SLIDER

la souffrance orthograhique

abonnée au moins 2 pour l'orthographe

J'en avais déjà parlé l'an dernier sur le blog mais l'article était un peu passé inaperçu. Suite à plusieurs événements, j'ai eu envie de revenir sur ce sujet de l'orthographe qui est très sensible pour moi. Je fais partie de ces personnes qui ont des problèmes d'orthographe. On pourrait même dire que c'est un problème chronique. Aussi loin que je m'en souviens, j'ai toujours eu ce problème et je n'ai jamais réussi à le surmonter. Aujourd'hui, bien que la technologie nous fasse écrire de plus en plus rapidement et de plus en plus condensée, l'orthographe n'a jamais autant compté.

Et quand une faute saute aux yeux d'une personne, en général elle vous le fait rarement comprendre de manière diplomatique. Les reproches sur l'orthographe sont toujours dévalorisants, négatifs voir violents. On te fait bien comprendre que tu es vraiment un ignorant si tu ne sais pas écrire correctement. 

 
Il y a plusieurs mois j'avais vu le reportage Envoyé Spécial le prix des fautes sur les problèmes d'orthographe dans notre société. Certains aspects m'avaient plu car il était enfin montrer qu'un problème d'orthographe n'était pas synonyme d'inculture ou d'idiotie, que cela peut toucher des personnes cultivées, intelligentes et avec des responsabilités.
Mais il y avait d'autres passages qui pour moi - personne à problèmes - m'avait laissé un goût amer car au final on est catégorisé en fonction de ces fautes. Cela est un vrai handicap et penser que les gens n'en ont pas conscience est une erreur. 

Bien sûr qu'on ne se fout pas de faire des fautes. Bien sûr que je ne m'en fous pas quand on relève mes fautes. J'en ai honte, je m'en veux, je corrige, je relis,... Avoir ces problèmes d'orthographe est une vraie souffrance depuis toujours. 

J'ai tout entendu à ce sujet: que j'étais analphabète, que je n'arriverais pas à poursuivre mes études, que ce n'était que de la mauvaise volonté car je faisais partie des premiers de la classe, que ce n'était pas possible, que je n'étais pas motivée, ... et plein d'autres choses. 

Toutes ces remarques sont encore en moi comme des blessures qui ne se sont pas refermées. C'est aujourd'hui toujours un sujet sensible. Je continue de pleurer même si je suis adulte quand je me retrouve face à cette violence concernant les fautes. Je dis VIOLENCE car c'est vraiment ça, les personnes qui vous font des reproches ne le font jamais avec des pincettes. 

Sur le blog, je l'ai déjà subit. Je sais qu'il y a des fautes, qu'il y en aura encore et sûrement dans cet article. J'ai beau me relire ou même faire relire, il y a toujours des fautes qui échappent à la vigilance de ma famille et de moi-même. Une fois par mois, je remets le nez dans mes anciens articles, ceux du début pour les relire. Très souvent je fais des changements, je corrige des fautes que je vois enfin. 
Mais quand vous recevez un "avant de vouloir faire de jolies photos, il voudrait mieux savoir écrire", il est difficile de le prendre autrement que négativement. 

Il y a une intolérance face aux fautes d'orthographe qui le plus souvent ne vous fait que vous pousser encore plus bas que terre que de vous aider à progresser.
Les fautes d'orthographe, on en rigole, on se moque, on les pointe du doigt, on juge, on catégorise... Mais souvent un peu trop vite. C'est comme si on vous enfonçait encore plus la tête sous l'eau. En plus de montrer vos erreurs, on vous juge et on vous rabaisse.
Si les solutions étaient aussi simples que ce qu'on nous sort habituellement, personne ne ferait de fautes. Mais ce n'est pas si simple, ce n'est pas simple pour tout le monde.

Aujourd'hui, je voulais juste vous écrire que les problèmes d'orthographe peuvent constituer une véritable souffrance. Et que cela ne sert à rien d'enfoncer les gens gratuitement. Il faut jamais oublier que vous êtes face à des personnes et les juger n'apporte rien, si ce n'est encore plus de souffrance. Il vaut mieux aider que se moquer, comprendre que juger.

24 commentaires

  1. Coucou Cécilia,

    Je pense que ça t'a fait du bien de vider ton sac dans cet article car tu souffres toujours beaucoup de ces vilaines remontrances !
    Pour ma part je croise parfois de petits fautes d'orthographes sur ton blog, mais rien de grave, et moi aussi il m'arrive d'en faire, on est humais, on fait des erreurs !
    Je sais que lorsque je dis à certaines personnes qu'il y a une faute, je le fais gentiment et j'espère ne jamais avoir offusqué qui que ce soit parce que c'est loin d'être mon but !
    On a besoin d'accompagnement et de soutiens pour tendre à ne plus faire de fautes !

    En tous cas j’espère que tu feras relativiser certaines personnes !
    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu besoin d'en parler et je pense que j'en reparlerais à chaque fois que j'en ressentirais le besoin car c'est un sujet non refermé chez moi. Je souffre encore de que ce j'ai entendu à l'école à mon sujet.
      Tu as raison, c'est d'accompagnement dont on a besoin.
      Bisou

      Supprimer
  2. Ma chère Cécilia, je me souviens très bien de ton premier article à ce sujet et aussi de tes petits mots de souffrance et de tristesse après certaines critiques.
    Je comprends à quel point ça doit être difficile, mais même si en effet, il y a parfois quelques fautes dans tes articles (comme dans les mines!) , c'est loin d'être gênant pour la lecture.
    ça n'enlève absolument rien à la qualité de ton blog et de tes articles.
    Je comprends tes blessures et suis désolée de voir que ça te fais encore souffrir. Tu n'as a rougir de rien! Tu es pétillante et ce n'est pas quelques fautes d'accords qui changeront ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as toujours été un soutien dans l'aventure du blog. Merci beaucoup d'être là Angèle. Cela ma fait énormément plaisir.
      Merci pour tout. Bisou et à bientôt

      Supprimer
  3. En étant une future prof de français, je comprends ton désarroi. On se l'avoue peu, mais nous sommes tous un jour ou l'autre en "insécurité linguistique" et cette insécurité est vraiment déplaisante car elle ôte toute confiance en lui à celui qui la subit. Il y aura toujours des "extrémistes" pour quoi que ce soit, des gens qui estiment qu'ils sont mieux que d'autres parce qu'ils pensent maîtriser telle ou telle chose. Le tout, c'est d'arriver à passer au-dessus des remarques et de ne pas se sentir rabaissée par des personnes "totalitaires". ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La remarque qui m'a fait - qui me fait encore - le plus mal est celle qui me vient d'une de mes professeurs, qui en 5ème m'a traité d'analphabète. Cela me fait encore très mal quand j'y repense. Je ne me suis jamais sentie autant humiliée. Et je ne l'ai pas encore surmonté.

      Supprimer
  4. Coucou,

    C'est un article hyper chouette ! Je ne m'y reconnais pas trop puisque je ne fais pas (trop) de fautes d'orthographe (ça m'arrive comme tout le monde mais je n'ai pas de problème avec ça) en revanche je me reconnais bien quand tu dis que les autres accusent souvent et s'agacent des fautes des autres... :-( Je reconnais que ça m'ennuie souvent quand je vois des fautes sur un blog, j'ai même parfois tendance à penser que la personne s'en fout, qu'elle a juste voulu publier son article sans faire attention à son lectorat. J'ai le jugement un peu facile. Même si je sais que les personnes sont peut-être dyslexiques ou se sont relus et ont tout simplement fait des fautes d'inattention, j'ai du mal à les ignorer, elles me font toujours faire la grimace. Enfin j'espère que maintenant, après lecture de cet article, je serai plus tolérante (enfin, je n'ai jamais laissé de commentaire ni fait de remarque désobligeante !). C'est un super article pour permettre à d'autres d'y voir plus clair et de mieux comprendre.
    Après, je me dis que le "problème" vient peut-être de la méthode d'apprentissage de la langue quand on était enfant : l'orthographe s'imprime peut-être mieux avec certaines méthodes, ou en tout cas avec des méthodes adaptées à l'enfant ... ? Je ne sais pas.

    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il y a des gens qui s'en foutent qu'on se moque d'eux et d'autres que ça blesse car ils ont beau faire plein d'efforts, ils n'arrivent pas à surmonter leur problème d'orthographe. ce qui me blesse et m'énerve, c'est quand on me juge tout de suite pour pas grand chose, sans penser au mal que cela peut faire derrière.
      Oui, je pense que les méthodes d'éducation sont peut-être à revoir.
      Bises

      Supprimer
  5. Je trouve ça bien que tu en parles... parce que lorsqu'on n'a pas ce genre de problème, on ne réalise vraiment pas à quel point ça peut être handicapant. On a tendance à juger, à se dire que la personne ne fait pas attention, ne s'est pas relue sans prendre conscience que si, elle l'a peut-être fait sans voir ses fautes.

    Je trouve d'ailleurs que tu fais peu de fautes pour quelqu'un qui a un "gros problème d'orthographe" et ça ne fait que prouver à quel point on peut améliorer sa qualité d'écriture moyennant les bons outils, une relecture attentive, etc. Je collabore avec quelqu'un qui a une dyslexie grave, c'est du décodage pour comprendre ses phrases. Il confond absolument tout ce qui peut humainement se confondre, il oublie des mots, etc. Ecrire un simple e-mail lui demande des efforts surhumains.

    Et puis tiens, Michael Jackson faisait plein de fautes d'orthographe, ça ne l'a pas empêché d'entrer dans le dictionnaire. Il m'a même écrit "Love allways" au lieu de "always" sur un autographe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais si Michael en faisait alors tout va bien. Sa faute m'a fait sourire. Mais j'avoue que des fois, je ne savais plus comment écrire des mots très simple. Le doute me fait perdre tous mes moyens et c'est horrible dans ces cas-là.

      J'ai appris au fil du temps à gérer, ou camoufler mes problèmes en orthographe. Et ma dyslexie n'est que légère.

      Je sais que ce problème d'orthographe est souvent incompris car on nous trop souvent qu'on ne fait rien pour le régler car c'est simple. Mais en fait, ce n'est pas si facile. Moi, j'ai du mal à écrire un texte sans encore faute. Je dois me relire au moins 10 fois pour être sûr. Écrire sur le blog me permet de mieux gérer le problème car j'écris presque tous les jours, du coup je me corrige presque tous les jours.

      Merci pour ton commentaire.
      Bises

      Supprimer
  6. Touchée en plein cœur par cet article, je me reconnais totalement dans tes souffrances fasse au a priori, aux réflexions, encore plus depuis que je suis blogueuse surtout que je n'ai pas la chance comme toi d'avoir quelqu'un pour me relire :) Merci pour cet article qui me décomplexe un peu et me faire prendre conscience que je ne suis pas la seule dans cette situation. Je part de loin avec des -40 aux dictées et les moqueries qui allaient avec, j'ai tout essayé mais rien y fais. Mais quand je vois dans le reportage d'envoyé spécial le prix des formations, j'hallucine puis si leurs méthodes sont si bien pourquoi ne sont elles pas directement enseignée dans les écoles.
    Pour ma part faute ou pas si un article est de bonne qualité je valide.
    Je te souhaite une bonne soirée, en espérant ne pas avoir trop fait de faute dans ce commentaire :)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne me relis pas tout le temps. Mais de temps en temps ma mère m'envoie des messages pour me dire si j'ai fait des fautes.
      Le reportage d'envoyé spécial ne m'a plus qu'à moitié. J'aimerais pas recevoir un Bescherelle de la part du gars qui se moque des gens qui font des fautes.
      J'essaie de passer outre les fautes moi aussi, du moyen que cela ne gêne pas la compréhension de l'article.
      Bisou

      Supprimer
  7. ce post me rend triste, a la fois pour toi et pour moi, car il me renvoy a chaque fois qu'une personne a pu me faire remarquer que je faisais des erreurs, et souvent ça tournais plus a l'humiliation publique (merci les profs). Quand on a un blog c'est la même sensation, tout le monde peut y accéder. c'est un peu la hantise de se réveiller et de voir qu'une personne "bien attentionnée" t'as laissé un beau commentaire. a croire que des gens font exprés le tour des blog et sites pour déceler l'article avec des fautes, et le dire "gentillement "(toujours en profil anonyme étrangement).
    Malheureusement tu devras toujours faire face a ce genre d'idiots, c'est juste a toi d'y accorder moins d'importance.
    Des bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée pour toi. C'est vrai que cela tourne trop à l'humiliation publique et même des professeurs. C'est bien dommage.
      J'écris ce post pour que les gens comprennent que c'est compliqué.
      C'est dur d'y accorder moins d'importance quand c'est brutal. Mais je vais essayer.
      Bises

      Supprimer
  8. Il y a quelques temps je me suis réinscrite sur Skyrock pour suivre des blogs qui n'ouvraient pas leurs commentaires aux personnes non inscrites. Je suis plusieurs blogs de textes et, quand il y a des fautes, je les corrige avant même de donner mon avis sur le texte. Mais je les corrige de manière "neutre". J'entends par-là que je ne vais pas dire "c'est du n'importe quoi, à tel mot t'aurais dû mettre un s !" etc. Je cite le mot, ou la partie de la phrase, entre guillemets, je mets une flèche, et je corrige, point. Comme... les profs on dira x)
    C'est vrai que, lire un texte avec des fautes, ce n'est pas agréable, parce que ça accroche le regard, ça fait sortir de la lecture (j'ai récemment acheté un livre d'Histoire avec des tas de fautes dedans, des mots en double, ou qui manquent, et, sincèrement, je me demande comment l'éditeur a pu valider une maquette comme ça, et comme ça se fait, dans un livre, qu'il y ait tant de fautes), que ça soit la lecture d'un article, d'un texte, d'un livre, ou quoi que ce soit. Et c'est dommage.
    Maintenant, on n'est pas obligé de faire des remarques désobligeantes, on peut juste faire remarquer l'erreur, expliquer pourquoi c'est une erreur (par exemple si un "e" a été oublié avec l'auxiliaire avoir parce que c'est la voie passive) pour que la personne puisse corriger. Mais sincèrement, quand je vois le nombre de fautes dans les copies de certains camarades de promos, je comprends les profs qui nous bousculent un peu parce que, quand dès la première phrase ça commence par "les" et que les cinq ou six mots derrière qui doivent avec un "s" n'en ont pas, c'est difficile de faire passer ça pour de l'inattention.
    Des fautes j'en fait aussi, pourtant je relis quand je passe certaines phrases de mes articles en gras, et ensuite je relis encore dans la prévisualisation. Le problème c'est que dans notre tête on sait ce que l'on a écrit on sait comment ça doit être écrit. Parfois il y a des coquilles dans les textes : vous n'avez jamais remarqué que la plupart du temps on ne les remarque pas parce qu'on les corrige de nous-mêmes dans notre tête ? :P ;) C'est exactement pour ça que parfois des coquilles (ou des fautes absolument honteuses : quand je relis un article et que je vois un truc du genre "il est rester" je me fustige intérieurement d'avoir écrit une ânerie pareille) sont dans les textes. Mais je crois qu'elles doivent rester des coquilles exceptionnelles, parce que quand il y a des fautes toutes les trois lignes, voire à toutes les lignes, ce n'est pas agréable à lire.
    L'autre jour dans le fil des articles Hellocoton j'ai été interpellée par le titre d'un article. J'ai lu le début qui s'affiche en-dessous, les premières lignes. Il y avait presque dix fautes dans ce tout petit extrait : je n'ai pas cliqué sur l'article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dépend de la manière dont tu signales la faute, mais aussi de la faute en question.
      Effectivement, je comprends qu'on n'est pas envie de lire un texte qui commence avec des fautes.
      Malheureusement, moi aussi ça m'arrive d'en laisser dans l'introduction. C'est impossible à corriger sur Hellocoton et ça m'agace quand je me rends compte de mes fautes.
      mais je n'accepte pas la violence des commentaires qui te les font remarques sans tact comme si tu étais une moins que rien.

      Supprimer
  9. Pour moi, il y a "faute" et "fôte",...il y a des erreurs d'inattention, il y a des accords douteux, mais qui n'enlèvent rien à la qualité de l'écriture finalement puis il y a des fautes qui ne sont presque pas "supportables" car presque incompréhensible pour la lecture. J'ai le même problème. Je fais souvent des fautes par-ci par-là même après relecture. Pour moi, c'est pire parce que même à l'oral, il m'arrive de confondre le masculin et le féminin....ça me fait mal également, c'est frustrant. Du coup, je comprends tout à fait ce billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement, il y a faute et faute mais en générale les personnes qui te le font remarquer ne font pas la distinction, c'est ce qui créé la brutalité de la chose.

      Supprimer
  10. Totalement d'accord avec toi, par exemple moi, j'adore lire et écrire. Lorsque j'étais encore à l'école j'adorais le français et j'étais assez bonne dans cette matière. J'ai ouvert mon blog en sachant que je ferais des photos malgré le(s) correcteur(s) d'orthographe que j'utilise. Un jour alors que j'avais fait corriger mon article (+titre), j'ai publier mon billet et une personne vraiment désagréable et venue me reprendre sur ma mauvaise façon d'avoir écrit le titre. Je pars du principe où l'erreur est humaine dans la vie de tous les jours, lorsque je vois une ou des fautes d'orthographe dans un article, je passe outre surtout si le contenue de l'article m'a plu. Simplement car j'estime que ce n'est pas grave. Je sais parfaitement que très souvent j'accord mal, je ne conjugue pas comme il le faut.
    Mais bon... C'est très dur de "s'auto-corriger".
    Bisous, encore une fois ton article est très intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas arriver à corriger ça. Mais oui j'auto-corriger c'est très dur.
      je ne comprends pas ces gens qui sont capables de déverser leur haine pour une petite erreur.
      Bisou

      Supprimer
  11. Anonyme16:19

    Bonjour à vous ! Vous avez un avantage très sérieux par rapport à tous ceux qui font des fautes (et tout le monde en fait, plus ou moins, mais tout le monde). Cet avantage, c'est l'humilité : celle de reconnaître que l'on ne connaît pas toutes les règles de notre si belle langue, de reconnaître que l'on peut se tromper... La faute, c'est comme n'importe quelle autre erreur, on est très indulgent pour celles que l'on commet, beaucoup moins pour celles des autres.
    Bien amicalement
    unmondesansfautes.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  12. je suis très touchée par ton article, parce qu'on en a déjà parlé ensemble, mais surtout parce que ça arrive à tout le monde de faire des fautes sans qu'elles nous saute aux yeux, c'est comme ça. Notre esprit divague et une faute se glisse dans notre texte sans qu'on puisse l'identifier.

    Et puis, on ne peut pas vraiment parler de fautes, tu t'exprimes bien, et tu ne parles pas comme beaucoup de jeunes, chez qui le français n'est plus une langue à part entière. Dis toi que ton langage peut s'adapter à tout type de personnes, tu peux t'entretenir avec des personnes plus hauts placées mais aussi des gens plus jeunes. Tu comprends des mots courants, familiers comme des mots du langage écrit. Tu sais ce qu'exhaustivement veut dire !

    Bref, tes petites fautes d'inattention ne doivent pas te pourrir la vie ! :)

    RépondreSupprimer
  13. Les fautes d'orthographe, j'y suis confrontée chaque jour (je suis orthophoniste), je sais à quel point ça peut faire souffrir et humilier...
    En tout cas, tes articles me font oublier les éventuelles fautes parce qu'ils sont très bien écrits, leur contenu est dense et intéressant. Ce qui est loin d'être toujours le cas dans la blogosphère...

    Méli

    RépondreSupprimer
  14. Coucou ! :) Nous nous sommes rencontrées sur la discussion du café des blogueuses, c'est moi qui ai lancé le débat ... :)
    Ton article est beau, sincère et je pense qu'il t'a fait beaucoup de bien. Cela dit, ce n'est pas dans tes articles que je rencontre le plus de fautes, car ils sont passés au correcteur ! Tu fais des efforts, nous pouvons en faire aussi, il n'y a pas trois fautes par ligne :)

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.