SLIDER

Apprendre à skier quand on est adulte

Skier sur le tard 

Cela fait trois 3 ans que je vais au skier. Je suis devenue une championne du traquage des promotions et bons plans, je vous en parlerai dans un prochain article. Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'autre chose. Avec le titre vous avez certainement compris ma particularité: j'apprends à skier à l'adulte. Je suis une débutante en ski. Et au fur et à mesure de mes séjours au ski, j'ai remarqué plusieurs choses pour apprendre plus sereinement.

A l'école, je n'avais pas eu la chance d'aller à la classe de neige. Nous étions allés en classe découverte sur les traces des romains à Nîmes à la place de la classe de neige. Je n'ai pas appris à skier enfant comme beaucoup de personnes de mon âge. La première fois que j'ai skié, je l'ai même pas fait sur de la neige. Ma première expérience sur des skis était chez Urban Ski à Bordeaux, une société qui propose de faire du ski sur un tapis. 

J'ai réellement skier dans un décor enneigé et de montagne, il y a 3 ans à La Pierre Saint Martin et cela ne ce n'est pas vraiment bien passé car j'étais trop stressée, trop bloquée par mon statut de débutant. Pourtant j'ai persisté et aujourd'hui après plusieurs weekends à la montagne dans différentes stations, je suis sortie des espaces débutants et je prends plaisir à skier. 

Voici donc mes conseils pour apprendre à skier à l'âge adulte 

 


1 - Prendre des cours de skis 


Ne faites pas l'erreur de vous lancer tout seul! Vous n'arriverez jamais à apprendre à skier tout seul. Et puis ne faites pas cette seconde erreur, croire que vous allez apprendre à skier avec les gens qui sont venus avec vous car eux savent

Un bon skieur n'est pas forcément un bon pédagogue. 

Nombreuses sont les scènes d'engueulade ou de cris sur les pistes d'apprentissage à coup  de "tourne, mais tourne", "les skis parallèles, j'ai dit" ou encore "fais le chasse-neige, bordel!". Ah le manque de patience des skieurs expérimentés qui ont l'impression de perdre leur temps sur les petites pistes parce que vous ne progressez pas et qu'eux ne peuvent pas dévaler les sommets. Sincèrement si j'ai un conseil à vous donner, ne cherchez pas à apprendre à skier avec vos proches. C'est le meilleur moyen de ne pas progresser correctement et de garder de mauvais souvenirs du ski.

Chaque weekend au ski, je réserve un cours de ski. Je prends la formule cours individuel. Même si vous avez l'impression que cela coûte un peu cher (environ 41€ le cours individuel dans les stations des Pyrénées), cela vaut le coup. Il existe beaucoup de formules selon les budgets et les envies avec les écoles de skis: cours à la semaine, cours collectifs, ...

Avec un moniteur vous apprendrez les bases: chausser, déchausser, marcher dans une pente, vous arrêter, le chasse-neige, contrôle votre vitesse. En dehors de la technique, vous allez également être plus en confiance avec un moniteur qu'avec vos proches (pas de reproches, pas de cris, pas de perte de patience, ...)
Prendre un cours de ski donne confiance et c'est un paramètre très important pour apprendre à skier à l'âge adulte. Réussir une descente avec un moniteur de ski, vous montre que vous êtes capable et que vous pourrez recommencez seule.


2 - Ne pas forcer les autres à skier avec vous


M.Cia lui sait bien skier, il est capable de faire toutes les couleurs de pistes. Cela serait gâcher son weekend de lui demander de rester avec moi sur les pistes d'apprentissage. Du coup, nous avons accepté l'idée de ne pas skier ensemble. Y a rien de pire que de frustrer quelqu'un qui a envie de profiter de son weekend en lui demandent de rester avec vous. Si vous étiez à la place du bon skieur, vous aussi vous aimeriez avoir la possibilité de descendre des grandes pistes et non de rester bloqué en pied de station à l'espace débutant. Il faut que chacun puisse profiter de la montagne à la hauteur de ce qu'il sait faire. C'est pourquoi dès le départ, il faut accepter que chacun skie dans la zone qui lui est adaptée.

Moi je suis en bas de la station à progresser tandis que lui peut profiter des sommets. Plusieurs fois dans la journée (à peu près toutes les 1h30), il vient me rejoindre sur les pistes d'apprentissage et les pistes vertes. Nous skions ensemble. J'en profite pour lui montrer mes progrès et lui se repose en descendant de petites pistes.

Depuis que nous faisons ça, chacun profite de son weekend. Tout le monde est content, moi je suis fière de lui montrer mes progrès et lui est ravi de pouvoir profiter des pistes rouges et noires. Et franchement, je progresse mieux comme ça. Je m'entraine et puis je suis toute contente de pouvoir lui montrer ce que j'ai appris au cours de ski. Il constate vraiment que je progresse, c'est encourageant! Pas de cris, pas de frustration! Il n'y a plus que du positif en faisant ça. 

Et un peu avant que la station ferme, nous avons pris l'habitude d'essayer ensemble une piste plus technique pour moi: soit une verte ou une bleu facile.
Il profite de ses descentes pour repérer les pistes qui sont accessibles techniquement aux débutants car des fois entre vertes et bleues, il n'y a pas grandes différences.

Alors oui, il faut accepter que vous n'aurez pas entièrement les mêmes souvenirs de votre séjour au ski. Pourtant vous en aurez, vous aurez les moments où vous skiez ensemble, les moments où vous montrez vos progrès, les moments hors skis. Et puis, on a des tas de choses à se raconter. Moi, je lui raconte ce que je vois en station - maintenant les pieds de pistes sont très animés, il se passe toujours quelque chose - et lui me prend des photos des sommets. Cela me pousse à progresser pour que nous ayons plus de souvenirs en commun.




3 - Rester calme face à ses peurs


La confiance en soi est souvent le problème quand on commence à skier à l'âge adulte. On est plus conscient des risques.

La peur nous met vraiment des blocages et une fois qu'elle est là, c'est difficile de reprendre. Si la peur vous gagne en haut d'une piste, n'hésitez pas à le dire, à déchausser et redescendre à pieds. Même si vous êtes seul, il y aura toujours quelqu'un qui s'arrêtera pour vous aider. Ne vous souciez pas de ce que les autres pourraient penser, tout le monde a été débutant un jour. 

Ensuite, prenez un moment pour vous reposez. Allez boire un verre, faites une descente de luge, profitez-en pour prendre la station en photo,... Bref, arrêtez de skier un petit moment.
Puis repartez sur les pistes d'apprentissage. Retournez chez les marmottes ou les baby, refaites ces petits descentes que vous maitrisez et reprenez confiance. 

Si une piste vous paraît trop difficile, allez voir à l'école de skis s'il y a une alternative, s'il y a une autre chemin car les stations aménagent souvent des passages entre les pistes. Les moniteurs de skis sont au fait des passages les plus faciles pour les débutants. Par exemple, à Luz-Ardiden il n'y a qu'une grand piste verte mais celle-ci comporte un passage très pentu qui m'a complétement paniqué la première fois que j'ai essayé de le descendre. Ma monitrice de ski m'a alors montré un autre chemin, au départ nous sommes bien sur la fameuse piste verte mais avant d'arriver au passage compliqué, il faut bifurquer sur la fin d'une piste bleue. La fin de cette piste est en effet beaucoup plus facile pour les débutants. Toute seule, je n'aurais pas essayé cette piste car avec le classement de couleurs, je l'a pensé plus compliquée. Au final, j'ai beaucoup progressé sur cette piste. 

Il y a souvent un autre point qui nous fait peur en tant que débutant: le monde. Une des choses que je déteste le plus, c'est entendre quelqu'un qui arrive à toute allure derrière moi. A ce moment là, j'ai de mauvais reflex, je fais souvent le lapin qui change de direction brutalement. Ne faites pas ça même si c'est souvent un réflex. La règle sur les pistes, c'est qu'un skieur doit faire attention à la personne devant lui. Ce n'est donc pas à nous de se soucier des autres derrière nous. Alors tous ne respectent pas les débutants, mais une bonne majorité fera attention à vous. Essayez donc de ne plus stressez quand vous entendez un bruit derrière vous. Ayez des trajectoires régulières, comme ça les skieurs derrière vous pourront anticiper vos mouvements.

Autre conseil, ne prenez pas de choses de valeur avec vous. Oubliez le sac à dos avec l'appareil photo pour immortaliser vos proches et la station. Laissez ça dans la voiture ou en consigne, le temps que vous appreniez à skier. Ne vous encombrez pas d'un stress supplémentaire car vous ne voulez pas tomber à cause de vos objets de valeurs. Pour les photos sur les pistes, prenez simplement votre téléphone portable dans une poche bien fermée par un zip.



4 - Ne pas se soucier du regard des autres


Pas facile d'être l'adulte dans l'espace enfant! Mais c'est un passage un obligé. Il faut accepter d'aller dans les espaces Piou-Piou, Marmottes ou Baby. 

Oui, les gens vous regardent. Oui, les gens comprennent que vous ne savez pas skier. Le regard des autres, les moqueries je les ai vécu lors de mon premier weekend au ski. Cela n'a pas été facile, cela m'a bloqué d'ailleurs. Jusqu'à ce que je me dise que je ne voulais pas que ses connards intolérants gâchent mon weekend. Eux aussi avaient dû être débutant. Maintenant, c'est mon tour, et alors! Oui, j'apprends à skier à l'âge adulte et alors! Je peux bien aussi profiter des joies de la montagne.

Une fois qu'on accepte sa condition de débutant, tout se passe mieux. Merde, ne laissez pas les autres gâcher votre séjour. Cela coûte déjà assez cher, alors bon profitez-en même si cela doit se passer d'abord sur les pistes des clubs enfant. 

Et puis tout le monde n'est pas là pour se moquer de vous. Dans les différentes stations que j'ai fréquenté, beaucoup de personnel aux remontées mécaniques m'ont aidé, encouragé en tant que débutante. Des petits mots, des conseils qui font du bien et motive à descendre les pistes. Cette attitude positive m'a beaucoup marqué, notamment à Piau-Engaly, certainement le weekend où j'ai le plus progressé.

5  - Choisir sa station 


En fouillant pour choisir votre station, vous allez voir qu'il existe des stations dite familiales plus accès sur les débutants et les enfants. Vous pouvez évidemment vous fiez à ces indications pour faire votre choix. Pour ma part, ce n'est pas ma priorité. Cela garanti un certaine nombre d'infrastructure dédiées aux débutants mais pas l'accueil. Je me suis déjà pris des réflexions et des railleries de la part de personnes dans ce type de stations "débutants" alors que j'ai été superbement accueillie et encouragée dans d'autres stations.

Je regarde plus tôt le nombre de pistes vertes et de pistes bleues, combien sont dans l'espace débutant et combien sont en dehors. Généralement, les espaces débutants dans les stations des Pyrénées sont composés de deux ou trois petits pistes d'apprentissage, et ensuite de pistes vertes plus longues - cela va d'une grande piste verte (Piau Engaly, Luz Ardiden) à plusieurs grandes pistes (Grand Tourmalet, La Pierre Saint Martin, Gavarnie). 

En tant que débutant, vous passez énormément sur les pistes d'apprentissage. Pourtant au bout d'un moment, vous vous sentirez étroit et vous aurez envie d'essayer des pistes plus longues. Si vous choisissez une station où il y a une seule piste verte en dehors de pistes d'apprentissage, cela ne vous laisse beaucoup de marges de manœuvre. Sur un weekend, vous pouvez vous en contenter, sur une semaine, cela va vous paraître très répétitif. C'est donc pourquoi, il est intéressant de regarder le nombre de pistes vertes hors zone d'apprentissage. Cela vous aide plus de possibilités de vous amuser et de progresser en douceur.

Bon plan: la plupart des stations des Pyrénées proposent des forfaits débutant avec l'accès aux pistes d'apprentissages et pistes vertes. Ces forfaits sont généralement à acheter aux caisses des stations, mais vous pouvez en certains sur internet. C'est un vrai bon plans car les premières fois au ski vous ne sortirez pas de ces pistes.
Ex: 26€ au Grand Tourmalet, 24€ à Luz Ardiden, 27€ Cauterets


J'espère que mon retour d'expérience vous aura intéressé et que ces conseils vous seront utiles. Pour apprendre à skier à l'âge adulte, l'important est d'y aller à son rythme et de maîtriser ses peurs.

Et vous, quel est niveau de ski? Skieur confirmé ou débutant? Quels sont conseils pour progresser et skier sereinement?



3 commentaires

  1. Oh j'aime beaucoup skier et ça me manque tellement ! En tout cas ton article est super complet et donne envie de se lancer ! Je valide à 200% <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour cette validation. Je te souhaite de retourner au ski bientôt.

      Supprimer
  2. Personnellement j'ai skié plusieurs fois enfant et je dois avouer que cela ne m'a pas trop plu ! Je ne suis pas adepte de la montagne si ce n'est du beau paysage. J'ai peur avec tout ce qui glisse comme les roller aussi par exemple. Je crois que j'ai ma première étoile mais bon ça fait des années que je n'y suis pas retournée ! En tout cas ton article est intéressant pour ceux qui veulent s'y mettre

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.