SLIDER

Les articles humeurs, est-ce facile à ecrire?

Mots à conséquences

Aujourd'hui,  il est presque 17h quand je commence ces lignes et comme tous les mardis depuis plus d'un an un tutoriel maquillage devait sortir. Le makeup est même sur mes yeux et l'appareil photo chargé! Mais avant de sortir sur le balcon prendre des photos, j'ai levé la tête, regarder l'affiche qui était épinglée au-dessus de mon bureau et j'y ai vu une liste d'au moins 10 articles humeur en attente. Certains sont en brouillon, d'autres même pas à l'état d'idée.  Pourtant en réfléchissant bien, je tire le constat que l'humeur ne voit plus trop sur ce blog, ces dernier temps! Mais pourquoi? Est-ce si difficile que ça d'écrire un article humeur?

Déjà il faudrait savoir ce qu'on entend par article humeur. Cela est beaucoup de choses à la fois mais en général il s'agit d'articles personnels où on expose une opinion qui nous est propre. N'importe quel sujet peut être abordé. Il y a les articles humeur qui raconte une histoire, une anecdote personnelle, ceux qui sont en réaction à quelque chose, que l'on a vu ou que l'on a lu, ceux qui tiennent à défendre une idée, ceux qui exposent une vision. On y met souvent beaucoup de soi. Sur mon blog, il y a un peu de tout ça mais il y a surtout d'articles humeur qui traitent de la blogosphère. Ce sont sûrement les plus lus, ceux que les gens retiennent le plus, ceux qui me prennent le plus de temps.Et ceux que j'ai du mal à terminer en ce moment. Mais pourquoi?

Est-ce long à écrire?  Oui et non, cela dépend du sujet. Certains articles vont couler de source. Alors que d'autres mériteront des jours et des jours de réflexion. Il n'y a pas de schéma avec les articles humeurs, et encore moins de schéma gagnant. Sur le blog,  une bonne partie a été de manière très spontanée,  mais d'autres m'ont donné du fils à retordre car je cherche les bonnes tournures de phrases pour exprimer mes idées.

Est-ce facile à écrire? C'est bien plus difficile qu'on le croit car cela engage des choses auxquelles vous n'avez certainement pas penser. Aujourd'hui,  j'ai l'impression que l'humeur est même devenue une tendance sur les blogs dont ce n'est pas la principale activités (allez y avec le commentaire c'est l'hôpital qui se fout de la charité). C'est un peu le fer de lance de la justification bloquesque pour tout et n'importe quoi. Mais attention, même si cela peut être intéressant pour soi de justifier quelque chose, de présenter sa vision (ça tout le monde en aura besoin à moment ou un autre), il y a toujours des conséquences à vos articles.

L'humeur implique plus de choses qu'on le croit. Ce sont certainement les articles où vous êtes le plus vulnérable car ce sont ceux dans lesquels vous vous exposez le plus et sans le savoir. Il y a beau avoir des photos de vous partout sur votre blog, ce n'est pas pour autant qu'on vous connaît. On ne voit pas votre personnalité, votre esprit, votre opinion. Alors qu'on voit tout ça dans les articles humeurs.  Au départ,  je n'y avais pas prêté attention, mais à force je constate que je me suis beaucoup livrée,  peut être trop! Ces derniers temps, j'ai eu besoin de ralentir les articles humeurs pour ça: me préserver,  moi mais aussi ceux qui m'entourent dans la vie. M.Cia n'a pas demandé à ce que notre histoire d'amour à distance soit exposée sur le web par exemple.  Je n'avais pas réfléchi en écrivant cet article,  mais c'est une grande partie de notre intimité qui est exposé à tout le monde.

Le web, ce n'est pas partager... c'est s'exposer! 

Et puis, il y a les conséquences car un article humeur ne va jamais sans ça.  Il y a les commentaires,  les bons,  les mauvais mais aussi les réactions via d'autres articles. Quand quelqu'un n'a pas la même opinion que vous, cela peut être sans fin dans le débat. Mais il y aussi toutes les réactions à retardement qui se basent sur l'opinion que les gens se font de vous, et comme les commentaires il peut y avoir de bonnes comme de mauvaises opinions. Des fois, je me demande comment les gens peuvent en arriver à de telles conclusions, mais bon ce n'est pas grave. Sur la blogosphère tout finit par se savoir comme dans tout milieu fermé (j'entends par fermé, milieu qui a ses propres règles et codes, si vous n'appartenez pas à la blogosphère, il y a peu de chance que vous savez comment ça fonctionne de l'intérieur). Vous finissez par savoir qui a dit quoi, sur vous ou sur les autres, qui pensent quoi, etc. Il faut être conscient qu'un jour où l'autre, ce que vous avez écrit et dit peut vous revenir dans la gueule. Comme je l'ai dit, ce n'est jamais sans conséquence car vous ne pouvez par prévoir comment les autres prendront et comprendront vos écrits.

Malgré tout, si j'ai des 10 articles humeurs inscrits sur ma liste, c'est que c'est en moi. Je ne peux pas enlever cette part critique, cette part d'analyste de ma personnalité. Même si maintenant je me préserverais un peu et que je ferais encore plus attention à mes tournures de phrases pour ne pas vous blesser, je ne pense pas arrêter et renier ça. 

Alors avant de vous lancer dans un article humeur, sachez que ce sont des articles très intéressants à écrire et lire car on apprend toujours quelque chose, mais que ce sont des articles très personnels et qui apportent toujours leur lots de réactions et conséquences.

On se dit à la semaine prochaine pour un article humeur que j'avais commencé au mois de novembre sur le sujet "pour qui et pour quoi écrivons nous (nous les blogueurs)?"

Et vous, aimez-vous les articles humeur? En avez-vous déjà écrit?

10 commentaires

  1. Super article !
    Je tiens justement depuis peu ce qu'on pourrait appeler un blog "humeur" et comme toi j'ai eu besoin de me préserver et prendre du recul par rapport à ce que je livrais.
    Mais comme tu le dis aussi ce sont des articles intéressants à écrire et à lire et avec leur lot de commentaires qui poussent à réfléchir ils nous amènent donc à avancer, c'est leur force et j'aime :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup.
      Oui, il faut de temps en temps de préserver et prendre un peu de recul. Je maintien l'intérêt de ce genre d'article qui font réfléchir et avancer surtout dans ce milieu de la blogo, c'est pour ça que je les aime.
      Bisou

      Supprimer
  2. Je ne rédige pas énormément d'articles Humeur, mais je comprends que certains peuvent être plus difficile à écrire que d'autres. En tout cas, j'aime beaucoup en lire, je trouve que ça nous apporte une réflexion nouvelle :)
    Après, c'est dommage que certains articles entrainent des réponses pas assez construites à cause de certaines personnes pas forcément ouverte d'esprit.
    En tout cas, je pense qu'il est important de donner son avis, sur n'importe quel sujet. Ça permet de se libérer, en plus d'avoir l'occasion de discuter sur ce même sujet avec d'autres personnes. Donc je t'encourage vivement à continuer, surtout si ça te fait du bien d'en écrire. Mais comme dit, ça ne sert à rien de te forcer, c'est ton blog, tu le gères comme tu le souhaites ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce sont des articles que j'adore pour leur côté réflexion. Je suis toujours étonnée de comment les gens peut percevoir quelque chose qui est à mille lieux de ce que tu dis et écris. Cela m'étonnera toujours. Des fois, cela fait mal.
      Mais bon je ne veux pas abonner cette partie là de mon blog.
      Bisou

      Supprimer
  3. Coucou !J'ai beaucoup plus de facilité à écrire un article humeurs que beauté, même si cela me prend paradoxalement plus de temps...
    Comme mon blog est mon espace, un espace de partages certes mais à moi quand même jaime écrire des billets "humeurs" mais j'essaie de ne pas trop en dire non plus, bien qu'il me soit arrivée de livrer des choses très intimes.
    J'aime en lire, j'aime en écrire, mais c'est un sacré exercice...

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela peut être facile à écrire quand on sait de quoi on veut parler. Ce que je dis, c'est que souvent il y a des conséquences à ces articles, des commentaires bienveillants mais aussi des incompréhensions. C'est un sacré exercice comme tu dis!
      Bisou

      Supprimer
  4. Personnellement, j'aime beaucoup lire les articles humeur. J'aime le partage d'idées, l'échange d'avis, découvrir la réflexion des gens sur tel ou tel sujet. Par contre je n'en écris pas du tout sur mon blog. Je dois bien en avoir des tas dans mon onglet brouillon. Mais je ne sais pas pourquoi, au moment de les publier, quelque chose me stoppe. Je pense que tu as raison lorsque tu dis qu'écrire un article humeur c'est s'exposer un peu plus. Et je pense que je ne suis pas encore prête à le faire autant sur le net. Je suis d'ailleurs assez discrète sur les réseaux. Je partage mes articles, participe à certaines discussions. Mais pour l'instant je garde une certaine distance. Je devrais peut-être un peu plus m'ouvrir, afficher mes idées... pour l'instant je préfère lire ce genre d'articles chez les autres. On verra avec le temps.
    En tout cas c'est un plaisir de lire les tiens. Je ne commente pas forcément à chaque fois mais je les lis tous ;) Bisous ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi beaucoup en lire pour les raisons que tu cites. Cela vient quand tu en ressens vraiment le besoin. Pour le moment, tu as peut-être juste besoin d'en écrire, mais pas de les publier. Cela viendra peut-être plus tard ou même jamais.
      Oui, ce sont des articles très perso, alors on se dévoile même si on ne parle pas directement de nous. Quand on commence à s'affiche, soi et ses idées, cela a toujours des répercussions. C'est ça qui peut être difficile à gérer. Moi, cela m'atteint quand même quand je vois que les gens détournent ce que j'ai dit, insistent de l'incompréhension ou voir s'en servent contre moi. Cela peut être difficile car ce n'est pas ça que je cherche avec mes articles humeurs. Mais c'est les inconvénients des débats.
      Bisou

      Supprimer
  5. oui, j'aime bien les articles humeur. Ils permettent d'en savoir plus sur l'auteur. Pour l'instant celui que j'ai écrit n'est pas personnel. J'avais un idée d'article et en y réfléchissant je me suis aperçu que je devrais le modifier car cela en disait trop sur des choses dont je n'ai pas envie de m'expliquer. Des fois sans le vouloir , on va trop loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils permettent d'en savoir beaucoup sur leurs auteurs. Exactement, des fois on va loin sans s'en rendre compte. Il faut être sûr de pouvoir assumer ça. On y pense pas toujours en écrivant.

      Supprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.