SLIDER

Oui, j'assume! Je suis blogueuse... Oui, j'assume!

Demi-anniversaire du blog,enfin à J -1

J'aurais très bien pu reprendre l'allitération du candidat présidentiel pour fêter le demi-anniversaire de mon blog: Moi, présidente blogueuse, j'écris sur la beauté! Moi, blogueuse, j'ai six mois d'existence! Moi, blogueuse! Je rêve en grand grâce à vous...
Mais voilà, je lui ai préféré celle ministérielle dans le titre. Hé oui! Il y a 6 mois à un jour près, le 5 janvier 2014, je me lançais dans l'aventure du blogging. Enfin la chose n'est pas tout à fait exacte sur deux points - comme les politiques je vous ai un peu caché mon passé. Mais aujourd'hui, je vous explique tout et je dresse un premier bilan. Et bien sûr pour cela, vous n'échapperez pas à mon habituel pavé confessionnal du mercredi.

Oui, j'assume! Je suis blogueuse... 

 

Tout d'abord, je dois vous dire, même si je l'ai déjà précisé que ce blog n'est pas mon premier. En fait, en janvier 2013 quand je suis partie en mission en Italie, j'avais décidé d'ouvrir un blog pour partager mon aventure à mes proches. Ce blog s'appelait My Rome with Love. J'y partageais mes découvertes et mes sorties culturelles. Il était réservé à ma famille. Aujourd'hui, vous ne le trouverez plus sous ce titre car il s'appelle My Travels with Love. Il est toujours visible en cliquant sur l'onglet Voyage de mon blog. Mais il n'est plus alimenté depuis 8 mois. Pourtant je n'ai pas pu me résoudre à le fermer. Même s'il comporte beaucoup d'erreurs et que les photos ne sont pas top.  

Ce blog comporte très peu d'articles. Au début, je tenais le rythme mais au fil du temps et de ma mission. Je n'y arrivais plus. Chaque jour, je me disais tu vas trouver du temps et au final rien n'y a fait. Je ne pouvais plus l'alimenter à cause d'une surcharge de travail. Ce blog est à la fois une petite victoire et une déception. C'est une belle aventure avortée que je souhaite réanimer un jour. Je le garde en sommeil pour le moment, mais les idées sont là.


En tout cas, ce blog m'a beaucoup appris. Cela ne suffit pas d'avoir des idées, il faut du temps et de l'organisation pour tenir un blog. J'ai aussi appris que j'aimais beaucoup partager, j'aimais écrire - moi qui fait des fautes plus vite que mon ombre. Bref, j'aime BLOGUER. 

Alors à l'approche de ma fin de contrat, je me suis dit que cela serait le bon moment pour me relancer dans l'aventure. J'ai donc ouvert Autour de Cia trois semaines avant mon départ d'Italie. Le timing était parfait, je rentrais à la maison à Bordeaux, j'avais le temps et j'avais enfin réussi à assumer mes envies autour de la beauté, de la cuisine, etc.

Au départ de l'aventure,  j'ai tout gardé pour moi. J'ai gardé le blog secret pendant deux mois. Je n'osais pas le dire. Je n'osais pas le montrer. J'ai eu très peur de la réaction de mon copain. J'avais peur qu'il me juge,qu'il trouve sa stupide comme une nouvelle lubie que je tiendrais pas. J'avais peur qu'il me dise que je n'irais pas au bout, que ça serve à rien. Bref, je pensais à sa place à cause de mes propres peurs.  
Pendant ces deux mois, j'ai beaucoup réfléchie à l'orientation que je souhaitais donner à ce blog, et puis je souhaitais savoir si je pouvais tenir le rythme. Si ce projet ne finirait pas lui aussi par être avorté.

Puis, j'ai pris mon courage et je l'ai montré. D'abord à mon copain. Pas le choix, on vit ensemble et il me voit bien tout trainer dans l'appartement afin de faire des photos.
Il ne le lit jamais, ça l'agace un peu que je squatte l'ordinateur le matin. Mais au final, il est content que cette aventure me rende heureuse et me fasse plaisir. Il a tout suivi: les premiers commentaires, les angoisses, les joies, les problèmes techniques, les premières insultes, les premières invitations à un événement, etc... Il est mon premier soutien même s'il trouve que je dépense trop de sous en maquillage. Sur ce point, il a raison et je vais me freiner les prochains mois.

Puis, je l'ai montré à ma mère. Et enfin, je vous l'ai montré en le rendant public - donc techniquement mon blog a six mois mais que quatre mois de visibilité. Et la magie a opéré. Vous m'avez accepté. J'ai tenu bon pendant six mois et j'ai très envie de continuer. 

Aujourd'hui, j'assume totalement tenir un blog. J'ai envie de l'alimenter et j'ai envie de fourrer le nez dans mon premier blog pour le réanimer. Mon comportement a changé. J'analyse tout ce qui m'emporte. J'ai des mots qui viennent quand je regarde un produit: emballage, odeur, texture, pénétration, tenue, ...  J'ai cents mot à la minute dans ma tête!
Tout ce qui m'entoure est potentiellement un article. Aujourd'hui, je rempli les carnets que j'avais toujours dans mon sac. Je regarde autrement les événements de ma ville. C'est un exercice très intéressant d'essayer de mettre des mots sur ce que l'on fait, sur ce que l'on ressent... Aujourd'hui, je me sens de plus en plus blogueuse - même si ce statut est dur à définir.


Oui, j'assume! Je suis blogueuse beauté

 

Il a été assez difficile au début d'assumer cette envie et ce statut. Il a d'abord fallu que j'assume ma relation au maquillage envers moi et envers les autres. J'ai toujours aimé ça, même si j'ai eu des périodes où je l'ai renié, où je l'ai caché, où j'avais d'autres priorités. 
C'est bête mais j'avais peur des aprioris du style "le maquillage, c'est pas sérieux! Ce n'est pas pour les intellectuels!". Voilà, j'ai fait de longues étude. Je suis plutôt ce qu'on dirait une première de la classes.
Et à cause des clichés, je n'assumais pas le maquillage. J'avais l'impression qu'il fallait que j'arrive au naturel pour être prise au sérieux

C'est stupide mais les clichés sont difficiles à gommer dans certains domaines. Le mien, c'est celui de la conservation des œuvres d'art mais pas vraiment dans les musées, dans un laboratoire scientifique ou sur le terrain des chantiers. Donc des univers où le maquillage n'est pas très présent, que ce soit pour des raisons de sécurité ou tout simplement par convention. C'est vrai qu'avoir les ongles vernis n'est pas compatible avec certaines substances ou alors que dans ta valise de chantier, tu penses plus à apporter ta truelle que ton tube de rouge à lèvres. Tu vois Indiana Jones sortir sa trousse de maquillage pendant une de ses missions, non! On lui rigolerait bien au nez. Déjà, parce qu'Indi est un homme et aussi parce que ça colle pas à l'image, au stéréotype du milieu.
Eh bien, voilà le souci, je me suis longtemps cantonnée à coller au plus près au stéréotype. Pas de maquillage était un gage d'intelligence et de sérieux. BALIVERNES!

Lors de mon dernier travail, j'ai compris que tout ça ce n'était que des bêtises. Mon maquillage ne compromettait pas mon travail et mon intelligence. J'ai même eu beaucoup de compliments sur mes maquillages et des demandes de conseils. C'est ce qui m'a poussé à ouvrir ce blog et remettre en question l'ancien.
J'avais décidé de la thématique du voyage pour mon premier blog parce que cela me collait bien à la peau - car je suis une vrai job-trotteuse, plutôt une expatriée qu'une voyageuse. Et puis, surtout j'ai réalisé que j'avais choisi ce thème parce que cela paraissait plus sérieux que l'univers beauté. Mais j'ai eu des difficultés à tenir la route, parce que je souhaitais intérieurement parler aussi de ma vie en Italie et de mes découvertes quotidienne, pas de seulement mes sorties culturelles. 

Au départ du présent blog, j'ai aussi dû mal à assumer cette envie d'univers beauté. J'avais peur qu'on me juge futile. Alors je parlais très peu de beauté, même si j'en avais envie. Cela est tout à fait perceptible en regardant mes premiers articles. Seulement deux articles parlaient de beauté en janvier et en février, puis dix en mars et vingt en avril, pour être plus majoritaire en mai...

Avec ce blog, je  suis une rêveuse, une gourmande, une manuelle, une voyageuse... Tout ce que je suis dans la vie. Mais avant tout je suis bel et bien une blogueuse beauté.  Je n'ai plus peur de ce mot, moins futile qu'il n'y paraît car je n'ai jamais autant ressorti ma chimie que pour lire les étiquettes des produits. 

 

Oui, j'assume! Vous m'avez grandie

 

Mon aventure du blog ne serait pas la même sans vous, car un blog c'est un auteur et ses LECTEURS. C'est aussi à vous que je dois mon envie de continuer, mon envie de tester, mon envie de partager. Vous qui me rendez joyeuse à chaque article. Vous qui me rendez de l'amour tous les jours. Sans vous, je ne serais pas là.


MILLE MERCI DE ME LIRE, DE ME SUIVRE ET DE COMMENTER.

Vous rendez chaque jour ce blog un peu plus beau. Vous l'amener un peu plus loin.
Vous m'avez apporter beaucoup de joies et fait vivre des trucs auxquels je n'aurais jamais penser.


Voici un petit récapitulatif de ce que vous avez aimé:

  Vous aimez mes articles beauté et en particulier les tutoriels, les articles sur les ombres à paupières en forme de crayon ou sticks et  le nettoyage de Martine ma brosse à cheveux. Mais vous détestez les articles sur les crèmes pour le corps. Vous êtes donc très précis dans vos choix. 

Vous aimez beaucoup mes articles humeurs et tranches de vie.

Vous aimez de plus en plus mes articles recettes. Et cela me touche énormément parce que la cuisine occupe une grande place dans ma vie et que je souhaite réellement vous partager cela.

Vous aimez beaucoup l'article sur le jardin suspendu que mon copain a construit sur notre balcon. Cet article a été pendant longtemps votre préféré. Il était aussi la petite fierté de mon copain qui me demandait sans cesse s'il était toujours en première position de votre amour. Le jour où il s'est fait détrôné, il a eu un petit pincement au cœur.


Mais avoir un blog, c'est aussi faire face à un autre type de comportement: la critique, de désaccord et même l'injure. J'ai pu vivre tout ça à cause d'un seul article, sur l'anglais,  qui a suscité un trafic fou sur le blog et des commentaires plus ou moins conciliants dont certains ce sont montrés irrespectueux - alors je les ai supprimés car le désaccord doit aussi avoir ses limites qui sont le respect et l'intégrité de la personne.
Ce moment fut assez dur à vivre parce que je n'ai pas compris ce qui ce passait. Il m'a fait réalisé qu'une fois publié, vous n'êtes plus maître de votre article. D'autres personnes se l'approprie et peuvent aussi le détruire. Cet article m'a montré tous les côtés de l'aventure blog. On ne peut pas plaire à tout le monde. Vos écrits peuvent ne pas être compris comme on le souhaite. Ecrire, c'est s'exposer! Cela peut être aussi bien positif que négatifs.
Cet article m'a fait relativiser et prendre du recul par rapport à mon blog. Il m'a aussi fait grandir. 


Oui, j'assume! Je trouve mes marques...


Bien sûr, l'aventure va continuer. Autour de Cia a trouvé son rythme de croisière même s'il reste des choses à peaufiner.

Je publie un article par jour et c'est un véritable défi. Certains jours de la semaine sont dédiés à des thématiques précises.

- MERCREDI, ce n'est pas le jour des enfants, mais le jour de la confession - comme aujourd'hui d'ailleurs. L'article du mercredi est consacré à l'humeur, aux tranches de vie ou aux tags.

- SAMEDI, c'est le jour de la cuisine car c'est un des mes grands hobbies dans la vie - c'est comme ça que j'ai conquis chéri. Une série d'article lui est d'ailleurs dédié: les Comment faire manger son homme. 

- DIMANCHE, c'est le jour du vernis. Même si mes ongles cassent sans cesse et sont une vrai plaie, je m'acharne contre eux et je dédie donc le jour de repos aux vernis.  

- un LUNDI sur deux, c'est le rendez-vous du Draw on Monday. Ce plaisir collectif de dessiner sur un thème imposé avec d'autres blogueurs. Une belle occasion de se remettre au dessin, ma passion d'enfance et ce qui a conditionné mon métier d'aujourd'hui.

- le reste du temps est consacré à des articles beautés

- deux fois par mois, je consacre un article à la découverte de ma ville. C'est les Explorer sa ville, que vous n'appréciez pas. Je pense que c'est parce que je ne suis pas photographe - je le reconnais - et que c'est vraiment très éloigné de ma ligne beauté. C'est un peu pour moi un lien avec mon ancien blog que j'ai du mal à lâcher. 

- puis aussi des petites créations en fonction de mes idées


J'ai très envie de continuer cette aventure, de faire grandir mon blog et de l'assumer encore plus.
 
Avoir un blog, c'est du temps, de l'organisation, des lecteurs. C'est accepter la critique et que tout ne peut pas plaire. Mais en définitive, c'est une très belle aventure.

9 commentaires

  1. Et tu es une blagueuse beauté, tu as oublié une chose: ton blog est merveilleux. PS/ ton paquet est arrivé aujourd'hui, merci mille fois, il a égayé ma journée! Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli jeu de mot! J'aime beaucoup. Je le réutiliserai surement. Pour le colis, je suis ravie. La postière avait dit qu'il arriverait aujourd'hui. Je suis contente que ça te plaise!
      Bisou

      Supprimer
  2. Très sympa cet article ! Tu m'as l'air organisée et c'est le point sur lequel je vais essayer de m'améliorer ce mois-ci :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Mon organisation, j'essaie de m'y tenir car je suis une grande bordélique. J'ai déjà réussi à caler mes envies sur des jours de la semaine, quand ça je vois où je vais et je peux prendre un peu d'avance.
      Mais j'ai encore des efforts à faire côté organisation.
      Bisous

      Supprimer
  3. Bravo ma belle pour cet article très personnel et en fait très intime. Je trouve que tu es bonne blogueuse. Oui il ya quelques fautes, mais je suis certaine que petit à petit, au fil des articles, elles vont se gommer. Et tes articles sont toujours complets, très détaillés. Il y a tellement de blogs où il y a une photo pas top et 10 lignes pour présenter un produit. Ce qui est loin d'être ton cas!! Alors ne fait pas attention au trolls et savoure seulement le plaisir et la joie que t'apporte tout ça!!
    J'avais écris un article il y a quelques semaines, un peu dans le même genre, qui disait que j'assume mal d'être une blogueuse beauté. Je crois que nous sommes beaucoup à avoir peur qu'on nous prenne pour des bécasses...
    Mais tous nos blos témoignent que non, et témoignent de la qualité de nos avis, de nos mots... bref, nous sommes des filles merveilleuses.
    Énormes bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore des jolis mots de ta part. Ils sont si bienveillants à chaque fois. Ils me touchent beaucoup.
      J'essaie d'être le plus complet et le plus honnête possible pour mes articles, ce qui peut donner des articles assez longs et personnels. Moi, aussi je n'aime pas les articles qui t'aguichent avec une jolie photo et après il y a rien dans le texte.
      Je comprends les difficultés à assumer le statut de blogueuse beauté, surtout quand on a des métier très éloignés et très scolaires. Avoir un blog ne choque pas les gens, mais quand on dit qu'on y parle de beauté, on redescend dans l'échelle de sérieux. Pourtant, ce blog m'apporte beaucoup et je développe des compétences et un esprit critique qui ne me servent pas que dans le monde de la beauté.
      Oui, nous sommes des filles merveilleuses!
      Bisous

      Supprimer
  4. Je suis très contente pour toi. Tu as vraiment de la chance de pouvoir te consacrer autant à ton blog, qu'est-ce que j'aimerais pouvoir faire ça, mais bon, en Juillet un mois de vacances et fin Août, fin de contrat, on repart sur de bonnes bases ;).

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton retour d'expérience. Le mien à plus de 2 ans et commence seulement à être connu de mes amis ... il était temps !! Je me retrouve bien dans ton article en tout cas. Belle journée

    RépondreSupprimer
  6. Super article ! Bravo pour le coté organisationnel !!!

    Je me retrouve beaucoup dans tout ce que tu dis. Blogger doit vraiment être une passion parce qu’entre le temps et l’énergie que ça nous prend, on est aussi toujours soumises aux critiques des uns et des autres et parfois ça devient très agaçant !

    http://blog.la-pigiste.com/


    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.