SLIDER

Ce corps si difficile à accepter #PenséeQuiRendBelle

Pourquoi autant de violence envers soi

La semaine dernière je suis tombée sur la nouvelle vidéo de Dove. J'ai beau savoir que c'est du marketing, ça résonne quand même en moi. Mais pourquoi? Tout simplement car je ne fais pas partie des gens qui s'acceptent à 100%. Je ne me trouve ni belle, ni moche. Je suis une lunatique de mon apparence. Il y a des jours ça va et des jours sans. Et bien sûr la balance ou les vêtements ont souvent avoir avec l'une ou l'autre des situations. C'est compliqué, peut-être  parce qu'en fait c'est tout simple: je me focalise trop sur ça.

 

#PenséeQuiRendBelle

J'ai donc regardé la nouvelle vidéo de Dove contre les pensées négatifs. La vidéo met en scène les petites phrases que l'on se lance à longueur de journée, celles sur notre physique, notre non acceptation de soi, voir notre dégoût de nous-même. Mais si je suis sûre que vous verrez de quoi je parle après avoir vue la vidéo. 


Comment réagiriez-vous si on vous disait tout haut ce que vous vous dites tout bas?


Comme beaucoup de vidéos Dove ou de ce genre, j'en viens très vite à cogiter. Je suis extrêmement bon public pour ce genre de vidéo qui poussent à la réflexion et se remettre en question. Je n'oublie jamais que c'est du marketing mais en fait je finis toujours par me poser les questions de la vidéo. 

Pour celle-ci, je me suis reconnue. Moi aussi je me dit ce genre de phrase, souvent devant le miroir ou alors devant la penderie. J'ai dû mal à m'accepter telle que je suis, et je crois qu'on est beaucoup dans ce cas-là. On aimerait toutes au moins changer quelque chose: trop gros, trop petite, pas assez ceci, pas assez cela,... Alexiane du site Subleem m'a appris que seulement 2% des françaises s'acceptent. Et autant vous dire que ce chiffre fout les jetons... 


Et moi dans l'histoire 

 

J'ai été obligé de lui avouer que je fais partie des 98% restants, celles qui en s'assument pas. C'est assez paradoxale quand on sait que j'ai ouvert un blog beauté. Bon je dois quand même vous dire que j'assume beaucoup plus mon visage que mon corps. En fait, je crois que malgré tout je m'accepte pas en tant que personne car je ne peux pas réellement dissocier les deux choses. Je suis un tout, je suis Cécilia ou Autour de Cia selon qui vous êtes, mais en fait, je ne suis qu'une seule et même personne avec un visage et un corps. 

Depuis que j'ai ouvert ce blog, j'ai assumé pleinement ma féminité. Avant j'aimais le maquillage, mais cela ne faisait pas sérieux dans mon milieu de recherche. Alors je me maquillais en cachette. J'étais encore en enfance alors que j'avais terminé l'université. Ce passage de l'enfance à la femme n'était pas encore arrivé. Et puis d'ailleurs, j'ai encore du mal à me voir comme femme et non pas comme fille, comme si ce premier mot était trop adulte. 

Ce blog, c'est aussi ma violence car il me pousse à aller voir d'autres horizons, me montrer et enfin m'accepter. Pour mon visage, il n'y a pas de soucis car j'ai tellement l'habitude de me voir sans maquillage. Il y a d'ailleurs des photos de moi non maquillée un peu partout sur le blog. Je n'ai pas peur de communiquer ces photos. Souvent ce sont celles de voyages, des moments très heureux où je me fous royalement d'être maquillée ou non. Et en fait, vous ne le remarquez même pas. 

Mais pour mon corps, je vous ai avoué que c'est une autre histoire. Depuis que je suis rentrée en France, depuis que je suis hyper sédentaire car à la maison, j'ai repris tous mes kilos perdus. Afin ce n'est pas vraiment ça, avant mes masters, je faisais un certain poids qui me convenait puis avec le stress j'avais pris 10 kilos, c'est là que mes ennuis ont commencé et que j'ai perdu pied dans l'acceptation de moi-même. Avant tout allait bien, mais après je n'ai pas su faire face et j'ai perdu confiance. Puis quand je suis partie vivre à l'étranger, des périodes très riches sur le plan professionnel et personnel, je reperdais mes kilos. J'étais active donc ça aide. Mais à chaque retour en France, moment où je suis la moins active car à la maison; les kilos revenaient et avec eux la baisse de morale et les pensées négatives envers soi.

Sauf que cela de ne devrait pas se passer comme ça. Je me suis longtemps cherchée des excuses, d'ailleurs le paragraphe précédent sur ma vie à l'étranger est sûrement une excuse. Je me suis souvent fait du mal à cause de ces excuses. Mais depuis cette année, j'ai décidé de changer de vision, de changer  de comportement envers moi-même. 

la thérapie de l'image

Vous l'avez peut-être remarqué, une fois par mois avec le projet L'Instant Couleur de mon amie Sarah du blog Mlle Pipelette, vous me voyez aussi de pied en cape! J'ai décidé de vous montrer aussi ma silhouette à travers des articles modes. Et il faut bien l'avouer, je fais ça plus pour moi que pour vous. En fait, prendre des photos, les voir et ensuite les exposer m'aident beaucoup à relativiser mon corps. Et puis, vos réactions aident aussi. 

Dans cet état d'esprit, j'ai même recommencé à faire du shopping. Et j'ai accepté un partenariat pour le blog avec le site sportif Stimulme, qui travaille sur l'intégration du sport dans la vie quotidienne. C'est donc un objectif à long terme qui est fixé et non un travail intensif sur quelques semaines pour un résultat rapide et seulement temporaire. Je vous en reparlerai quand j'aurais terminer le programme. Mais pour le moment, je suis plutôt satisfaite car j'aime cette idée de travailler sur le changement de perception, d'habitude pour finalement créer une routine sportive adaptée qui restera en place. 



C'est drôle car ces deux photos ont été très exactement le même jour, il y a trois ans à Toronto. La première photo est ma tenue de visite de jour: un short en jean vieux de 4 ans, un t-shirt, des lunettes de soleil, des tennis, un gros sac à dos et surtout pas de maquillage. Alors que la seconde photo est ma tenue pour aller fêter les 50ans de ma mère à la CN Tower, une robe, un peu de maquillage mais j'ai toujours mon sac à dos et mes tennis que l'on ne voit pas. Vous avez les deux moi en une seule journée, celle qui j'en fous du regard des autres et celle qui se pomponne.

Pour conclure, cet article sur l'apparence et l'acceptation de soi, je sais que c'est dur mais souvent les efforts les durs à fournir viennent de la pensée, de l'esprit. Il faut apprendre à voir le positif, à sourire aux petits bonheurs, à s'ouvrir au monde, et le reste viendra...


Ma pensée qui rend belle du jour:
#JeSuisBelle avec ou sans maquillage,
avec ou sans quelques kilos en plus

Toujours sans maquillage et heureuse d'être là :)

Et vous, quelles sont vos pensées qui rendent belles?


5 commentaires

  1. Je n'ai pas de pensées qui rendent belles en ce moment, je suis plus en mode perte de confiance et dénigrement... C'est dur de s'accepter, c'est un travail du quotidien.
    Tu es très belle Cia ! Nous portons sur soi un regard beaucoup plus critique et négatif que celui que les autres nous porte.
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  2. bon. franchement je suis en larmes. ton billet et la vidéo ont touché pile poil où il fallait. quand j'ai vu la vidéo, j'ai pleuré parce que je me dis des trucs mille fois plus horribles tous les jours. et l'une des filles a dit "j'aimerai pas que ma fille se dise des choses comme ça!" c'est tellement vrai! Ca m'a fait de la peine de penser tant de vilaines choses de moi...tu as raison, il FAUT avoir des pensées qui nous rendent belles, et je vais tenter de le faire dorénavant!
    tu es très jolie au naturel, sincèrement, tu es radieuse! je suis tellement émue que je ne trouve pas les mots que je voudrais pour commenter j'en suis désolée, mais merci pour ce billet, je vais le partager tant que je peux! gros bisous Cia.

    RépondreSupprimer
  3. Bon d'accord, prends toi une claque Sarah. Regarde, lis et tais toi ! La vidéo Dove m'a beaucoup émue. On a tous des complexes qui sont nés d'origines diverses. Mais ils sont bien là, ancrée. Il y a des jours avec, des jours sans, des jours où on apprend même sans et des jours où 'on ne peut s'empêcher de se remémorer les critiques et les moqueries, les moments anciens qui ont fait naître ces complexes.

    C'est un joli petit mot, une jolie leçon qu'il faut intégrer !

    RépondreSupprimer
  4. Nous sommes toutes faites de complexes. Après c'est plus ou moins difficile de les accepter. Le plus important c'est de se sentir bien même si les critiques fusent. Ce n'est pas simple. Mais toutes les personnes ont des défauts et c'est beaucoup mieux que Madame Parfaite :)
    Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  5. J'ai déjà vu la vidéo, c'est vrai qu'elle est assez hallucinante !
    En ce qui concerne ton article, le plus important est de sentir bien avec soi-même. Chaque personne à ses complexes et ses défauts, c'est très difficile à faire, mais il faut comprendre que cela fait partie intégrante de notre personnalité et ne plus en avoir honte.
    Bonne fin de journée ! :)

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.