SLIDER

De l'importance des statistiques...

Pourquoi faut-il regarder ses chiffres

Concernant les statistiques de blogs, je crois que j'ai tout lu et tout entendu. Il y a souvent deux clans, les accros qui les érigent en Dieux et n'écoutent qu'elles et ceux qui les bannissent totalement. Ces chiffres sont tantôt nos amis et tantôt tabous... Mais en fait, c'est bien plus complexes et partagés. Et très souvent, je vois passer des articles tutos qui vous montrent comment installer Google Analytics. Ok, c'est très bien, vous avez fait les manœuvres car les blogueurs Web vous le disent. Mais ils sont très peu à vous expliquer pourquoi c'est intéressant, et d'ailleurs si ça l'est en réalité, et pourquoi il faut regarder ses statistiques. Et ça, ça m'énerve au plus haut point car après on voit passer tout et n'importe en mode excitation suprême je craque mon slip quand "Mon article a eu 100 vues", "J'ai atteint 10 000 vues sur le blog", "Mon dieu, un lecteur me lit de l'autre bout du monde"... Alors loin de vouloir minimiser toutes ces réactions qui sont des caps importants de la vie d'un blog, j'ai envie aujourd'hui d'ouvrir une série d'articles sur les statistiques et les blogs pour que vous les dédramatiser un peu et surtout que vous appreniez à mieux les regarder.

En fait, très souvent les personnes ne regardent qu'une chose: leur nombre de vue globale ou par articles. Et bien, si pour vous les chiffres c'est ça, vous n'avez pas besoin de connecter vos blogs ä Googles Analytics. Si vous êtes sur une plateforme de bloguing, vous pouvez déjà voir cela.

Les statistiques sont des indicateurs mais pas de solutions miracles. Elles peuvent vous aider à comprendre d'où vient votre audience, quels sont vos manques, quels sont les jours où on vient sur votre blog, ...  Par contre elles ne vous expliqueront jamais pourquoi un article a fonctionné par rapport à un autre. Il peut y avoir des pistes en terme d'origine des visites, mais ça s'arrêtent là. Cela ne rend absolument pas compte de la qualité ou de la médiocrité de votre contenu, et ça ne prend pas non plus en compte le temps et l' investissement passé. Donc je vous le dis tout de suite, avoir de petites statistiques ne veut pas dire que votre blog n'est pas intéressant, seulement que son audience est faible. Cela est aussi vrai à l'inverse, de fortes statistiques n'est pas forcément gage de contenu de qualité. N'oubliez jamais qu'il y a aussi un grand effet mouton pour les blogs. La popularité attire toujours, c'est un peu comme dans une cour d'école. Donc n'ayez pas honte de vos statistiques mais aussi n'ayez pas la grosse tête. 

Et puis aussi, il peut y avoir dans vos statistiques fortes des articles pas des plus intéressants et à l'inverse des articles dont vous êtes fiers ne se trouvent dans les plus populaires. Dans mon cas, les articles Birchbox et Glossybox pètent tous les records chaque mois. Et je le comprends très bien car je suis moi-même curieuse de savoir ce que les autres ont reçu. Pourtant ce ne sont pas ceux dont je suis les plus fiers, j'aimerais que certaines articles humeurs ou beauté prennent plus d'importance. Mais là, je n'y peux rien, c'est le lecteur qui choisit.

Vous connaissez à comprendre que les statistiques ne font pas tout sur un blog, que ce n'est que le reflet d'une partie de votre blog, et qu'il faut apprendre à les lire pour ce qu'elles sont, afin ne pas partir dans des extrêmes de comportements entre le dépressif des chiffres et l'euphorique des courbes. 

Je sais que vous êtes certains à attendre mes articles sur les statistiques car dans mon article présentation de mes futures articles Humeur Allo la Blogo, est-ce que je me pose trop de questions? vous avez été beaucoup à réagir à ce sujet. Me disant que vous ne saviez pas comment regarder vos statistiques, que vous n'y compreniez rien et que vous aimeriez de l'aide.
Mais j'ai peur que vous soyez déçus car comme j'ai tenté de vos le dire plusieurs sur les réseaux sociaux, les articles statistiques de cette série ne vont absolument pas être des tutoriels. 
Pour le moment, je n'ai pas envie de vous en proposer sans avant de vous écrire sur l'importance et les dangers des statistiques.

Alors voici le programme des jours à venir. J'ai donc décidé de couper mes propos sur les statistiques en trois articles pour que cela ne soit pas interminable, déjà que chaque article sera assez long. 
Voici le programme:
- aujourd'hui, on va parler l'importance des statistiques, de pourquoi il faut les regarder et surtout comprendre qu'il faut les relativiser
- demain, on s'intéressera à ce qu'il faut regarder dans ses statistiques car la courbe des pages vues n'est pas la plus importante
- enfin vendredi, on parlera des statistiques et des plateformes type Hellocoton, car trop souvent vous n'arrivez pas à bien faire la part des choses

En gros, on va tordre le cou aux idées reçues sur les statistiques et puis aussi on va beaucoup dédramatiser ces chiffres.

Les idées reçues

Parlons de ces idées reçues sur les statistiques. Et bien souvent, ce n'est pas très joyeux. A tord on diabolise trop rapidement et trop souvent ces chiffres. Et cela devient très vite tabou. On n'ose pas en parler ou alors on les expose à tout va. On ne se base que sur ça pour fonder la qualité d'un blog. Et puis aussi, on se place mal par rapport aux grands blogs, en faisant un complexe d'infériorité.

On associe trop souvent statistiques à intérêt, dépersonnalisation, notoriété, et on oppose trop souvent statistiques à Partage, plaisir de bloguer, échange avec le lecteur



Arrêtons tout de suite les clichées, c'est parce que vous ne savez pas quoi lire et quelles informations cherchées que vous diabolisez les statistiques.

Il y a déjà quelques mois, j'étais tombée sur un article qui expliquait pourquoi la blogueuse avait débranché Google Analytics, car nous vivons dans un monde où tout est quantifié et n'est que pression du chiffre. Que l'on blogue par plaisir et non pour les chiffres. Et qu'arrêter de lire ses statistiques est synonyme de Liberté. Et la conclusion était FUCK AUX STATS. 

Alors je ne suis bien évidemment pas totalement d'accord avec les propos de l'auteur mais pas totalement contre non plus. En fait, je pense que c'est parce que les statistiques ne sont pas lus correctement que cela arrive à en devenir obsessionnel et qu'on est besoin de se déconnecter. En fait, il ne faut pas regarder ça seulement en nombre de vues et suivre les courbes comme des montagnes russes qui nous mettent trop de pression.

Source: Hellocoton.

Moi-même j'avoue que lorsque est arrivé le sondage Hellocoton sur les blogueuses, je n'ai pas osé répondre la vérité, c'est-à-dire que j'ai répondu que je regardais mes statistiques une fois par semaine, alors qu'en fait la réalité est plutôt une ou plusieurs fois par jour. Quand l'infographie Hellocoton est sortie, je n'ai pas voulu croire les chiffres car je savais bien que certaines personnes n'avaient pas osé dire la vérité comme moi pour cette question concernant les statistiques. Mais pourquoi? car regarder ses statistiques est vu comme quelque chose de narcissique et de complétement intéressé. D'ailleurs, sur l'infographie il y avait une petite note "#FollesALier", ce qui expose avec un peu d'humour le ressenti sur les statistiques.

Si on les regarde, on est fou à lier et on ne se soucie pas de ses lecteurs. Si on les regarde, on ne peut qu'être avide de notoriété indécente et alors on ne peut qu'avoir envie de faire du business et de l'argent. Et là, je vais m'élever pour dire un grand et franc NON. Et je le répète NON de NON.

Donc non lire et regarder ses statistiques ne fait pas de vous un mauvais blogueur, une personne diabolique et narcissique qui ne s'intéresse pas à ses lecteurs et qui suit juste l'orientation de sa courbe comme un fou à lier derrière son écran. Nan pas du tout! J'espère que vous ne me voyez pas comme ça, sinon cela me blesserait beaucoup, car oui je regarde mes statistiques tous les jours. Et la raison principale est que je comprends mes statistiques donc je les analyse rapidos et que je publie tous les jours. 

Alors je n'ouvre pas Google Analytics tous les jours, je me regarde simplement l'outil statistiques de ma plateforme de bloguing, pour moi c'est Blogger, et franchement cela me donne déjà la plupart des informations essentielles pour mieux gérer le blog. Je réserve Google Analytics aux plus grands bilans.

Alors n'ayez plus honte de regarder vos statistiques car cela est un comportement normal et cela va aussi vous aider à mieux gérer votre site, mais attention cela ne doit vous servir à vous orienter totalement.
Regarder ses statistiques est un comportement normal.


Le risque des statistiques

Pourquoi les statistiques font peur ou sont honteuses? car elles permettent de quantifier son blog et de connaître sa "position" par rapport à d'autres.

Mais attention comme je l'ai dis en introduction, vos statistiques ne sont le reflet que d'une partie de votre blog. Alors il ne faut pas seulement focaliser dessus. Et surtout, il ne faut pas s'en servir pour établir le contenu éditorial de votre blog. Vous ne devez pas changer votre contenu si tel ou tel article a bien fonctionné (a été fortement lus), vous devez tenir compte d'un contexte pour connaître réellement les raisons de ce "succès". Mais on parlera de cet aspect plus en détail vendredi avec l'article sur les statistiques et Hellocoton. 

En effet, ce n'est pas parce qu'un jour un de vos articles sur les rouges à lèvres ou sur une recette à base de citron que maintenant vous devez acheter tous les rouges à lèvres du monde et perdre votre fortune, ou alors que vous vous mettiez à cuisiner tous les desserts au citron qui existent avec tous les sortes de citron sur cette terre. Non, ça ne fonctionne pas aussi simplement que ça. 

Le principal risque est de se focaliser uniquement sur les pics hauts de vos courbes, sans analyser pourquoi vous êtes arrivés à un tel résultat. 

Si je devais suivre mes statistiques, je ne devais plus présenter de recettes, ni de vernis à ongles. Ces articles attirent peu de visiteurs sur mon blog. Mais pourtant, j'ai persisté car ce sont des choses que j'aime et qui me tiennent à cœur. Aujourd'hui, ces deux articles sont peut-être moins lus mais ils sont suivis par un petit groupe de personnes extrêmement fidèles qui reviennent sans cesse le weekend pour les lire. Je le sais grâce aux commentaires, je crois que revoir un fidèle du vernis tous les dimanches me donne autant de joies que les jours où mes statistiques explosent tous. Pourtant mes articles vernis peinent à dépasser les 60 vues par articles, tandis que les articles culinaires plafonnent autour de 100 vues. C'est peu face à mes statistiques journalières qui ont une moyenne de 1 000 vues depuis deux mois. 


Ne vous fiez pas à vos statistiques pour définir vos ligne éditorial.


Dans la vie d'un blog, il y a des moments clefs surtout quand vous franchissez certains paliers de chiffres comme les 1 000 vues, 10 000 vues, 50 000 vues ou 100 000 vues... ou alors x nombres de vues par mois, par jour, ... Vous avez compris, plus vous grandissez et voyez les chiffres croître, plus cela vous donne le sourire et vous donne l'envie de bloguer. Oui, les bonnes statistiques, c'est bon pour l'égo. Mais c'est dangereux aussi.
Les chiffres qui grandissent sont souvent pris comme des moteurs à l'écriture. Mais au contraire quand les chiffres stagnent et diminuent, la déprime guette souvent le blogueur qui ne sait pas lire ses statistiques. Pour éviter ces comportements extrêmes, ils vous faudra sortir de la simple ligne de courbes de vos pages vues. Oublier ce nombre car il ne fait pas tout, ce n'est pas un Dieu! 

Et s'il vous plait, ne nous informez pas tous les jours de l'avancée de vos statistiques, cela ne nous apporte rien. Focalisez vous seulement sur les grands moments et pas sur tout. Sachez faire la part des choses. 

Et enfin n'exiger rien de la part de vos lecteurs, comme je l'ai déjà vu. Ils ne vous doivent rien, c'est à vous de les intéresser pour venir sur votre blog. Et pour cela, il n'y a pas de secret: le travail.

Relativiser vos courbes

C'est en effet parce que vous ne savez pas quoi chercher et que vous faites une fixette sur le nombres de pages vues que vous vivez les statistiques comme des ascenseurs émotionnels. 

Par exemple pour mon blog sur lequel j'écris tous les jours, mes statistiques par articles sont particulières car elles sont souvent à retardement. 
Ok donc va parler chiffre pour que vous ayez une idée. Depuis début janvier ma moyenne de pages vues par jour a fortement augmentée en raison d'un meilleur référencement Google, elle est d'environ 1 000 par jour. Quand j'écris un article, celui-ci ne fait que peu de vu le jour de sa parution, cela peut aller de 30 vues à 200 vues mais généralement pas plus. Les autres vues proviennent de recherche Google mais surtout des articles des jours précédents qui continuent d'être lus et ceux pendant très longtemps - plusieurs mois après. En fait, la lecture sur mon blog n'est pas immédiate, mais à retardement. Alors le nombre de vues par article ne cesse d'augmenter au fil des jours. Je n'ai donc que très peu de pics dans mes statistiques, cela ressemble plutôt à une vague constante.  Et je ne suis pas mécontente parce que tel ou tel article n'a fait que tel ou tel nombre de vues. Je sais que sur mon blog cela augmentera avec le temps. 


Si vous écrivez moins d'articles par semaine, deux ou trois. Vous aurez contrairement à moi plus de pics d'audience, car beaucoup de vos statistiques se feront le jour de votre publication. La raison est simple, les gens qui vous lisent régulièrement savent quand trouver de l'information sur votre blog, mais aussi parce que vous faites plus de pub ces jours précis que les autres.  Mon amie Sarah du blog Mlle Pipelette m'expliquait qu'elle pouvait avoir des jours à 3 000 vues et d'autres à 40 vues. Cette forte différence pourrait fortement la fragiliser émotionnellement mais Sarah est intelligente et sait que ces jours de publications attirent plus de lecteurs que les jours sans.

Alors bien évidemment vos choix de publications ont des conséquences sur vos statistiques. Attention, cela ne veut pas dire qu'une personne qui publient tous les jours sera plus lue qu'une personne avec des jours de publication. Non pas du tout, ce n'est pas aussi simple. Je parle juste de l'apparence de votre courbe. 

C'est souvent à cause de celle-ci que vous partez dans des délires inutiles. Quand ça monte vous êtes hystérique et vous avez envie de le partager à tout le monde sur vos réseaux sociaux (et parfois vous en faites trop), alors que quand ça descend vous êtes en dépression en mode personne ne m'aime mais pourquoi tant de méchanceté alors qu'hier j'étais votre reine. 

Pour éviter d'avoir une relation malaise avec vos statistiques uniquement basée sur le nombre de pages vues et surtout sa hausse, vous devez apprendre à réfléchir et relativiser ces chiffres.

Trouver et gérer votre audience

Regarder ses statistiques aide principalement à connaître votre audience, ce qu'elle lit et d'où elle vient. C'est sûrement les interrogations que vous regarderez le plus. Et cela peut vous aider à moins vous éparpiller et mieux gérer votre temps. 

Déjà, c'est normale d'avoir peu de vues (peu d'audience) quand vous débutez. Le premier mois d'ouverture du blog, il a eu 1 000 vues, puis 3 000 le deuxième, puis 5 000, et puis le mois dernier j'ai atteint un chiffre que je n'osais à peine croire environ 30 000 vues - pour certains c'est peu et pour certains c'est beaucoup.

Comment j'ai fait. Eh bien, je n'ai pas de recettes miracles, je suis restée moi-même, je me suis investie avec passion dans ce que je faisais. Mais l'analyse rapide de certaines de mes statistiques m'a aussi permis de mieux comprendre d'où venait mon audience et ainsi de mieux gérer la diffusion de mes articles mais aussi leur construction.
Pour le moment, sur le podium de mon audience, on trouve Google, Hellocoton et Twitter. 
 


Pour Google, c'est encore plus partagé car environ la moitié des visites provient de Google images. Cela veut dire que mes images sont bien référencées. En fait, je les nomme tout simplement avec le nom de l'article ou du produit vu, le nom de mon blog et un numéro. Je fais ça pour m'y retrouver dans mes dossiers photos, mais cela fait aussi d'une pierre de coup pour le référencement donc c'est parfait. Cela fait déjà environ 6-7 mois que Google image fournit très régulièrement des visites à mon blog. D'où l'intérêt de ne pas ignorer l'importance de ces images.
Puis depuis novembre, ce sont les visites par recherche de mots clefs qui ont explosées. 

Pour Hellocoton, on reparlera de tout ça en détail dans l'article de vendredi car c'est un cas particulier qui apporte autant de moments de joies, que de frustration et d'incompréhension. 

Enfin pour moi, la grande surprise, c'est twitter car mes collègues vous le diront, il n'y a pas encore un an, je refusais de m'inscrire sur ce réseaux social. Mais mon amie community manager m'a convaincu que c'était un bon espace de diffusion pour les blogs. Dans mon cas, elle avait raison car même avec un petit nombre d'abonnés, cela m'apporte beaucoup de vues. 

Mais ça ne veut pas dire que cela sera le cas pour vous. L'afflux de visites pour les réseaux sociaux est vraiment différente en fonction des blogueurs. Pour Sarah du Mlle Pipelette, c'est Instagram qui lui apportent une grand partie de ces visiteurs. Pour d'autres, cela sera facebook ou alors Pinterest. Alors, au lieu de vous éparpiller sur tous les réseaux sociaux qui existent, regardez quel est ou quels sont ceux qui vous apportez le plus et concentrez-vous sur ça. 


Grâce aux statistiques, ne vous éparpilliez plus et concentrez vous où est votre audience. 

Une veille essentielle pour votre blog

Une des choses que je préfère le plus regarder est l'origine des entrées. Pourquoi? Cela permet de réaliser un contrôle, une veille pour votre blog. Et c'est très important. Et voici deux exemples pour le comprendre.




C'est en regardant l'origine des visites que je me suis rendue qu'une personne avait repris un de mes DIY. Le fameux épisode du plagiat/ inspiration très flou. Une personne a repris mon DIY calendrier de l'avent spécial récup' en citant très maladroitement mon blog "je me suis inspirée de ça mais pour faire quelque chose de mieux". Si je n'avais pas regardé mes statistiques, je n'auras jamais découvert ce plagiat.

Mais pour un exemple plus heureux, il y a celui de Nala du blog Les Facéties de Nala qui m'a partagé cette belle expérience: "J'ai publié un article il y a quelques mois sur un livre, et quelques jours après j'ai vu dans mes stats une centaine de visites la veille via Facebook. Je me suis alors rendue compte que mon article avait été partagé sur le compte FB de l'auteur elle-même, ce qui m'a permis de la remercier rapidement. Si je n'étais pas allée voir mes statistiques quotidiennement j'aurais pu voir ce partage 1 semaine ou 1 mois après et je me serais sentie mal de remercier l'auteur avec tant de retard ! "

Ces deux exemples sont certainement le meilleur moyen de vous dire sans tergiverser de prêter attention à vos origines de visites. On en parlera plus en détail demain, lorsque l'on rentra plus dans la technique et dans les chiffres. 


*****
J'espère que cette discussion vous aura fait comprendre l'importance de regarder vos statistiques mais aussi qu'il est ESSENTIEL de les RELATIVISER!

Si votre but est de passer de 100 vues à 10 000 vues par mois, et bien la réalité est que la solution n'est pas vos courbes, les regarder obsessionnellement en exigeant qu'elles augmentent ne sert strictement à rien. Pour cela, il faudra identifier les manques et essayer de les corriger en travaillant. Les statistiques ne doivent être que des aiguilleurs et non des solutions.

Et d'ailleurs, la question que moi je me poserais est plutôt pourquoi voulez-vous passer de 100 vues à 10 000: question de notoriété, question d'égo, question de booste, envie de voir plus grand pour votre blog,... Ok, mais pourquoi, quelle direction voulez-vous donner à votre blog? 

Les chiffres sont de bons indicateurs pour constater votre évolution et gérer votre audience mais attention cela ne fait pas tout, cela n'explique pas tout. 


L'abus de statistiques n'est donc pas dangereux pour la santé, mais le manque de compréhension des statistiques l'est!


Donc non pas FUCK AUX STATS' mais apprenez à les comprendre. Et demain nous verrons justement ce qu'il faut regarder et comment. Et surtout, on parlera d'autres types de statistiques pour que vous sortiez enfin du nombres de pages vues.


Les autres articles de la série statistiques:
- Que regarder dans ses statistiques et comment...
- Hellocoton, statistique, Love (and Other Disasters) 

Et vous, quels est votre rapport avec les statistiques? 
 


9 commentaires

  1. Bonjour,

    Très intéressant ton article! Perso je fais un peu comme toi, j'ai mon mini outil stats sur la plateforme (Wordpress) pour tous les jours, je vois rapidement si c'est comme d'hab ou si j'ai un gros pic ou un gros trou. Et une fois par semaine je vais voir Google Analytics, je vais aussi le voir si j'ai un énorme pic pour voir d'où il vient (au hasard une Une Hellocoton) :)
    Perso je suis constante entre 50 et 200 vues par articles (je publie 2/3 fois par semaine), 400 pour les pics, 20 pour les jours creux. C'est vrai que c'est toujours rageant quand on commence à voir 150 vues, 120 vues, 100 vues, 70 vues... sur les stats, mais bon des fois la pente est inversée!
    Si je devais publier selon mes stats je ferais : des buffets pour x personnes et des pompons pour les mariage! Alors que mon blog est plus sur les voyages et l'expatriation!

    J'ai hate de voir tes prochains articles!
    A+
    Karine

    RépondreSupprimer
  2. J'ai le droit de crier "Ooooooh ouiiiiiiii" ? Bon, ok, ça ne se fait pas de crier ça en public mais quel article !!!

    J'aurais tant d'exemples pour appuyer ta moindre phrase... Le problème des stats aussi, c'est que beaucoup les regardent "à court terme" (la journée en cours, le mois en cours) alors que, comme tu l'expliques très bien, il y a des choses qui se jouent sur des durées différentes. Un exemple concret et chiffré : en juillet 2014, 3 jours après avoir ouvert mon blog, j'ai publié un article pour raconter ma visite au Palais de Justice de Paris sur mon blog lifestyle. Il a été vu par une seule personne. Aujourd'hui, il m'amène chaque jour jusqu'à 100 visites. Heureusement que je n'ai pas tiré de grandes conclusions en me basant sur les vues des premiers jours...

    Le "succès" peut prendre une multitude de tournures différentes : un article peut avoir du succès en recueillant beaucoup de commentaires, en étant bien classé sur Google, en étant beaucoup partagé, en répondant à une question que tout le monde se pose. Il y a tellement de formes de succès différentes qu'on ne peut pas toutes les faire tenir dans un seul chiffre. J'ai des articles qui ont été très lus mais qui ne recueillent aucun commentaire et des articles beaucoup moins lus mais ultra commentés. Et dans les deux cas, ça veut dire que ça répond à un besoin du lectorat, qui n'est juste pas le même : échanger vs. trouver une info précise qui va les dépanner quand ils ont un problème.

    Je fais partie de ceux qui utilisent les statistiques pour affiner leur ligne éditoriale (fouettez-moi ^^). Attention : je n'écris JAMAIS en fonction des stats, sinon, comme toi, il y a des sujets que je n'aborderais jamais (les livres par exemple). Mais quand je constate qu'un article est peu commenté et peu lu, je me dis qu'il ne correspond peut-être pas à mon lectorat (article trop technique par exemple). Autre exemple : j'avais au début sur mon blog tout un mélange de thématiques et c'est grâce aux stats que j'ai réalisé que les lecteurs ne s'y retrouvaient pas, qu'ils partaient trop vite en arrivant sur le blog. J'ai donc séparé mon blog en deux parties, avec chacune une ligne éditoriale différente et depuis ça va beaucoup mieux.

    C'est aussi grâce aux stats que j'ai décidé récemment de refaire le menu de mon blog pour le rendre plus explicite et un peu plus détaillé. Mais comme tu le dis très bien, il ne suffit pas de regarder le chiffre, il faut faire un vrai travail de réflexion à côté pour le replacer dans un contexte et ne pas se tromper d'interprétation.

    Hâte hâte hâte de lire la suite de ta série !!!

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'les matte une fois par mois
    Et j'pense que je devrais les matter plus souvent
    J'suis pas du tout régulière la dessus ^^
    www.mademoisellevi.com

    RépondreSupprimer
  4. beaucoup de pertinence et de justesse dans tes propos et le mot relativiser revient régulièrement fort justement.
    Quand nous ouvrons un blog il ne faut pas se voiler la face c'est pour être lu, visité le plus souvent et avec la plus grande audience et régularité.
    A partir de là les stats deviennent ou peuvent devenir une drogue, le live motive du blog et la c'est la cata car le message d'origine ou le style du blog peut être complètement polluer.
    bref j'attends la suite avec impatience

    RépondreSupprimer
  5. coucou


    sincérement je ne vois pas à quoi servent des stats pour un blog! un blog doit rester avant tout un lieu de partage sur divers sujets...mais certainement pas un endroit ou se méle chiffre, audience.....j'en ai besoin pour mon métier avec google analytics t autres, avec mes deux boites, et ça me gonfle car ça prend du temps, mais pour des amateurs,blogs j'avoue ne pas comprendre pourquoi ?!

    RépondreSupprimer
  6. Franchement merci ! c'est un article très complet qui m'a fais du bien à lire. J'avoue que je suis souvent hysterique et je regarde plusieurs fois par jour mes pages vues, je ne l'étale pas mais dans ma tête c'est la fête et quand j'en ai pas beaucoup, ça me fout un coup au moral, c'est vrai je l'avoue. J'essaye depuis quelque temps de moins les regarder et surtout de m'investir à fond dans mes articles car c'est ça le plus important.
    Ce qui me chagrine encore un peu, c'est le fait, que mes articles humeurs plaisent beaucoup plus que mes articles beauté alors que mon blog est un blog beauté mais ce n'est pas grave au fond :) En tout cas, j'ai hâte de lire tes deux autres articles et te dis chapeau pour ce travail ! bonne soirée bisous :)

    RépondreSupprimer
  7. Sincèrement un grand merci, ton article est si bien détailler, ton écriture parfaite. Le sujet m'intéresse énormément car j'aimerais davantage en comprendre plus sur mes statistiques. J'ai hâte de lire l'article de demain !

    RépondreSupprimer
  8. Très intéressant ton article, ça remet vraiment les choses à plat.
    Je trouve ça vachement hypocrite de dire qu'on regarde pas et que les statistiques ne comptent pas. Pour ma part j'ai un widget sur ma page d'accueil wordpress, donc je jette un oeil à chaque connexion, tous les jours ou presque, donc. Et je vais voir un peu plus en profondeur dans Google Analytics de temps en temps. Je suis contente quand je vois ma courbe de fréquentation augmenter, et un peu inquiète et déçue quand celle-ci baisse, c'est normal!
    Pour autant, comme tu le dis, les statistiques ne doivent pas guider pas la ligne édito. Mes 2 articles les plus lus (de trèès loin) sont des articles beauté (sur les cheveux), et pourtant je fais très peu d'articles sur ces thématiques, ça doit bien faire un an que je n'ai pas parlé de beauté sur mon blog, et je n'ai pas l'intention de me forcer juste pour faire des vues...

    RépondreSupprimer
  9. j'adore ce billet! c'est vrai que ca fait bizarre de voir parfois certaines blogueuses exposer 100 fois par jour leur nombre de vues ou carrément demander "il est moins bien mon blog en ce moment, car j'ai moins de vues?!!" de mon côté je suis vraiment en mode fuck aux stats! Tout simplement, en premier lieu, parce que je n'ai pas envie de prendre le temps de m y interresser, de regarder la provenance des visites, etc... et ce, encore plus depuis que j'ai ouvert mon nouveau blog. Comme il me ressemble beaucoup plus, que j y met vraiment ce que je veux y mettre je me plait bien comme ça. J'ai un touuuut petit noyau de lectrices (et un lecteur lol), de personnes avec lesquelles j'ai un vrai échange au quotidien et au final je me sens bien comme ça. Donc je m interresse aux commentaires avant tout (même si j'en ai pas bcp) et puis je remercie de temps en temps sur hc les nouvelles abonnées meme si beaucoup (la plupart) ne me lisent même pas. pure question de politesse. c'est en fait pour ça, que je ne m'interresse pas à mes stats car elles sont faibles d'une manière ou d'une autre et que je trouve inutile de se monter la tete pour des chiffres qui haussent ou qui baissent. je blog comme j'en ai envie et je suis contente d'avoir pu canaliser quelques personnes ce qui me permet d'avoir des échanges avec celles-ci, un côté plus "humain" que des clics...
    après je comprend tout à fait qu'on s y interresse, je ne trouve pas ça honteux surtout si on sait quoi et où regarder, comme tu le démontre ici! Tu as super bien dédramatisé le truc à travers ce billet! j'espere que ton message sera bien passé ;-)

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.