Parce qu'il n'y a pas que l'Homme qui est compliqué 

Aujourd'hui, on se retrouve pour une recette très simple et qui m'a ouvert la voie du champignon de Paris. S'il y a bien un truc que je déteste par dessus tout depuis que je suis petite, c'est bien les champignons de Paris. Si j'accepte les autres, celui-ci c'est même pas la peine de m'en parler.

Cela m'a voulu de nombreuses batailles avec les cantinières de l'école et mes parents. Mais eux, on finit par comprendre que je ne lâcherai pas l'affaire avec ce champignon: Non, il ne finira pas dans ma bouche. C'est au point que ma mère a appris à faire les pizzas maison parce que je ne voulais pas de celles industrielles où il y a toujours des champignons de Paris dégueulasse et qui ont bien imbibé le reste des aliments de leur goût dégueulasse.

Oui, j'y vais fort avec les champignons de Paris. Mais je vais quand même vous proposer une recette que je tolère. Bon, vous le savez, j'adore cuisiner, je suis incollable sur les bonnes adresses et produits du terroir - Jean-Pierre Coffe sort de son corps! 

Un jour, je me suis rendue chez un collègue à mon copain qui m'ont avait préparé un bon repas. Il avait cherché des recettes originales pour nous épater parce qu'il sait qu'on est un couple de cuisinier et puis on l'avait déjà reçu chez nous et il avait adoré. Donc il voulait nous rendre l'appareil!
Voilà qu'en apéritif, il nous propose une recette apéritive de champignons de Paris garnis. Autant vous dire que ça était la douche froide pour moi avec cette annonce, mais j'ai testé et là, la claque: j'ai aimé et j'en ai repris... Quoi moi la anti-champi de Paris!

Alors aujourd'hui, je vais dévoiler cette recette qui peut faire manger des Champignons de Paris à une Cécilia et peut-être à d'autres:
les bouchées champignons-rillettes (de Tours!)

Rien de plus simple pour cette recette et de plus régionale pour moi! Bon, encore une fois, j'ai un avantage pour ce "Comment  faire manger..." parce que comme vous le savez, je suis originaire que la région Centre et plus particulière de la magnifique ville de Tours. Donc la dernière fois, vous apprenez que les tourangeaux sont biberonnés au fromage de chèvre mais également aux rillettes. 

Et attention, rien à voir avec les rillettes du Mans que tout le monde connaît. Non, il y a bien une différence (et une guerre ancestrale) entre ces deux produits. Évidemment, je suis partisane du produit de ma ville. Alors on fait, il y a que celles de Tours qui ont le droit d'être dans mon frigo. Elle est difficile à trouver en dehors de la région Centre donc quand j'y vais j'en ramène ou alors quand un proche vient chez moi, j'impose un droit d'octroi constitué de produits régionaux. Tu veux dormir chez moi, ok pas de problème, mais tu me ramènes quelque choses à goûter!

Venons-en à cette recette archi simple!

Ingrédients
des champignons de Paris
des rillettes (et encore mieux des rillettes de Tours!)


Frotter les champignons de Paris pour enlever la terre et couper le pied. Ensuite, garnir les champignon de rillettes (de Tours!) à l'aide de la cuillère. Mettre le tout dans un plat au four - oui, parce que ça rend du jus - pendant 10 min en mode grill!


Ne vous fiez pas à la couleur bien grillée, c'est normal: la rillettes est simplement bien grillée sur le dessus, mais encore fondant en cœur, ça apporte un bon goût de noisette!

En fois que c'est bien dorée, plus qu'à déguster et enfin apprécie le champignon de Paris!


Autre technique régionale

A chacun sa technique pour arriver à manger certains aliments, après l'annonce du thème de cet article, Needs and Moods m'a révélé la recette des nordistes pour accepter le petit parisien:

"Essaie farcis au Maroilles avec de la crème fraîche. C'est suuuuper bon!!!! ^^ "

Donc aujourd'hui, c'est deux recettes pour le prix d'une avec deux astuces culinaires pour manger : mode carnivore ou mode fromager!

à bientôt pour une autre recette, dont le thème sera sûrement comment faire manger du chou-fleur à Estelle, Enjoy Today with Estelloo!