SLIDER

Ma BIO-polarité

Jeux de mots pour mon indécision 

Que vous lisez régulièrement mon blog ou que vous le parcourez rapidement, vous avez vu que je présente tous types de produits, qu'ils soient certifiés biologiques ou non, fabriqués en France ou non, issus des matières naturelles ou non ... On pourrait continuer longtemps à ce petit jeu, car je n'ai pas encore tranchée sur ma position.

C'est pourquoi je pense être un peu bipolaire - ou bio-polaire - de la cosmétique. Tantôt j'utilise des produits "sains" - vraiment entre guillemets - et tantôt j'utilise des produits clairement pétrochimiques. Pour stigmatiser, c'est tantôt le bon produit contre le méchant produit. C'est le petit David biologique des champs contre le Goliath de la grande et mauvaise industrie. Évidemment c'est une caricature. On ne peut résume le clivage de la cosmétique ainsi. 

Mais alors quelle est ma position là-dedans et quel est mon ressenti. 

Au regard de mon espace de rangement beauté, mes soins sont plus souvent certifié biologiques que mon maquillage. Il semble plus facile de sauter le pas de l'achat bio par les soins. Pourquoi? Peut-être parce que ce sont eux qui touchent la peau en premier. Ok, genre je pense que mon soin bio agit comme une couche protectrice saine. Mais là après je rajoute du maquillage qui lui n'est que très rarement biologique et/ ou issus de matières premières naturelles. 
C'est à plus rien y comprendre et où est la logique du truc? Certaines personnes penseront que mon attitude est une hérésie, que je ne comprends rien ou que cela ne sert à rien. C'est un peu l'image du bobo écolo qui tris ses déchets, va à la brocante et composte dans sur son balcon alors qu'il roule en 4x4.

Je ne suis pas sûre. Ma réponse est plus complexe. Est-ce que cela veut dire que je suis une personne égoïste qui ne comprend pas les enjeux sociétales du moment, qui souhaite se détruire elle-même et la planète aussi à coup de cosmétiques chimiques. Une personne inconsciente de ce qu'elle fait, qui ne réfléchi pas correctement à son bien-être et à celui des autres. Bref, une personne qui se trompe sur toute la ligne. Oui, il y a toute ces réflexions dans mon pot de crème issue de la pétrochimie. Insoupçonné Nan!?

Je comprends les bienfaits au bio, je respecte les avis sur le retour au naturel, je suis attirée par les expériences fait maison. Mais je reste également attirée par certains produits, certaines marques qui n'entrent aucunement dans les critères du biologique. 

1. Certainement parce que aujourd'hui, j'en ai envie et que je peux me les offrir. 

2. Aussi parce que ce sont ces marques que je connais le plus, donc je sais ce que je vais acheter. Parce que beaucoup de marques que l'on peut trouver chez Sephora - où voyez de quoi je veux parler - constituent souvent un achat plaisir. Quel petit bonheur de passer à la caisse avec et ensuite d'ouvrir le produit chez soi. J'ai un grand sourire au moment où je rentre chez moi et que je ressors mon produit pour le regarder, pour l'utiliser. Mon copain lui ne comprend pas très bien, mais je pense que vous savez de quel moment je parle.

Les produits biologiques ou naturels pour le maquillage ne constitue pas encore un achat plaisir pour moi, ils sont plutôt dans la case il faut que tu penses autrement, à ta santé et à l’environnement. C'est un achat réfléchi, peut-être trop qui enlève une petite part de spontanéité et de magie. Spontanéité parce que pour le moment je n'y connais pas grande chose en cosmétique bio alors je passe un temps fou à tout regarder, tout analyser; Magie parce que  les marques de luxe et professionnelle me font rêver depuis longtemps - ah le marketing à coup de grandes publicité féerique!
Le biologique ou le naturel , c'est l'achat raisonné et rassurant.

3. On en vient à ça le passage au tout bio, tout naturel doit s'accompagner d'un changement d'état d'esprit. On ne doit pas se sentir forcer. Pour le moment, même si je migre de plus en plus ma réflexion avant achat ressemble à une dissertation de philo sur la conscience de ces actes. Je n'y trouve pas le même plaisir qu'avec un produit plus "traditionnel", habituel.  Bizarrement le naturel n'apparaît pas comme une démarche naturelle.

Mais ma réflexion autour de la cosmétique change petit à petit, surtout qu'elle est beaucoup changé dans d'autres domaines. Je pense que le changement d'état d'esprit doit être global. Pourquoi se mettre à la cosmétique naturelle et continuer à manger et porter tout et n'importe quoi.
Pour mes vêtements, je dois avouer que je ne fais vraiment pas attention. Mais côté cuisine, c'est complétement différent. Je fais extrêmement attention. Et je suis plus attirée par les initiatives locales et fermières que par le bio à tout prix.

Je dirais que je penche plus pour le côté local, "Made in Gironde" ou "Made in France". C'est peut-être là la porte d'entrée de mon changement d'état d'esprit, de mon changement  de consommation. 

La cosmétique locale comme solution? Non parce que, il est assez difficile de trouver des produits parfaitement locaux. Marque française ne veut pas dire fabriqué en France. Et même fabriqué en France n'assure pas que le produit soit totalement conçu de A à Z en France. On en parlera dans un prochain article.

Je suis consciente de ce que je fais, je suis consciente de ce que je mets sur mon visage. Je suis consciente que tout n'est pas bon. Pour le moment, mon évolution suit son cours mais je continue à acheter des produits non bio non naturel. 

D'ailleurs, j'ai un problème pour les nommer si vous avez remarquer: 
- produits normaux. Ce qui veut dire que le bio et le naturel seraient anormaux! Non la dénomination ne convient pas.
- produits traditionnels. Mauvaise appellation aussi, parce que le mot traditionnel est ambigu.
- produits industriels. Non, parce que le bio est aussi une industrie. 
- produits chimiques. Non, parce que dans le bio ont trouve aussi des éléments chimiques.
- ....
Il est vraiment difficile de trouver la juste appellation pour ces produits.

Je suis donc et je serais certainement BIO-polaire encore quelques temps car je ne suis pas prête à sauter le pas du tout bio pour moment pour toutes les raisons détaillés ci-dessus.
Je vais continuer à présenter sur le blog tous types de produits. S'ils ne seront pas tous bio ou naturels, je peux certifier qu'ils répondront au moins à un critère: mon amour pour eux. 

Et vous, quelle est votre relation avec le bio et le naturel?  Êtes-vous prêtes à changer tout ce qu'il y a dans votre salle de bain? Pensez-vous que le passage au bio doit être accompagné d'un changement de comportement global?

4 commentaires

  1. bonjour, je me retrouve complétement dans ton article. Pour ma part j'aime le bio pour les cheveux, pour le reste (visage/corps, maquillage) j'ai le même rapport que toi aux produits.
    Sinon pour l'histoire de l'appellation j'utilise plutôt "produits conventionnels" ;-)

    RépondreSupprimer
  2. coucou


    c'est tout à fait l'état d'esprit que j'ai aussi....
    je fais attention à ce que j'achète et les produits que je'utilise dans ma salle de bain.cela correspond à un état d'esprit qui se met en place peu à peu...surtout quand on sait ce que la petrochimie , entre autres, car la pollution, l'air que l'on respire, tout est aussi sujet à disserter....
    en revanche, je ne suis pas prête à laisser mes parfums de grandes marques, mes beaux rouges à lévres de dior ou guerlain...je dirais que je suis un mix...
    dans l'alimentation, je fais attention, pour les oeufs uniquement en basse cour, le beurre, que du bio, et je mange peu de viande, environ deux fois grand maximum par semaine, que je vais réduire encore vu la façon dont les bêtes sont tuées, ça me retourne que la cruauté humaine en soit qu'à la préhistoire encore...idem pour les tests sur les animaux qui peuvent trouver une réponse avec les tests souches...l'espèce humaine est de pire en pire....le passé n'a servi à rien décidément....

    RépondreSupprimer
  3. Au début quand j'ai décidé de passer du côté du bio, je me flagellais dès que je craquais pour UN produit non naturel, mais maintenant je fais la part des choses : ok, si un blush plein de produits chimiques me fait méchamment de l'oeil, je craque, mais comme tu dis pour tout ce qui est soins je regarde de beaucoup plus près à la composition et j'opte 99% du temps pour du bio! Je pense aussi que c'est le premier truc en contact avec la peau qui compte :D enfin, dans mon cas je choisis également mon fond de teint bio, par contre j'ai une collection de rouges à lèvres chimiques dont je ne peux pas me défaire, alors oui je mange un peu de pétrole, bon voilà... J'espère que dans quelques années j'aurais réussi à venir à bout de tous mes produits cracra pour commencer une collection de maquillages bio ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le même genre de réflexions en ce moment et je voulais justement écrire un article sur ce sujet avant de tomber sur ton article (du coup je vais pas faire un doublon car il est si bien écrit ^^). Je suis un peu comme toi, je fais un peu plus attention mais ça tourne pas à l'obsession comme certaines. Je ne juge pas car les gens font ce qu'ils veulent mais ça m'agace de voir des filles prôner le bio jusque parce que c'est "cool".
    Pour moi le bio c'est un mode de vie et tu le fais pas juste "parce que les copines le font". Faire une accumulation de produits bio je trouve ça un peu too much car si tu veux vraiment pas te mettre de cochonneries sur la peau c'est simple tu zappes le maquillage et ta peau te dira merci. Ma grand-mère n'a jamais utilisé de produit cosmétiques sur le visage, ni utilisé de gels douche de sa vie (un bon vieux savon de marseille ça lui suffit). Elle fait attention à ce qu'elle mange sans regarder les étiquettes. Résultat à 85 ans elle a une peau ridée (normal!) mais les artères d'une jeune fille de 20 ans selon son médecin. La morale? Le bio est une industrie qui, comme toutes les industries, va tenter de te vendre des produits "naturels" dont tu n'as pas forcément besoin et j'admire ma grand-mère qui ne s'est pas laisser "embobiner" et qui mème une vie saine sans en avoir conscience ^^

    J'ai récemment fait l'acquisition d'un shampoing bio qui m'a donné les cheveux gras (mais vraiment gras tu vois!!!) et je suis pas encore prête à me promener la chevelure grasse pour sauver la planète. Ok j'exagère un peu mais en fait c'est pour dire qu'avant tout je cherche des produits efficaces pour MOI (bouh l'égoïste que je suis!). Si c'est bio tant mieux mais si ça l'est pas je vais pas en faire tout un plat.

    Mon mode de vie est plutot sain malgré le fait que je vive dans une des villes les plus polluées du monde (Londres), je ne possède pas de voiture (je vais au taf en utilisant mes petites jambes héhé), je suis végétarienne, je trie mes déchets, j'ai des plantes sur mon balcon toussa toussa alors je pense que si j'utilise un shampoing qui contient des silicones c'est pas la peine de me faire la morale (pas toi en particulier hein ^^)..

    Je pense qu'il faut vivre avec son temps et arrêter un peu de faire culpabiliser les gens qui ne vivent pas "bio". On SAIT qu'il y a des composants nocifs dans les cosmétiques, dans l'alimentation, dans l'atmosphère... on est pas idiotes (naïves peut-être). Après avoir dit ça, comme toi, parfois ça m'angoisse et je me dis que chaque geste compte (Bio-polarité bonjour!).

    Moi aussi les produits" fait maison" m'intéressent fortement mais cela demande beaucoup de temps et d'argent, car malgré ce qu'on nous dit le bio c'est quand même plus cher (wè mais tu vois ma chéwie c'est de la qualité donc ça se paye). Mais l'argent et le temps ça pousse pas sur les arbres... et l'efficacité ne m'a pas toujours convaincu (sauf certains produits comme la poudre d'Amla ou de shikakaï) donc c'est petit à petit que j'introduis les produits bio dans ma salle de bains car même si j'admire ma grand-mère je sais malheeusement que je ne peux pas me passer de cosmétiques.

    Super ton article en tout cas. Des bisous



    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.