference entre youtube et les blogs... avant j'adorai les youtubeuses , mnt je prefere lire que d'ecouter... mais je pense que dans chaque domaines, chacun a sa place et peu apporté quelque chose.. bisous

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré cet article. C'est vrai que nous sommes tous très différents.
    Le principal, c'est qu'on prenne du plaisir à le faire.
    Très belle soirée :)
    Marion, du blog www.marionprima.com

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme19:58

    Nous sommes tous différents !!
    depuis que j'ai commencé à suivre les conseils de ce site ma motivation a augmenté !!
    J'ai eu des résultats immédiate

    www.bcubeagency.com

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.