SLIDER

As you like : Pourquoi j'ai du mal à adhérer à ce magazine?

Avis mitigé 

Si je devais résumer très rapidement mon avis sur le magazine As you Like, cela serait : Bon concept, mais mauvaise application; belle forme mais un fond qui ne me correspond pas! Bon tout est dans mon titre et mon sous-titre, ce magazine me laisse perplexe. J'appartiens à la blogosphère, j'y suis complétement accro, ce périodique devrait donc me convenir mais non... Et aujourd'hui, je vais vous expliquer pourquoi.

Nota Bene: Cet article n'est pas une critique gratuite pour dire j'aime pas, faire un buzz ou simplement aller à contre courant de ce que disent les autres blogueuses. Il ne s'agit pas non plus de jalousie. Non, pas du tout.
Il s'agit de mon ressenti et d'une critique constructive envers ce magazine qui se revendique l'image de la blogosphère. J'ai acheté le premier numéro comme tout le monde par enthousiasme de voir enfin un magazine traitant de la blogosphère, mais j'ai très vite été déçue. J'ai ensuite acheté les autres numéros pour savoir comment le magazine évoluerait car après la sortie du n°1 un sondage avait été fait pour connaître le ressenti des lecteurs afin de s'améliorer. J'y avais répondu en expliquant mes interrogations (d'ailleurs un petit cadeau était prévu - un magazine de cuisine du groupe Prisma Media - pour remercier les participants au sondage, je n'ai rien reçu alors qu'Instagram m'a bien montré que d'autres l'ont reçu cet été). Bref, je voulais donner une chance à ce magazine et voir son évolution. Si pour moi il y a du mieux avec le numéro 3, je ne suis pas encore satisfaite de ce que propose As you like.

Le concept du magazine

Revenons-en à nos moutons, mais qu'est-ce que ce magazine et que propose-t-il?
As you Like est un magazine féminin appartenant au groupe Prisma Media. Il s'agit d'un trimestriel destiné aux femmes de 18 à 35 ans. Il propose les rubriques traditionnelles d'un féminin (avec la mode, la beauté, la déco, ...) mais avec la particularité de s'appuyer uniquement sur la blogosphère. Le magazine se positionne comme un dénicheur de talents, en sélectionnant le meilleurs du web (blog, Instagram, Pinterest et autres réseaux de diffusion de contenus).

Voici comment Annouchka - créatrice originale d'Hellocoton - décrit le magazine sur son blog.
"Ce magazine s’appelle AS YOU LIKE (« comme vous le souhaitez ») parce que c’est grâce à vous, les blogueuses, instagrameuses, créatrices de talent, femmes d’aujourd’hui, qu’il existe. Parce qu’il faut savoir oser, il faut savoir se faire plaisir, innover, entreprendre, inspirer. Bref, AS YOU LIKE !"


Tout d'abord, je tiens à préciser que j'aime beaucoup le concept: un magazine présentant les talents du web et des réseaux sociaux, c'est très intéressant. J'étais très enthousiaste de découvrir l'univers des blogs de manière différente, passer du web au papier. 
La forme est plutôt sympa, même si j'avoue que le rose pour un magazine féminin est un peu trop facile, mais c'est à l'image du portail Hellocoton. Alors finalement, ce n'est pas si dérangeant. Personnellement, je trouve qu'il y a une grande place donnée aux images mais on le sait tous sur la blogosphère l'image a une place primordiale. C'est un peu le coeur de la blogosphère. J'adore les calendriers au début et puis aussi les pages coloriages et les cadeaux papier. Ce sont des petits bonus biens sympas et qui en plus surfent sur une tendance du web: les printables et les freebies. Moi, j'adore ça et j'ai même un grand dossier remplis sur mon ordinateur..

J'ai quand même noté plusieurs points qui font que je n'adhère pas au magazine


Du contenu récupéré

Un contenu récupéré

Voici ce que l'on pouvait lire dans un article web du Figaro:
"Toute l'originalité de As you Like : se nourrir du web pour construire un magazine. L'idée n'est toutefois pas de «copier-coller» des contenus venus d'Internet, comme l'explique Pascale Socquet, éditrice du pôle Femmes de Prisma. «Tous nos articles sont écrits par nos journalistes, ou bien par les blogueuses, à notre demande. Elles sont alors rémunérées à la pige." article Figaro du 02 avril 2015

Pourtant dans le numéro 1, c'est ce que j'ai tout de suite reproché à l'équipe éditoriale, les copier-coller d'articles de blogs déjà existants. Au fil des pages, je reconnais les photos, les articles, les explications, les tutos, les DIY, les recettes, ... des blogueuses que je suis. Une partie des articles sont écrits par les blogueuses, mais beaucoup ne présentent pas de nouveau contenu. Je ne sais pas à qui revient la décision mais en tout cas, le constat est qu'une grande partie du magazine est une reprise de qui existe déjà sur le web. Cela va donc dans le sens contraire de ce que était expliqué dans l'article du Figaro par l'éditrice du pôle Femmes de Prisma.

Seule une partie du magazine laisse place à de la création de contenu original et exclusif comme les cartes touristiques créées par des blogueuses graphistes, la visite des intérieurs des blogueuses - j'adore ces passages du magazine car c'est le seul vrai moment de découvertes pour moi. Mais c'est très peu dans la globalité du magazine et c'est bien dommage. OUI à un magazine qui met en valeur les talents de la blogosphère; mais NON a un magazine qui nous fait payer ce qui est gratuit sur le web.

Ce reproche de copier-coller web/ papier est visible dans tous le numéro d'As you like sortis en kiosque. Dans le numéro 1, j'ai reconnu les tutoriels de Tyboudnez, les DIY de Heju, les recettes de Marie Chioca. Dans le numéro 2, les gommages de Charlotte du blog The Blue Dresse Grirl. Dans le numéro 3, ce sont les DIY de Pop and Soda que j'ai tout de suite reconnu et en particulier celui de la sangle d'appareil photo qui doit être sur ma liste des choses à réaliser depuis plus d'un an. Mais il y a en a d'autres.
Dans tous les numéros, les looks des blogueuses sont issues de leur blog avec plus ou moins d'ancienneté de publication, ce qui est dommage car les références shopping sont inutiles puisque souvent plus disponibles.

Attention, ce reproche de contenu copier-coller ne va pas aux blogueuses qui sont dans le magazine, mais à l'équipe éditoriale qui a choisit une solution de facilité en reprenant directement du contenu existant pour nous le faire payer. C'est ce qui m'a vraiment dérangé, je me suis dis que j'avais perdu 3€ pour acheter un truc que je connaissais déjà. Oui, désolé je me suis sentie un peu arnaquée sur ce coup-là. Je préférais nettement avoir accès un contenu exclusif.

Les très belles cartes des blogueuses créatives sur leur ville de coeur
 

La non représentation de la TOUTE blogosphère

L'argument des "Il y a que des grandes blogueuses" tombe à l'eau au fil des magazines. Si dans le numéro 1, il n'y avait que des stars de la blogosphère cela est moins vrai dans les deux autres périodiques édités. On peut comprendre que le magazine se repose sur une base de "grandes blogueuses", ce sont des valeurs sûres en terme de qualité de contenu et d'attrait pour le public. Au fil des numéros As you like a introduit des blogueuses moins influentes, il remplit donc de plus en plus le rôle annoncé de dénicheur de talents. Et ça c'est un bon point. J'espère que le magazine va continuer dans cette voie en mêlant blogueuses pro et petites blogueuses. 

Note: je n'aime pas trop employé les termes de "influentes", "Grandes et petites blogueuses" mais bon pour faire comprendre ce que je voulais dire, ce n'est pas trouvé d'autres façons. 

En fait ce qui me dérange, c'est qu'une très grande majorité de la blogosphère n'est pas présente dans ce magazine. Ok, le postulat de base est un magazine féminin mais la surexposition des blogs mode, beauté et créatifs le dessert plus qu'au grand chose - et dessert également l'image de la blogosphère.
En s'autoqualifiant découvreur de talents, pourquoi se priver d'une très grande parties de ceux-là. Est-ce un aveux pour l'équipe rédactionnelle que les talents se trouvent principalement dans la mode ou la beauté. C'est très réducteur et puis surtout en faisant ça, qu'est-ce qui distingue vraiment As you Like d'un autre magazine féminin?
On commence par la mode, puis la beauté, ensuite un petit tour du côté du lifestyle mais avec seulement la mise en avant des blogueuses créatives. C'est vraiment dommage de ne pas retrouver toutes les catégories qui sont présentes sur le site Hellocoton - où sont les blogueuses maman, mariage, où est l'humeur, la BD, la société, le web, la culture geek, la technologie, mais où est la Culture... En effet, il y a beaucoup de manques ou d'oublis.

Un des reproches qui est le plus revenu après la sortie du premier numéro est l'absence de la culture. Incompréhensible pour beaucoup mais également pour moi. Le tir a été très vite rectifier dès le deuxième numéro avec l'introduction de deux pages en début de magazine intitulées Culture Club. Dans le troisième numéro, la culture a eu droit à trois pages. Espérons que dans le quatrième cela soit quatre, dans le cinquième cinq, et ainsi de suite pour voir la culture monter crescendo dans le magazine. Mais bon c'est un peu léger et surtout, il n'y a pas de blogueuses pour représenter cette section. On trouve seulement un ou deux petits encarts sur des personnes à suivre. 

Pourquoi ne pas mettre en avant les blogueuses des différentes sections de la même façon. Et puis pourquoi ne pas parler de toute la blogosphère. Malheureusement au fil des numéros, ce manque ne s'est pas vraiment effacé. J'aimerais que le magazine reprenne toutes les catégories d'Hellocoton et les expose sans faire de hiérarchie. 


Les seules pages décrytage de la blogo

Le manque de décryptage/ d’introspection de la blogo

C'est un manque que j'ai ressenti dès le premier numéro. Une fois la lecture finit, je me suis dis mais quel dommage pour un magazine qui parle de la blogosphère de ne pas proposer des articles décryptages du phénomène des blogs ou même des astuces. J'imaginais trouver un peu d'introspection de la part de ce magazine. C'est beaucoup de présentation de contenus déjà existants mais peu d'analyse. 

La seule page qui avait retenue mon attention dans le premier numéro était le Décodage de la Green Mania en page 120 qui traitait de la tendance vegan sur les blogs: est-ce juste une tendance ou alors un réel changement de vision. Mais cette petite page m'avait laissée sur ma faim. La réflexion n'était pas très poussée. Personnellement, je trouve ça dommage car je sais par expérience que la blogosphère aime bien s'interroger sur son propre fonctionnement et cela même sur les blogs féminins. Il y a beaucoup de réflexions, d'analyses, de remise en questions sur la blogosphère et j'aimerais bien retrouver ça dans un tel magazine. 

Il n'y a pas non plus de dossier sur ce qu'est le bloguing, c'est un peu dommage car ce magazine aurait pu être une bonne occasion de démocratiser les blogs, de montrer au grand public ce qu'est réellement ce monde. Je m'attendais à un peu de vulgarisation grand public au sujet du bloguing et même des astuces pour les blogueuses.
A la place dans les deux premiers numéro, il y avait des pages sur des événements parisiens pour les blogueuses ou un roman-photo. Je ne pense pas que ce genre de choses soient essentielles au magazine.

Des décryptages de ce qu’est la blogosphère et des dossiers de fond sur des tendances apporteraient beaucoup plus à ce magazine. J'espère que le magazine ira dans cette direction de regard sur la blogosphère car c'est un de sujets les plus intéressants actuellement.

Toutefois, je dois reconnaître une amélioration surtout dans le numéro 3 avec l'enquête sur les Reines d'Instagram (p 130 à 134). Ce décryptage a eu droit à 3 pages et il était fort intéressant. Instagram a une place à part dans le monde de la blogosphère. C'est ce genre de dossier que je m'attendais à avoir dans le magazine. Cela est à la fois intéressant pour les blogueuses et les lecteurs hors blogo. Cela nous apprend quelque chose, décrypte un peu une tendance, remet les choses dans leur contexte et donne des astuces. J'espère voir plus de choses comme ça dans le prochain numéro.


Conclusion

Alors oui, je sais bien qu'un magazine ne peut pas être créé en fonction de mes goûts personnels. Peu importe le magazine, il ne fera jamais l’unanimité. C'est un peu comme Hellocoton en fait mais pourtant je suis plus satisfaite du portail web que du magazine papier. Je reproche au magazine des contenus copier-coller, une exclusion d'une grande partie de la blogosphère et un manque d'analyse de la blogosphère.

Finalement, je ne sais pas pour qui est fait ce magazine: le grand public pour montrer ce que l'on peut trouver sur la blogosphère ou alors pour les blogueuses elles-mêmes. Dans dans un cas comme dans l'autre, je ne trouve pas que le magazine réponde correctement à ces cibles. Pour les lecteurs hors blogo, je trouve que ce magazine n'apporte rien de plus que les féminins existants. Pour les blogueuses, je trouve le contenu pas assez représentatif et recherché, ce qui est dommage car les principales lectrices appartiennent justement à la blogo.

J'ai l'impression qu'avec la grande présence de copier-coller d'articles pré-existants sur la blogo que le magazine joue la facilité et que ce n'est que la réplique papier de l'autosatisfaction des Sélections du jour sur Hellocoton. C'est comme une reconnaissance et franchement les blogueuses présentes auraient tord de se priver d'une telle exposition. C'est à l'équipe rédactionnelle que je reproche la facilité - et non aux blogueuses. Cela donne l'impression d'avoir trouvé un filon inépuisable que l'on peut monétiser. Mais je n'aime pas ça, si le magazine proposait un contenu exclusif (ou alors en avant-première), j'aurais moins l'impression d'être prise pour un jambon. 

Je trouve que As you Like fait très catalogue et survole trop ses sujets. Il se démarque peu des autres féminins même s'il s'appuie sur le prisme de la blogosphère, ce qui est dommage car au final cela ne reflète pas l'incroyable diversité de celle-ci et toutes ses possibilités. En fait, ce n'est pas un magazine sur la blogosphère mais un catalogue payant sur du contenus des blogs. 
Je ne peux pas dire que le contenu est creux car il y a des choses fortes intéressantes. Évidemment que j'aime toujours ce que j'aimais lire sur les blog. Pour moi le contenu doit être revu pour être plus dense, plus diversifié et plus exclusif pour mieux représenter la blogosphère - toute la blogo - et être plus percutant pour les acteurs de celle-ci tout en montrant au grand public ce qu'est ce monde.

Ou alors, c'est tout simplement moi qui ait projeté mes propres envies dans ce magazine car tout était dit dans le sous-titre: le meilleur du web en version papier. C'est donc pas étonnant que le magazine prenne le chemin qu'il a pris. 

Je vais continuer à suivre l'évolution du magazine car on ne refera pas ma curiosité mais je ne pense plus l'acheter. Nan, j'irais le feuilleter en kiosque ou alors je le téléchargerai en pdf.


Et vous, quel est votre avis sur le magazine As you Like? Reconnaissez-vous la blogosphère que vous aimez? Pensez-vous qu'il y a des points à améliorer ou aimez-vous le magazine comme ça?


P s: Il s'agit d'un avis personnel.Je vous avoue avoir aussi un peu peur de publier cet article car ce n'est jamais évident d'écrire une critique. J'espère donc qu'il ne sera pas mal interprété. Je pense que l'on a chacun une vision et des attentes du bloguing, il est de toute façon de mettre tout le monde d'accord.

42 commentaires

  1. Je suis beaucoup d'accord avec toi. D'ailleurs je n'ai acheté que le 1
    Par contre contrairement à toi je trouve ca dommage qu'il n'y ai que des grandes blogueuses.
    Sinon niveau esthétique, je suis archi fan du design avec les bords à motifs des pages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça me rassure de voir des avis proche du mien.
      En fait dans le numéro 1, il y avait beaucoup de grandes blogueuses, mais cela s'estompe de plus en plus.
      Niveau esthétique, c'est beau mais trop de place pour les images comparées au texte.
      bises

      Supprimer
  2. Il est très intéressant ton article Cia ! Je partage certaines de tes critiques, le côté déjà-vu, le manque de culture (et de voyages), la mise en avant de grosses blogueuses, le roman qui ne m'a pas intéressée dans le numéro 2 (je n'ai pas lu le numéro 1) mais j'ai apprécié les images, les freebies, le petit prix et la touche Hellocoton. J'espère que la rédaction saura apprécier ton retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Oui, il y a de temps en temps des articles voyage mais c'est peu par rapport aux autres. il y a des manques, oui.
      Dans le numéro 3, il n'y a pas le roman photo et plus les pages écritures.
      J'aime les freebies et la touche Hellocoton, mais en tant que blogueur, j'attends un peu plus.
      Bisou

      Supprimer
  3. Pareille je suis déçue et j'aime pas du tout les photos des soirées de blogueuses...ça nous rappelle trop qu'on a pas été invité! Le manque de nouveauté aussi comme tu dis trop de copier-coller!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les soirées blogueuses moi ça me fait penser à Gala ou Voici, je trouve ça inutile. Et en plus ça donne de l'eau aux moulins des détracteurs de la blogo. Donc pas nécessaire.
      Le copier-coller est vraiment le plus gros problème.

      Supprimer
  4. On peut dire que tu as bien analysé le magazine, je te rejoins sur certains points comme quoi la blogoshpère n'est pas bien représenté. Et il est vrai que la cible du magazine semble flou car on peut partir du principe qu'il est destiné aux blogueuses mais dans ce cas pourquoi ne pas approfondir les sujets ou créer une rubrique blogging avec des astuces,un peu de technique, pourquoi pas je trouve que ça serait bien et attirerait plus cette cible. Mais si le magazine est destiné aux lectrices de blog à quoi ça sert de faire des copier/coller qu'elles auront déjà lu.
    Je pense qu'As you like veut toucher ces deux cibles et c'est pour cela que son contenu est un peu flou si je peux dire.

    J'espère que la rédaction du magazine lira ton post et s'en inspirera pour rendre leur magazine plus fun, détaillé et avec de nouvelles rubriques blogging et pourquoi pas une autre rubrique spéciale "nouvelles blogueuses" qui n'ont pas forcément des centaines de visites par jour :)

    Mon commentaire est un peu long mais il fallait au moins ça pour revenir sur ton article ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ton commentaire est très bien car il est construit. je te rejoins tout à fait sur le problème d'identification de la cible des lecteurs. C'est exactement l'idée que je voulais transmettre dans mon article, tu l'as mieux dit. merci.

      La rédaction a lu mon post et l'a commenté. Je suis contente qu'il est ben réagi face à cette critique. j'espère que le magazine évoluera.
      Bises

      Supprimer
    2. j'espère qu'elle prendra en considération ton avis et les quelques points à modifier :)

      Supprimer
  5. Merci pour cet article qui est argumenté.
    Je me retrouve dans ce que tu as écrit et je regrette qu'il n'y ai pas plus de contenue inédit dans ce magazine. J'ai acheté le #3 et je ne l'ai pas encore lu.
    Bises
    Ciloucr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le contenu non-inédit est un gros problème. Attention, il y a plein de reprise dans le #3
      Bises

      Supprimer
  6. Anonyme19:17

    Rien que la Une décrédibilise la blogo.
    Avec les merveilles que l'on voit sur Issu, on se demande à quel amateur on a fourgué le bébé.
    Le magazine étant pompé sur HC sur lequel la mode, la beauté et la cuisine l'emportent. L'onglet Culture fait partie du décor pour ne pas qu'on s'imagine que la blogo féminine se résume à la mode et le nail art et les mamans blogueuses. Il ne fallait pas s'attendre à mieux.
    Si ça se vend ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas d'accord pour la UNE car elle reprend juste les codes des féminins. personnellement, je ne pense pas que la UNE décrédibilise la blogo, mais le coppier-coller d'article et la surexposition mode/beauté sûrement.
      Il y a des manques surtout pour la culture. Le magazine est jeune alors on verra l'évolution, c'est sûr qu'il va évoluer.

      Supprimer
  7. Je suis heureuse de lire ton article, car depuis quelques temps j'hésite a le prendre. Peur de retrouver principalement de la beauté - mode vu et déjà vu... Ce ne sont pas des catégories qui m’intéresse sur la blogo, alors payer pour n'avoir que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup de mode, beauté et déjà vu. Pour le moment, le magazine sous sa forme actuelle ne me satisfait pas mais bon.

      Supprimer
  8. Coucou ma belle,

    Je dois avouer que moi qui ne suit pas les grandes blogueuses représentées de As You Like je me sens dépaysée et j'aime bien car pour certaines je ne pense pas que je les lirais ailleurs cependant je suis d'accord avec toi sur le fait que j'aurais voulu que toute la communauté soit reprise, plus d'humeur et plus d'humour ne ferait pas de mal. Un peu de geekerie aussi ce serait bien cool. Et des BD. C'est vrai qu'il y a beaucoup (trop) de mode / beauté mais bon moi je suis à la ramasse sur les blogueuses tendances donc ça va !

    Merci pour cet article qui montre que t'as des PUTAINS d'OVAIRES !

    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, oui j'ai des ovaires.
      Effectivement si tu ne lis pas les grandes blogueuses, tu ne reconnais pas le contenu. mais pour moi qui les lit, je trouve ça limite de nous faire payer du copier-coller web/papier. Ce n'est pas vraiment très correct pour moi, et cela peu importe la qualité de l'article.
      Oui pour l'ajout de la culture, de l'humeur et un peu d'humour, cela serait bien.
      Bisou

      Supprimer
  9. Coucou j' avais acheter celui du mois de juillet, je le trouver plutôt sympa c'est un bon concept on trouve des astuces très utiles bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sympa si tu ne lis pas la blogo, mais de toute façon, moi je trouve ça limite de faire payer ce qui est gratuit sur le web.
      Personnellement, je ne trouve qu'il y ait des astuces dans le magazine.
      Bisou

      Supprimer
  10. Encore une fois, un excellent article ! Je te rejoints complètement dans ce que tu argumentes.
    Mais malgré tout, ça reste un magazine agréable, à lire dans le jardin, au parc, ou à la plage quand on a pas de tablette ! (Je n'ai pas encore lu 3ème)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup.
      Oui le magazine reste très agréable. En plus je crois à 100% dans ce concept de mettre en avant la blogo, j'aimerais juste un contenu plus dense, mieux adapté à la blogo et au grand public.

      Supprimer
  11. Salut Cécilia :)

    Mon avis se rapproche beaucoup du tiens, c'est d'ailleurs pour cela que je n'ai acheté aucun de ces magazines ! L'idée de base est plutôt bonne mais pas exploitée de manière optimale je trouve, notamment le "copié-collé" d'articles gratuits !
    Il faudrait que j'en achète un pour pouvoir me faire une réelle idée mais bon !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Bérengère,

      Ah, je suis contente de voir des avis similaire au mieux. Moi je les achète pour suivre l'évolution. Tu sais combien je suis curieuse et que j'aime analyser.
      je te rejoins l'idée de base est excellente mais pas assez exploitée pour moi. Pour le moment, le contenu va vers la facilité.
      Bisou

      Supprimer
  12. Oui ! oui ! oui ! Il manque de la culture ! Et puis je e trouve un peu cher pour son contenu qui fait référence à bon nombre de blogs. Sinon l'idée de base est géniale ;)

    RépondreSupprimer
  13. je n'ai pas lu le magazine, je suis une petite nouvelle sur Hellocoton, et j'avais vu cette rubrique qui m'intriguait, avec son discours alléchant. Ta critique est très complète, on retrouve à la fois les points positifs et les points négatifs, et cela me permet de me faire une idée du type de magazine proposé, avant d'essayer de le trouver en librairie. J'avoue que naturellement, j'avais pensé que toutes les catégories s'y retrouveraient, avec par exemple un décryptage des nouvelles tendances culinaires (comme ton passage sur le vegan, qui a apparemment été rédigé), ou sur les nouvelles tendances modes. Un moyen de condenser tout ce qui aurait été écrit sur les blogs, au lieu de prendre ceux-ci un par un. ça aurait été bien, ça. Je ne pense pas acheter la version que tu décris, elle m'intéresse moins, et je ne m'y retrouve pas. Par contre, si le magazine était modifié avec les indications que tu donnes, je le trouverais tout de suite beaucoup plus intéressant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le discours est alléchant, tout comme Hellocton. Il y a ce côté, j'aimerais être dedans. Mais en fait, si tu suis bien les sélections Hellocoton, tu ne verras pas beaucoup de nouveauté. C'est ce que je reproche.
      Il n'y a pas de décryptage - peu en fait. mais le magazine veut évoluer. je croise les doigts.
      Bisou

      Supprimer
  14. Je ne pense pas pas qu'on puisse dire que tu as la critique facile, tu expliques très bien les points qui ne te satisfont pas, sans te contenter du simple, "j'aime pas" ou "c'est nul", qu'on lit bien trop souvent...tes critiques sont constructives et donc, poussent à la réflexion !
    Je n'ai jamais acheté le magazine, mais je l'ai feuilleté et cela m'a suffit pou ne pas avoir envie de passer par la case achat.
    Comme toi, j'y ai retrouvé bon nombre de "déjà vu" et je n'ai tout simplement pas eu envie d'aller plus loin.
    As you like est un jeune magazine, j'espère qu'en prenant compte des avis comme le tien, l'équipe saura modifier le tir pour proposer du contenu plus recherché et surtout nouveau, pas du réchauffé, moi c'est ce qui me manque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Séverine. C'est toujours difficile avec les critiques car on ne sait jamais comment les gens les interprètent. Il y a un gros travail d'ailleurs ce magazine, alors cela peut être difficile de voir une critique. Et puis je ne veux pas que les blogueuses qui sont dedans se sentent lynchées de ma part. ce n'est pas ce que je veux faire passer.
      J'espère aussi que le magazine évoluera. Comme il est lié à la blogo et que celle-ci évolue sans cesse, je pense que le magazine doit faire de même.
      Bisou

      Supprimer

  15. Bonjour Cécilia, et merci pour cet article ( fallait pas avoir peur ;-)
    La critique constructive fait toujours avancer les choses.
    Nous sommes très attentives à vos remarques car bien évidemment nous n'avons qu'une seule envie : de faire évoluer le mag.
    Et pour un mag aussi jeune que nous des retours comme le vôtre sont très utiles !
    Donc, oui, toute l'équipe a lu votre article et vous en remercie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre message. J'avais surtout peur que mon avis soit mal interpréter et aussi de faire de la peine. Un blog, c'est déjà beaucoup de travail alors un magazine cela doit être une montagne. Et je ne veux pas du tout dénigrer cela et votre implication.
      En fait, je me suis permis d'exposer mon avis, c'est parce que j'aime beaucoup le concept du magazine et que je pense qu'avec quelques petits trucs en plus, il pourrait toucher plus de monde - surtout au sein de la blogosphère. Oui le magazine est jeune et va donc encore évoluer, c'est ce que j'aime. Et je vais suivre cette évolution avec plaisir.
      Merci beaucoup pour votre message.

      Supprimer
  16. Merci pour cet article et cette critique constructive!
    Perso, j'ai apprécié le magazine pour son esthétisme. Mas comme tu l'as souligné, il sonne creux. J'ai été déçue des catégories (beauté, mode et un peu de lifestyle) vraiment très réductrices. Surtout quand on va la diversité sur Hellocoton! Et je ne dis pas ça juste parce que je suis une blogueuse humeur et donc un peu "lésée". J'aurai aimé faire de vraies découvertes sur des blogueuses qui abordent des sujets moins "conventionnels"

    Et comme tu l'as si bien dit, pour un magazine qui est censé être une fenêtre ouverte sur la blogo, il n'en parle pas beaucoup. Pourquoi ne pas traité du fonctionnement de celle-ci en montrant au grand public la masse de travail qu'il peut y avoir derrière un joli blog, des compétences que ça demande. Donner des astuces aux blogueuses...

    Bref, je ne vais pas refaire ton article, tu as tout dit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien.
      L'esthétisme est très bien même si personnellement je trouve que les photos prennent trop de place. Effectivement, je pense que la surexposition mode/ beauté est trop réductrice, surtout que sur hellocoton la catégorie Humeur a une bonne place.
      J'aimerais retrouver ce côté là dans la magazine.
      effectivement, je trouve qu'il parle peu de blogo avec que c'est un magazine avec la blogo. C'est un paradoxe que je comprends pas. Mais le magazine évoluera.
      Bises

      Supprimer
  17. Moi je trouve ce magasine très esthétique... mais très creux ! Globalement en 20 minutes la lecture est pliée. Les images c'est essentiel, c'est joli, mais on a plus 3 ans donc on peut aller au delà du simple "imagier". Alors c'est sur : on est la génération instagram, maintenant les gens zappent dès qu'il y a plus de 3 lignes à lire mais je trouve ça fort dommage de créer ce concept hyper original et d'y mettre du vent. Je me suis arrêtée au N°1 que Hellocoton m'a fait parvenir. Ca fait plaisir d'y voir la blogo mise en valeur mais je reste perplexe face à l'intérêt du public car effectivement : autant trainer sur la blogo, au moins on a des choses à lire ! Après je retentirai un numéro pour voir l'évolution dans quelques temps ;) !
    Encore un chouette article en tout cas !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup.
      Je te rejoins sur l'interrogation autour des photos, de la génération Instagram et la rapidité de consommation. Que retient-on réellement de toutes ces images - qui des fois se ressemblent. Une image ne peut pas tout dire comparé à un article. Il est difficile de voir un DIY par une seule image par exemple. Mai les gens semblent vouloir cette rapidité.
      Je suis aussi perplexe que toi sur le magazine mais je vais suivre son évolution.
      Bisou

      Supprimer
  18. Et bien je suis toujours impressionnée par ta facilitée de parler et de cerner de tels sujets.
    J'ai eu le même ressenti que toi lorsque j'ai feuilleté le 1er numéro. Je ne l'ai pas acheté car comme tu dis c'est un peu du simple "copier-coller" d'articles publiés et du coup je ne me suis pas attardée plus que ça sur le numéro 2 et 3 . J'irais peut etre feuilleter le 3 mais je ne suis pas emballée.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cela me fait extrêmement plaisir car moi j'ai souvent l'impression de me répéter ou de faire trop long.
      Je vois que les copier-coller dérangent beaucoup de monde. Si on lit la blogo, on s'en aperçoit vite.
      Bisou

      Supprimer
  19. Ah merci pour ton article sincère et qui ose dire certaines choses. Je n'ai pas encore eu l'occasion de lite un seul As You Like depuis sa sortie, mais je pense y remédier rapidement. Je suis donc ravie de lire ton article afin de me préparer au contenu que je vais y trouver avec un regard plus "objectif".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien. Oui, tu vas sûrement relativiser le magazine. J'ai vu beaucoup d'articles positif mai juste pour dire "ah j'aimerais être dedans" ou "alors oh c'est bien car c'est des blogueuse". Moi j'ai essayé d'aller voir un peu plus loin.
      Bisou

      Supprimer
  20. j'avais feuilleté le numéro 1 en magasin et ce que j'y ai trouvé comme contenu ne m'a pas motivé à l'acheter. pour moi c'était du vu et revu de ce qu'on trouve sur les blogs, comme tu le dis si bien. après, ça plaît à certaines et il faut de tout pour faire un monde alors je leur souhaite une belle continuation :)

    RépondreSupprimer
  21. Je suis un peu comme toi concernant ce magazine, je suis très mitigée. A chaque fois, je le zieute dans la boutique avant de l'acheter et non à chaque fois je le repose.
    A chaque fois, je le trouve très sympa, me dit qu'il pourrait faire joli sur des photos, vu tout le bruit qu'il fait. Mais non.
    A chaque fois que j'ai ouvert ce magazine à différentes pages, je suis tombée sur des articles de blogs, ou sur des choses que j'ai déjà lu dans des blogs, donc je ne voyais absolument pas l'utilité d'acheter ce que je peux lire directement sur mon PC ou portable XD.

    Peut-être que ça changera avec les prochains numéros (je retenterais XD).
    Il me semble qu'il y a Paulette aussi en magazine blog, faudrait que j'essaye d'en trouver un pour voir ce que ça donne.

    Bisous <3

    RépondreSupprimer
  22. Personnellement je ne l'avais jamais remarqué, jusqu'au jour ou j'ai été contactée pour justement y participer, ce que je n'ai pas refusé, puisque 6 pages me sont consacrées dans le numéro d'Avril.
    Etant donné que je développe mon activité, je trouve que ça va m'apporter une belle visibilité.
    Je pourrais donner mon avis lorsque j'aurais pris le temps de le feuilleter.
    Ceci dit, j'ai quand même pris le temps de lire ce billet, au moins j'aurais déjà une première impression.

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.