Le retour de l'attitudeeeeeee photo

Aujourd'hui le blog est placé sous le signe de l'autodérision et de l'humour. Et comme je sais que vous êtes bourrées d'humour, on va remettre le couvert avec les tics photographiques de blogueuses et youtubeuses, mais pas de sexisme, ça marche aussi pour la gente masculine et pour les non blogueurs.


Vous pensiez peut-être qu'avec le premier volet des 3 tics photographiques qui m'énervent, j'avais abordé tous les tics photos - et moi aussi au début - mais non j'en ai vu d'autres (et pas seulement 3). Et un beau jour, je me suis dit qu'il fallait que je réitère mon article. Ce beau jour était en novembre donc en fait ça fait déjà un petit bout temps. Mais j'avais besoin d'un photographe pour cette séance de tics photographiques, car en période de solde, en plus de vous offrir des tics photos on vous rajoute des attitudes... Oui, c'est cadeau!

Alors pour cette super séance où on a ri mais beaucoup ri, je dois remercier Danaé du blog BeautifulLaw. Merci pour cet œil de photographe et pour tous les fou rires. 

La première session des tics photo avait concerné les pseudos améliorations physiques (plongée ou contre plongée, inclinaison tête de moineau ou encore la glamourissime bouche en cul de poule!). La session du jour continue dans la lignée mais est également placée sous le signe de l'auto-kiffe! 

C'est en lisant des blogs, regardant des vidéos et même en me prenant en photo pour les tutoriels que je repère les tics. Attention, c'est dangereux! Autant pour celui qui abuse de l'attitude, que pour celui qui le découvre. Chanceux est l'ignorant sur ce coup, car une fois que vous aurez pris connaissance des tics suivants, vous ne verrez plus que ça. 
Il est pour moi des fois très difficile de terminer ou même de lire un article quand ça me saute aux yeux. Après c'est comme le détail qui tue, je ne vois que ça et je focalise dessus. Trop sûrement, mais bon voyez-vous je ne COMPRENDS toujours pas le pourquoi du comment de la raison de ce truc!

Alors petit tour dans mon second top 3 des tics photographiques que je ne supportent plus!


 3 ème place: L'effet photoshop de lumière ou l'effet plein phare

C'est bien connu, un p’tit coup d’éclairage dans la tronche ça lise tout : au revoir les cernes, exit les rides, finit les tâches, grain de peau de FOLIES … Augmenter la luminosité sur son appareil photo, c’est le secret de beaucoup personnes. Et en plus ça fait classe de dire "oui j’highlight!", qui signifique en fait "bon bah j’mets un petit coup d’éclairage en plus ». 
Alors ce tic, eh bien, je le possède. Oui, l’highlightage est aussi un de mes secrets, mais beaucoup plus sur les photos d’objets statistiques que sur ma face en mouvement, parce qu’avec l’appareil à bout de bras ça finit toujours un peu flou et c’est chiant.  

Mais... mais d’autres le font sur tout. Des fois, relativement bien, qu'en fait on s’en rend même pas compte, mais alors d’autres en abusent clairement. Et là, NON faut pas déconner. Je sais bien que "la lumière soit,… et la lumière fut", oui merci je connais, j’ai fait 14 ans d’institut catholique - tiens voilà l’information capitale du  jour; mais bon, faut pas non plus allez trop loin. 

Faudrait quand même pas qu'on confonde votre visage avec votre mur et en plus ça n'apporte pas de lumière divine... Donc arrêtez ce lifting de lumière!



2 ème place: l'égofocus


On entre pleinement dans la partie de l'auto-kiffe... Et allez, je balance! Ce tic n’a pas été remarqué par moi mais par Sarah du blog Mlle Pipellette, hein tu m’en voudras pas de t’embarquer là-dedans mais plus on est fou, plus on rit. C’est vrai qu’à force de parler des tics photos que je remarque avec mes amies, elles aussi finissent par en trouver. Oui, j’ai contaminé une partie de la blogosphère bordelaise avec mes remarques tics photo. Ah ah ah ah !

Bon alors en quoi consiste l’égofocus. La réponse est simple:  préférer pendre sa tête en photo que le produit présenté dans l’article. Cela peut soit se traduire par un mauvais cadrage du dit produit au profit de ta tronche, soit par un focus qui met plus en valeur toujours ta tronche avec le produit flou – bah oui, on s’en fout, alors que toi c’est trop la classe ; ou alors on une conjugaison des deux.  Et là, là tu remportes le jackpot – de l’autocentrisme…  Un comble quand on fait une revue produit, nan !

J'avoue que ce tic là, je ne le comprend pas et je ne le tolère pas. Et ne me dites pas que votre appareil n'a pas fait l'autofocus à temps. A ce que je saches, vous avez passé du temps à éditer votre article ou votre vidéo, donc vous avez fait le choix de publier cet égofocus en le sachant. Hein, ne me dites pas le contraire. Vous l'aviez vu mais comme la photo était belle, vous l'avez mis quand même. Dites la vérité, et vous serez pardonnées ...  




1 ère place :  Le syndrôme skype

Mais qui ! Qui ne s’est jamais regarder dans le retour caméra lors d’une conservation skype. C’est inévitable … Voilà en quoi réside le syndrôme skype. Et cela sévit aussi sur les blogs et pire sur Youtube près d'une vidéo sur deux. 

Il est très facile de savoir qui possède sur la blogosphère un appareil photo avec un retour caméra.  Ah oui là ! Non pas là ! Oh là, l’abus retour caméra… Oui, vous pouvez transformer ça en jeu. Allez vient, on est bien, jouons ensemble à Mais c’est qui qu’a un appareil avec un retour caméra !

Si sur Youtube, cette attitude m'exaspère au plus haut point mais quand je la vois sur des blogs, tous mes poils jusqu'aux cheveux s'hérissent... Non de non c'est pas possible.
Allez je vous en accorde une par article pour être gentille, mais à partir de deux c'est déjà trop lourd. Le pire, c'est les articles composés uniquement de ça. Oui, ça existe et moi je fous le camp dès que j'en repère un. C'est aussi symptomatique, je ne peux pas, c’est plus fort que moi.

Croyez moi que ça était très dur de reproduire ce tic photo car je ne possède pas de retour caméra sur mon appareil.



Allez, on refait un petit récapitulatif avec en prime de belles exagérations d'attitudes, car oui les tics photos sont accompagnés bien souvent par un abus d'attitudes: regard de braise (vient faire l'amour à la caméra), mains baladeuses (bonjour la joue, bonsoir les cheveux) et si vraiment on se fout du produit, on peut toujours le placer dans la bouche, histoire de faire encore autre chose avec ces mains...

"Mais regarde, comme je me kiffe sur les photos, Oh oui que j'suis belle et le produit, quoi le produit, fallait que je vous le présente... Ah bon, c'est qu'on m'avait pas dit... "

Tout comme dans le premier volet des tics photo des blogueuses, le problème c'est que Trop d'attitude, tue l'attitude. Tout est une question de dosage. Il faut savoir s'arrêter à temps et ne pas franchir la limite qui nous fait passer du côté du ridicule, voir de la caricature. 
Puisqu'en fait, certains tics photos sont de bonnes petites astuces pour améliorer un peu ses photos, mais attention tout le monde n'est pas photographe. Et quand on commence à se prendre pour ce qu'on est pas, ça finit toujours mal... Donc limitez vous!

Alors évidemment, il ne faut pas non plus avoir peur d'impulser un peu de vie dans ses photos, sinon on termine avec un balais dans le cul, droite comme un piquet avec un sourire de croque-mort. Non, il faut rire, se sentir bien sans en faire trop. Mais didon, c'est quand même compliqué ces histoires de photos. Oui, c'est un vrai casse-tête!

Mais attention l'abus d'attitudes est dangereux pour la santé du blogueur - 

tout comme le mode rafale!

Et si vous voulez tout savoir, je possède moi aussi des tics. Il y a d'abord celui de l'effet photoshop de lumière que j'aime surtout en temps gris, et puis toujours cette langue tirée. J'ai une énorme collection de photo à la langue tirée... C'est plus fort que moi, à chaque tuto, j'en fais une.


Et vous alors, quels sont les tics photo que vous avez remarqués? Et quels sont vos tics?