Pour une réconciliation avec le Grand Cru

Vous le savez, je vous l'assène très souvent: je vis à BORDEAUX. Cette magnifique ville de France dans le Sud-Ouest où il fait bon vivre. Oui, rien que ça. Il est peu probable que vous ne rencontriez pas un bordelais qui ne soit pas amoureux de sa ville et de sa région. Oui, je sais je ne suis bordelaise que par adoption, je viens à la base d'une autre région de France, tout aussi belle et un peu trop oubliée (et où il fait plus frais) : la région Centre - cette région que l'on ne fait que traverser pour se rendre autre part. Mais depuis 5 ans, je suis bordelaise quand je ne travaille pas à l'étranger. J'ai choisi cette ville que je savais que je l'aimerais. Et ça n'a pas raté, je suis sous le charme de ma ville que je découvre encore.

Mais pourquoi je vous parle de Bordeaux alors qu'il s'agit d'un article maquillage. Eh bien, car il y a de temps en temps quelques passerelles entre les deux. Et celle qui va nous intéresser aujourd'hui est le GRAND CRU. D'un côté, le summum du vin et de l'autre ce rouge à lèvres mate capricieux de Bourjois. Ils sont réunis par la beauté de leur couleur puissante: un lie de vin extrêmement profond, mais aussi par la difficulté de les appréhender correctement. A l'instar du vin, ce rouge à lèvres de Bourjois nécessite quelques connaissances afin que ce moment se transforme en vrai délectation et non en supplice. 


Cet article est dédié et écrit pour Alexane du blog Flavour Beans qui depuis que je présente les Rouges Edition Velvet de Bourjois me fait part de sa déception, de son traumatisme avec le Grand Cru. Depuis lors j'essaie à travers commentaires et tutoriels de réconcilier ma belle brunette avec ces rouges à lèvres. Ils sont pour moi, l'une des plus grandes découvertes de l'année écoulée. Alors j'aimerais que mon amie puisse également en profiter. Mais voilà, elle a commencé par le Grand Cru et c'est une mauvaise idée car il est le petit récalcitrant de la collection.

Je possède les 9 rouges à lèvres de cette collection de Bourjois. Je les ai tous essayé, beaucoup sont des coups de cœur et vous les voyez tous les trois quatre matins sur le blog, mais après tous ces tests et aussi toutes mes lectures de blogs, je peux bel et bien affirmer que le Grand Cru de Bourjois est un calvaire à l'application. 


On peut déjà le voir sur cette photo qui compare le Olé Flamigo avec le Grand Cru. Ce dernier accroche beaucoup moins sur la peau car la couleur ne glisse pas aussi bien que pour les autres rouges de la collection. Mais, on peut quand même s'en servir.

Oui, Alexane, je te le consens, ce rouge à lèvres ne s'applique pas aussi bien que les autres. C'est pourquoi, je te conseillerais au détour d'une promotion d'en tester un autre pour ne pas rester sur cet avis négatif (ou alors carrément je t'en envoie un!). 

Et sinon comme je l'expliquais dans le tuto des RDV Beauté Fashion Week de jeudi dernier, j'ai quelques astuces pour me réconcilier avec le Grand Cru car il serait dommage de passer à côté de cette merveille. Puis je n'aime pas les produits qui dorment dans les placards. 

J'ai donc bien souvent essayé de te convaincre de recommencer le test avec le Grand Cru mais bon, jeudi dernier tu m'as répondu:
"Et pour le Grand Cru c'est le divorce mdr je veux plus le remettre :(" 
C'est violent nan!

En vraie tête de mule, je ne lâche pas l'affaire. Je persiste, je veux te réconcilier avec ce rouge à lèvres ou au moins que tu divorces à l'amiable, car je suis trop triste de voir votre relation se terminer ainsi. Alors, je vais t'en faire la démonstration de mes petites astuces spéciales Grand Cru.


1. Lèvres soignées, tu auras

C'est un peu toujours le même discours avec les rouges à lèvres et en particulier les mates: il faut avoir des lèvres aussi douces que la peau du cul d'un nourrisson pour appliquer son rouge sans risques de marquages des peaux.

Mais bon ça c'est plus facile à dire qu'à faire car même avec tout le soin du monde, il y aura toujours cette catégorie de gens à laquelle j'appartiens: le Club de la gerçure permanente.

Sinon, cette histoire avec les mates qui marquent plus que les autres n'est pas si clair car j'ai des rouges brillants qui sont une horreur niveau marquage, pour rappel un crayon Nars du coffret de noël qui est tout simplement une catastrophe. Mais ça ne veut pas dire qu'il faut renoncer tout de suite et ne pas prendre soin de ses lèvres.

Alors, en soin numéro un, on n'hésite pas à être généreuse avec le baume à lèvres. Toujours un dans son sac et sur la table de chevet. On applique et on applique dès qu'il faut.EN hiver comme en été, c'est mission hydratation et même si je conçois ne pas vivre dans le climat le plus violent qui soit.

Puis, une à deux fois par semaine (ça dépend vraiment de l'état), on exfolie ses lèvres. Oui, ce geste que le commun des mortels attribuent uniquement aux blogueuses beautés un peu trop tarées de leur apparence. Non, je dis non, ce n'est pas ça du tout, ce n'est absolument pas superflu. Je vous jure que si vous le faites régulièrement, vous verrez la différence et petit à petit vous sortirez du Club de la gerçure permanente. Bon pas définitivement, mais vous ne serez plus permanent, c'est un bon début. 

Alors pour cette étape, je vous en pris N'ACHETEZ PAS LA FÉE DES LÈVRES DE LUSH ou d'autres trucs dans ce genre. Non placez vos 10€ plutôt dans un kilo de sucre, un baume à lèvre et un joli rouge à lèvres marques accessibles. Vos 10€ seront beaucoup mieux investis dans cette équation qu'avec ce produit gadgeto-inutile de Lush. Oui, je suis sévère avec le produit Lush mais c'est normal car le prix est du vol pour du sucre.

Voici donc quelques recettes pour sauver votre argent car pour se gommer les lèvres, il vous faut simplement une base exfoliante et une base grasse hydratante:
- imiter le baume de Lush si vous avez tous les ingrédients chez vous (pour les fans de cuisine ou de cosméto maison): sucre, huile en tout genre, colorant rouge, arôme si souhaité... Vous pouvez retrouvez ma recette dans l'article le Gourmage à lèvres maison
- du sucre et miel
- du sucre et un baume à lèvres que vous n'appréciez pas pas

Bon si vous avez atteint le niveau de Président ou membre du CA pour le Club de la gerçure permanente, je ne peux rien faire, ne portez pas de rouges à lèvres. Nous verrons le soin des lèvres dans d'autres articles la semaine prochaine.




Petit moment, je me la pète avec cette photo, pas parce qu'elle est réussie, non tout simplement car elle me permettait de vous montrer ma bouteille de vin au nom du blog. C'est pas vraiment un grand cru mais je trouve ça hyper cool. Je l'ai crée l'an dernier lors d'un festival du vin.

2. Une sous-couche, tu mettras

Deuxième point pour adopter le grand cru sans trop de problèmes: coloriser en amont ses lèvres. Comme je vous l'avez expliqué vite fait dans l'article des RDV beauté, je colorise d'abord mes lèvres avec un crayon: le Cruela de Nars. Il s'agit d'une couleur assez proche et le fait que cela soit un crayon aide à la définition des contours.

Mais nul besoin d'aller acheter un crayon aussi cher, il vous suffit d'avoir un crayon à lèvres dans une teinte lie de vin. S'il est fin cela sera encore mieux. Je pense aller faire un tour chez Kiko pour voir si je trouve mon bonheur, car à 2.90€ le crayon à lèvres, ça sera parfait.


3. Le pinceau, tu manieras

C'est tout simple mais là encore ça change tout. L'applicateur du Rouge Edition Velvet pour cette teinte n'est pas le meilleur outil pour poser le Grand Cru. Nan, en effet avec l'applicateur mousse du tube, la matière a tendance à squatter les contours et ça se voit.

Rien ne sert de multiplier les passages, c'est toujours visible. 

Le secret est donc de poser le Grand Cru avec un pinceau à lèvres pour appliquer uniformément la couleur et ne pas trop marquer les contours. 


Le mieux, c 'est tout voir en image...


Pour la question de l'odeur, je ne peux rien faire, Alexane! Personnellement, je ne trouve que ce soit les rouges les plus odorants, les Pure Red de L'Oréal le sont plus. Mais bon l'odeur disparaît une fois le produit sec sur les lèvres.


Promis, si après ça tu n'aimes toujours pas, je lâche l'affaire et je signe moi-même les papiers du divorce.


Et vous, quelles sont vos astuces pour récupérer un rouge un peu récalcitrant à l'application?