SLIDER

L'intérêt de Bloguer ou Bloguer intéressé?

Les démons  du blogueur : statistiques et compagnies

La semaine dernière, j'écrivais un article sur les bonheurs que m'a permis mon blog à la fois en rencontrant d'autres blogueuses ou en participant à des événements, parce que pour moi l'aventure du blog est avant tout cela: LA RENCONTRE et l'ECHANGE. Il s'agit d'une expérience qui me permet de partager et d'échanger avec d'autres personnes. J'avais intitulé cet article "Quand le blog devient réel..." parce que mon blog qui est ma bulle, ma fenêtre ouverte sur le monde m'a permis de créer plusieurs choses bien réelles (de nouvelles connaissances, de nouvelles amitiés et même de concrétiser un projet). 


Peut-être que vous ne me croyez pas à propos de ce sujet, à propos de cette envie de rencontres et d'échanges. Oui, comment peut-elle dire que c'est son intérêt premier alors qu'elle a été invitée à un événement et qu'elle est repartie avec un tas de trucs. Je ne vous le cache pas que cette partie aussi est très agréable. Bien sûr, j'ai aimé être conviée à l'événement de The Beautyst et Pinterest, j'ai aimé être mise en avant, j'ai aimé repartie avec des goodies et les créations qu'on avait fait, ... Oui, c'est vrai, je le reconnais aussi cette partie là m'a plu. Je l'ai autant aimée que toutes les rencontres que j'y ai faites. C'est normale, à près tout c'est humain d'aimer recevoir. Cette invitation était un peu comme une reconnaissance de mon travail sur le blog. 


Mais est-ce que tout cela fait de moi une blogueuse vénale, une blogueuse intéressée? 
Quelle est la motivation - ou les - d'avoir un blog? Suis-je intéressée par le fait de bloguer ou est-ce que je blogue intéressée?

C'est les questions que je me suis posée cette semaine suite à quelques événements. 

Le premier a été un échange sur twitter à propos des blogueurs qui bloguent avec intérêt, qui se plaignent de ne pas faire de grandes vues, de ne pas attirer les gens même en faisant des tonnes de concours, ou de ne pas avoir assez de visibilité sur les plateformes dédiés aux blogs (comprenez Hellocton). Je n'aime pas du tout ce genre de raisonnement, il ne correspond pas à ma façon de penser le bloguing. Mais finalement, c'est comme dans la vie. Il faut de tout pour faire un monde, et les blogs devenant de plus en plus incontournables et ancrés dans la logique des gens, il y a bien sûr des personnes qui pervertissent la chose.


Mauvaises pensées

En début de ce semaine, j'ai repensé à cet échange twitter et je me suis souvenue qu'il m'était arrivé déjà d'avoir de "mauvaises pensées":

- j'ai déjà été déçue qu'un de mes articles ne soit pas mis en avant sur Hellocoton. C'est le cas pour les articles bilans sur mon abonnement Birchbox, j'y avais passé énormément de temps: 2 ans de produits listés, répertoriés, puis analysés et enfin la création des infographies. J'étais très fière de ces articles que j'avais mis du temps à écrire, ce n'est pas un bilan comme on en voit d'habitude sur les blogs, c'était un bilan argumenté et global. J'avais tout décortiqué de A à Z, comme je le fais dans mon boulot. Les premiers retours étaient très enthousiastes. Je le reconnais, j'aurais voulu que ces articles soient mis en avant. 
Oui, j'ai été déçue. Mais en ai-je le droit? Non, peut-être, oui. En fait, je ne sais pas! Ce n'était pas grave au final, car ce n'était pas le but de ces articles. Je n'avais pas écrits ces articles dans cette optique de mise en avant. Cela aurait été simplement la cerise sur le gâteau. Mais avoir cette petite pincée au cœur m'a fait réaliser que certainement, oui, on espère quelque chose avec nos blog.


- puis cette semaine, j'ai perdu deux cotons - abonnés - sur Hellocoton. J'ai dit ma tristesse et mon incompréhension sur twitter. Certaines personnes sont venues me consoler. Leurs mots m'ont fait beaucoup de bien. Et encore une fois, j'ai réalisé que je me trompais. Pourquoi avais-je eu ce sentiment de tristesse à la perte de deux abonnées - que je ne connaissais certainement pas - alors que d'autres sont là pour moi tout le temps et me le montre? 
C'est comme si ce chiffre d'abonnés était une reconnaissance. Au final, ce qui est important ce n'est pas le chiffre d'abonnés mais la relation que j'ai avec eux. Certains ne sont même plus des abonnés, elles sont  simplement mes amies et c'est ce qui compte.


Ces petits exemples sont ce qui m'ont fait comprendre que le monde du bloguing a des frontières floues qui peuvent être dangereuses. Cela peut nous emporter vers des sentiments, des raisonnements que l'on ne souhaite pas avoir. 

Alors suis-je une blogueuse intéressée à cause de ces pensées, à cause de ces exemples? Non, je dirais que je suis une petite blogueuse qui a de temps en temps besoin de reconnaissance. Et que le moyen le plus facile de la matérialiser - mais peut-être le plus néfaste - est l'augmentation de la fréquentation du blog (vus, commentaires, abonnés, mails, demandes,...). Plus ça augmente, plus on a l'impression d'être reconnu, d'être aimé. Le bloguing, c'est aussi ça: une affaire de stat' et de reconnaissance. C'est normal, on a tous envie de savoir ce que le lecteur préfère, mais ça peut nous perdre. Cela ne doit pas devenir une obsession.

Je suis comme tout blogueur parce que finalement moi aussi j'aime être lu, j'aime qu'on commente et j'aime vous répondre. 


Une question de chiffre?

En plus, comme je vous l'ai déjà mentionné dans plusieurs articles une composante de mon travail est justement l'analyse statistique. J'ai passé un an à Rome à ne faire quasiment que ça, à appliquer les statistiques au domaine du patrimoine culturel. Pour mon boulot, je peux passer des heures sur Excel et des logiciels dont vous n'imaginez pas l'existence et qui sont cent fois plus puissants que Google analytics. Pour beaucoup, les statistiques sont du charabia, mais pour moi, c'est de la récréation! C'est une partie de mon travail que j'adore et que je maîtrise. (Je suis un peu tarée dans mon boulot avec les statistiques, au point que ça m'a valu le surnom de Statistics Queen à Rome!)

Donc vous pouvez aisément imaginer que je regarde les statistiques de mon blog et que je les comprends. Ma peur avec mon blog était que cette partie de mon travail me rattrape et que cela devient obsessionnel. Je vous rassure tout de suite, cela ne se passe du tout comme ça; même si je regarde mes statistiques, je n'adapte pas mon blog en fonction. Sans blague! Vous aurez peut-être du mal à me croire sur ce sujet mais c'est réellement le cas. Si je devais écouter les statistiques, je ne vous parlerais plus de cuisine, je vous présenterais plus de vernis, et même plus d'articles beauté, mon blog ne serait composé que d'articles Humeurs. 

Mais non, j'insiste, je vais continuer à vous présenter des recettes tous les samedis et aussi à vous parler beauté. Les articles Humeurs auront toujours leur place sur mon blog, comme aujourd'hui d'ailleurs. Pourquoi je ne suis pas mes statistiques, alors que c'est dans ma nature professionnelle? parce que mon blog est mon espace personnel, parce que ce blog est avant tout pour moi, pour partager avec les autres, mais pour partager les choses que j'aime. 
Finalement, ce blog est peut-être l'une des choses les plus égoïstes que j'ai fait mais qui m'apporte le plus humainement parlant. Cette chose personnelle s'est transformée en échange avec les autres, avec vous, mais je continue d'y garder cet esprit singulier. Si j'écris - même avec des fautes d'orthographe - c'est parce que quelque chose me plaît, c'est aussi une manière de la garder.


Alors non, avoir un blog - MON BLOG-  n'est pas une histoire de chiffre (vus ou  abonnés). J'ai ouvert mon blog avant tout par passion, par envie, mais de temps en temps je me fais quand même rattraper par une autre réalité.

Oui, je regarde mes statistiques.
Oui, j'ai besoin de reconnaissance.
Oui, j'ai déjà reçus des produits.
Oui, j'ai déjà participé à des événements.

Mais avant tout j'ai reçu votre amour et votre amitié.

Grâce à vous, je me suis ouverte, je progresse sur beaucoup de choses. Et ça c'est le plus important!

Et puis si l'aventure du blog peut aussi m'apporter ces petites opportunités, ces petits bonus, qui égayent mon travail, où est le mal?!



J'espère que malgré mes défauts, mes mauvaises pensées et mes petits coups de mou, vous continuerez à m'accepter en tant que blogueuse et en tant qu'amie, que nous allons continuer à discuter ensemble des joies et aussi des petits malheurs de la vie.



Et vous, quel est votre rapport avec votre blog et  avec à ce géant gentil monstre des statistiques et ses autres copains (reconnaissance, abonnés, partenariats, ect!)?

 




Cet article est fortement inspiré d'une conversation que j'ai eu avec la magnifique blogueuse Paulinement vôtre.



Allez on termine cet article en chanson parce que j'adore cet artiste et ne prenez pas La Mauvaise Direction avec vos blogs 

33 commentaires

  1. Franchement bravo pour cet article que j'ai adoré lire. Je me retrouve vraiment dans tous ce que tu évoques. J'ai commencé mon blog par envie d'échanger et de partager un peu de moi. Puis au fil du temps, je me suis de plus en plus appliquée et impliquée et j'avais envie d'avoir un peu de reconnaissance. Je l'ai trouvé grâce à Hellocoton. Voir le nombre d'abonnés qui augmentent est une immense joie. J'ai aussi vu passé les démons, l'envie d'être à la une, l'envie d'avoir le même partenariat que telle blogueuse. Finalement je me dis que tout cela est un bonus, il faut continuer à blogger par passion et si on a des fois ces petits "extras", juste en profiter mais ne pas avoir envie d'en avoir forcément plus.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Romy pour ce joli compliment.
      Je pense que nous sommes beaucoup a avoir ressenti ces étapes du bloguing: l'envie de grandir et de reconnaissance. Ce qui est essentiel est de ne pas rester bloqué là dessus.
      Je blogue par envie de partager et si j'ai des bonus et des petits moments de joies, cela n'est que du plus fort agréable.
      Bisou

      Supprimer
  2. C'est marrant car je me suis justement désabonnée (à tort ou à raison) d'une bloggeuse avec un nombre conséquent d'abonnées mais qui se plaignaient de pas être assez lu et bref ça m'a énervé. Quoi qu'il en soit ton article est vraiment très bien écrit et très intéressant. Et je peux te l'assurer, tu n'as pas à te sentir coupable parce que tu peux participer à des évenements ou recevoir des produits, c'est comme tu le dis bonus et il n'y a aucun mal ! Et on a toute besoin de reconnaissance et c'est bien normal ! En tout cas j'ai adoré ton article très juste et tu peux être sûre, même si on ne se connait pas non plus énormément que tu as toute mon amitié :). Sur ce gros bisous et encore bravo ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu parles d'un truc qui s'est passé ce weekend, c'est exactement pourquoi la raison de ce post. C'est suite à cet événement et à ma discussion avec Pauline que ce post est né.
      Même si on blog par passion, on est rattraper de temps en temps par certaines côtés humains comme l'envie de reconnaissance. C'est une étape que l'on traversera tous, mais cela ne doit pas être la raison première de bloguer.
      Merci beaucoup pour ton amitié, saches que tu as la mienne aussi.
      Bisou ma belle

      Supprimer
  3. Je me suis déjà désabonnée, mais parce que je trouvais les articles trop planplan (Pas assez poussé, on te met un produit et basta). Mais, tu n'as pas à t'en vouloir, c'est un peu normal, de vouloir être reconnu et de regarder tes stats ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi je n'aime pas les blogs avec 3 lignes et sans argumentations.
      Les stat', je vais continuer à les regarder car c'est mon métier mais je vais surtout continuer à ne pas m'en soucier :D
      Bisou

      Supprimer
  4. Merci pour ce superbe article moi qui me plains de ne pas avoir beaucoup d'abonnées alors qu'on passe beaucoup de temps sur les articles.
    Même si j'aime toujours autant blogger c'est sûr sa met du baume au coeur de voire une abonnée en plus etc. En tout cas tes articles sont toujours super bien rédigé j'aime beaucoup à bientôt ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien. J'ai écrit cet article parce que je pense que l'on est nombreuses à avoir ressenti ces moments et à se poser les questions de notre motivation. L'aventure du blog est quelque chose de passionnante mais il ne faut pas se perdre.
      Bisou et merci d'aimer mes articles, cela me touche beaucoup

      Supprimer
  5. Très bon article et très bien écrit sur un sujet qui n'est pas souvent abordé ! Pour ma part j'ai ouvert mon blog (qui est un petit blog mais qui me plaît comme ça :) ) avec comme beaucoup cette envie de partage et d'échanger mais je trouve que les stats et autre nombres d'abonnés mettent un peu la pression aux blogueuses, c'est dommage :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucile, oui c'est un sujet qui n'est pas souvent abordé parce que c'est un sujet sensible. Il est d'ailleurs né d'un débat sensible qui a soufflé sur twitter ce weekend.
      On blogue pas passion, mais a-ton le droit d'être déçue, de se plaindre et au final est-ce que tu comptes vraiment? Ce sont des questions que l'on se pose tous mais qui ne sont pas évidente.
      La pression des blogueurs existent vraiment, et c'est dangereux!

      Supprimer
  6. Comme je suis d'accord avec ce point de vue. ça ne fait pas très longtemps que j'ai mon blog et c'est vrai qu'il arrive un moment où je me suis attardée sur les chiffres. J'ai consacré du temps sur un article et celui-ci n'a pas été sélectionné, ça m'a fait de la peine (j'ai écrit tout un article là-dessus d'ailleurs hiihi) mais en analysant bien , je me suis rendue compte que je regardais les choses d'un mauvais angle....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été lire ton article (et du coup je me suis abonnée) parce que ce que je l'ai trouvé excellent. Tu as traité ce sujet difficile avec tellement d'humour et de décalage que c'était criant de vérité!
      Ce sont des stades que l'on connaît tous mais au final comme tu le dis, bien souvent on regarde du mauvais angle!
      Bisou

      Supprimer
  7. Je crois que c'est une réaction normale d'avoir envie de reconnaissance. oui, quand on démarre un blog, on souhaite avant tout partager et échanger. Mais pour partager et échanger, il faut que des gens viennent lire, viennent faire un tour. Et oui, que c'est agréable de lire des commentaires positifs sur un article qu'on a pris le temps de préparer, de photographier et d'écrire, et où, dans une certaine mesure, on se livre un peu.
    Les retours positifs me regonflent quand je n'ai pas le moral, je saute de joie quand un de mes articles est mis en avant sur Hellocoton (et je te raconte pas la danse de la pluie quand j'ai eu la grande Une!!) Ce n'est pas "mal" de se sentir appréciée et reconnue. Après tout, on écrit pas chaque article dans le but qu'il soit selectionné... donc aucun mal à apprécier lorsque c'est le cas.
    Pour les partenariats, c'est pareil, c'est une reconnaissance du travail et du travail bien fait. ça ne m'est pas encore arrivé, mais je serait probablement aux anges.
    Non, on ne blogue pas pour avoir des produits gratuits, on blogue parcequ'on aime les cosmétiques, et qu'on aime partager. Et si, un jour on est reconnue pour la qualité de notre regard, de notre appréciation, pourquoi bouder son plaisir.
    Tu es une "petite blogueuse", oui, mais tu es toi, avec tes qualités, et tes faiblesses, et c'est pour ça qu'on aime venir ici. Parce que tu es humaine, comme nous. parce que tu as des états d'âme, parce que parfois tu es déçue. ça permet de se réjouir encore plus les unes et les autres quand "ça marche" fort!!
    Gros bisous, et pardon pour ce commentaire long comme le bras!
    <3<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, ce sont des réactions normales qu'il faut savoir relativiser.
      L'échange passe aussi par les commentaires, les réponses, les marques d'attention. Ce sont des choses positifs qui nous encourage, qui nous font avancement.
      Si on a le droit d'être déçue, il y a une limite dans la complainte à ne pas dépasser. Il ne faut jamais le reprocher à ses lecteurs. C'est là que les limites du bloguing deviennent dangereuses.
      Les partenariats ou les cadeaux sont des jolis bonus qui viennent ponctuer une belle aventure telles des petits marqueurs de reconnaissance, mais on peut très bien faire sans. Il ne faut pas travailler pour cet objectif, sinon ça se ressent!

      Je suis une petite blogueuse, mais comme tu le dis je suis avant tout humaine avec des qualités et des défauts. Et vous êtes vraiment super de m'accepter telle que je suis.
      Bisou ma belle (et j'aime les commentaires longs comme le bras!)

      Supprimer
  8. Coucou Cécilia,

    Tu avais dit que tu avais peur de poster cet article, je te comprends mais je peux te dire que tu es humaine et que tu n'avais vraiment pas a avoir peur !
    Bon, grosso modo nous sommes différentes parce que toi les statistiques tu aimes ça, moi je regarde juste mon nombre de vue chaque jour et qu'où elle provienne quand j'en ai le temps !
    Pour ce que tu as ressenti lors de ton manque de reconnaissance sur Hellocoton, je le connais et je le comprends ! Je n'ai jamais été déçue de ne pas être en sélection mais quand je n'y suis pas je fais "roooooh" xD C'est humain, on a tous besoin de reconnaissance !
    Et puis pour ne pas raconter des pâtés je finirais juste par les cadeaux et partenariats, ce n'est un but pour moi, mais c'est quelque chose d'agréable et de non négligeable ! Ca permet d'un part de faire ce que l'on aime et d'une autre d'être reconnue en tant que blogueuse, que notre travail est pas si mal que ça et qu'on plait ! Moi j'aime bien et je ne m'en cache pas ! je ne connais d'ailleurs aucune blogueuse qui refuse tous les partenariats hein !
    Ah, et juste avant de finir, je n'ai jamais participé à un événement même si j'ai été invité à quelques uns mais j'aimerais tellemeeeeeeent ! Rencontrer d'autres blogueuses tout ça tout ça !

    En tous cas c'ets un très bel article et je te souhaite d’apparaître en sélection humeur demain sur Hellocoton, voir même en grande Une ! Ce qui fait de toi une bonne blogueuse c'est que tu assume tes défauts et les reconnais !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Bérengère,

      J'avais peur de la réception de l'article parce que tout le monde n'était pas au courant du débat sur twitter.
      Oui, j'adore regarder mes statistiques mais je ne les suis pas, parce que mes articles beautés ne sont pas ceux qui fonctionnent le plus et pourtant c'est la dominante de mon blog et j'y tiens.

      Tu avais raison, cet article est en sélection Hellocoton, c'est une jolie surprise pour un article qui traite un peu de l'effet pervers d'attente du site. Je suis vraiment ravie parce que j'ai pu échanger avec plus de personnes sur un sujet sensible du bloguing et peu évoqué.

      Bisou

      Supprimer
  9. De mon point de vue, ton article résume extrêmement bien ce que chaque blogueuse ressent. Oui on écrit pour le plaisir et pour pleins de raisons qui nous sont personnelles, mais au fond, si on écrit, c'est que l'on souhaite se soulager d'un poids, et pour se soulager complétement il faut communiquer avec les autres. Mais si personne ne nous lis, comment aller mieux. Bref, bloguer est un petit cercle vicieux qui emmène, d'après moi, tellement de bonheur et de soulagement, que peut importe le nombre d'abonnes. Je préfère tellement rester en petit comité et pouvoir échanger avec chacune de "mes" adorables lectrices plutot que d'avoir des milliers de personnes qui m suivent et avec lesquelles je ne peux pas échanger.

    Je pense que la chose la plus importante c'est de garder à l'esprit cette notion d'échange, et si l'on fait cet effort, non, nous ne sommes pas des blogueuses vénales, peut importe le nombre d'abonnés :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sarah, je pense que nous sommes beaucoup à avoir ressenti ces stades à un moment ou un autre.
      On écrit pour nous mais on attend quand même une interaction avec le lecteur. C'est une réaction normale! Bloguer m'apporte énormément de bonheur, peu importe mes statistiques et mes abonnés.
      Et ce que je préfère c'est discuter avec vous (et même vous rencontrer).
      La notion d'échange est vraiment ce qui me porte.
      Bisou et à bientôt

      Supprimer
  10. Très bon article ! Je pense que quand on blogue, on a tous plus ou moins envie de reconnaissance, ce qui me paraît normal puisqu'on passe du temps à prendre des photos/écrire (voire réécrire)/mettre tout bien en page etc..., mais après de là à rester bloqué sur les chiffres... Et je suis d'avis avec toi, il faut avant tout bloguer pour le plaisir et pas pour les chiffres, alors moi aussi je présente des articles qui plaisent moins que d'autres mais peu importe, moi ça me fais plaisir d'en parler ! :)

    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Oui c'est normal d'avoir envie de reconnaissance, mais il ne faut pas rester sur ses chiffres et surtout il ne faut pas exiger de ses lecteurs.
      Je présente aussi des articles qui plaisent moins mais l'essentiel est qu'il me fasse plaisir.
      Bisou

      Supprimer
  11. Hello ! Je découvre ton blog avec cet article que je trouve bien fait. J'ai je pense le même rapport avec mon blog que toi avec le tien, même si nous ne sommes pas du même "niveau" (dans le sens où je suis une petite blogueuse). Je pense que la diabolisation des blogueurs est tout simplement dûe aux personnes intéressées qui font un blog pour la reconnaissance et non pour le partage (j'ai pu le constaté, une fille que j'ai connu, quand je lui parlais de mon blog et de quelques partenariat que j'ai pu avoir en recevant des produits, la seule chose qu'elle à enregistré c'est ça : "trop bien, tu reçois des produits gratuits" alors que moi je me dis "trop bien, je vais pouvoir tester et informer mes lectrices sur mon avis sur tel ou tel produits selon mes goûts, mes spécifications (types de peau, carnation...) et que même sans ces quelques partenariat, mon blog existerait quand même toujours à l'heure actuelle car j'aime les cosmétiques, me maquiller, donner des conseils, répondre à des questionnements en matière de cosmétiques... etc.

    Là où perso je critique beaucoup, c'est quand la blogueuse influente parle sans cesse de partage, que c'est grace à nous...etc mais sans jamais ne réellement nous accorder d'attention (sauf si ton nom de blogueuse lui dit quelque chose) et qu'elle met réellement à part les abonnés comme étant juste des abonnées (parfois certaines donnent même l'impression qu'être reconnu et avoir des opportunité est un dûe "parce-que leur conseils sont gratuit" (ou autre phrase du genre) alors que c'est uniquement grâce aux abonnées !

    M'enfin, ton article m'a plut en tout cas :) et comme tu dis, quand on écrit sur la toile, c'est qu'il y a quand même l'envie d'être lu, car c'est quand même mieux pour que le partage et l'échange soient actifs !

    Bise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes du même niveau, je suis aussi une petite blogueuse. Il y a des dérives avec les blogs et ça se ressent.
      C'est que les personnes extérieurs aux bloguing ne retiennent souvent que les aspects positifs comme un partenariat ou un produit reçus, mais ce n'est pas une norme, c'est ce qu'il faut transmettent comme message. ça existe oui, mais ce sont des bonus et on ne doit pas bloguer pour ça, on ne doit pas reprocher à ses lecteurs de ne pas pouvoir atteindre ça.

      Merci pour ce partage actif, ton commentaire est très instructif.

      Bisou

      Supprimer
  12. Je suis entièrement d'accord avec toi, de A à Z ! Ton article est génial.
    J'ai commencé à bloguer parce que je ressentais le besoin de me changer les idées, de partager mes pensées autour de la beauté, de découvrir un monde totalement girly, de passer du temps pour quelque chose de passionnant, d'écrire, de photographier, de me créer un petit monde qui me ressemble mais sur le web,... après tout, j'ai toujours aimé tenir un blog quand j'étais plus jeune même si ce n'était que pour partager des photos de mes amis x)
    Mais derrière tous ces buts premiers, c'est sûr que je suis toujours heureuse quand mes stats augmentent, quand le nombre de followers croît, quand je reçois un produit, quand je suis invitée à un workshop, ou mieux encore : quand j'ai l'occasion de participer à un projet tel que le TIEN <3 :D
    Ce n'était pourtant pas mes buts premiers, ni même des objectifs...
    Mais c'est l'évolution, la croissance, l'aboutissement d'un joli travail bloguesque :) On peut en être fière. Sans pour autant être omnibulée par les chiffres générés !

    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Estelle.
      Je crois qu'on est beaucoup à commencer avec l'envie de partage, et qu'à un moment le besoin de reconnaissance est légitime. Ce n'est pas un but, c'est un passage dont on a besoin.
      Par contre, il ne doit pas devenir obsessionnel!
      Bisou

      Supprimer
  13. J'ai découvert ton blog via Pauline de du blog "Paulinement Vôtre" depuis Hellocoton! Et je suis contente de ce que j'ai pu y trouver! Ton article là, est super et relate parfaitement notre côté humain! Bisous bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'est exactement le côté humain que je cherchais à faire ressortir :D
      Bisou

      Supprimer
  14. Il est trop beau cet article et tellement vrai ! Ca apporte tellement de blogguer que les non-bloggeurs ne peuvent pas imaginer ;)
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a souvent des choses qui sont difficiles à imaginer pour les non-bloggeurs. Alors cela fait du bien d'en parler avec la communauté des blogueurs;
      ça fait du bien de voir que ce sont des chose que ressente beaucoup de blogueurs:
      On peut tous être déçu à un moment ou à un autre, mais il fait savoir relativiser cette aventure qui nous apporte très souvent énormément de bonheur.

      Supprimer
  15. Je découvre ton blog en même temps que la plateforme Inspilia et je trouve courageux d'écrire ce genre de billet et ce que l'on peut ressentir face à la blogosphère pas toujours toute rose quoi que l'on en dise.
    Je blogue depuis plus de 5 ans maintenant, j'ai comme toi eu ma période de blocage sur les statistiques et petit à petit mon blog a grandit, et ça a mis du temps (beaucoup de temps).
    J'ai été invité à des events blogs, j'ai eu la chance d'avoir de jolis partenariats et de vivre des choses que je n'aurais pas pu vivre sans mon blog mais comme tu le fais remarquer, finalement ce qui me tiens le plus à coeur c'est bel et bien, le lien que j'ai tissé avec certaines lectrices qui sont là depuis le début et qui aujourd'hui, comprennent rien qu'à la tournure de mes phrases si je vais bien ou non et ça me touche bien plus que tout le reste.
    Bises ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le lien avec les lectrices c'est le plus important.
      Attention, je disais que malgré le fait que je connaisse les statistiques car c'est mon métier, je ne les suis pas. Justement, je ne suis pas tombée dans cette spirale et je ne bloque pas dessus.
      Cet article est en fait une façon de montrer que le bloguing a des dangers, que ce n'est pas rose, que ce n'est pas si simple.
      Il a surtout été écrit en réaction à un événement, suite à la plainte d'une blogueuse qui faisait des reproches à ces lecteurs pour son manque de visibilité. J'avais envie de répondre à son message et au débat que cela a suscité.
      J'espère avoir transmis avec cet article le fait qu'il faut savoir relativiser cette aventure du bloguing.
      Bises

      Supprimer
  16. Ok alors toi, je te mets directement dans mes favoris sur Firefox !
    S'il y a bien des blogs sur lesquels je ne me rends jamais, c'est les blogs beauté. Pourtant, la sélection de ce billet sur HC m'a interpellée. J'ai donc jeté un coup d'oeil à ton blog et... je suis tombée sous le charme de ton univers : pétillant et coloré.
    Pour rebondir sur ton article (encore une fois très complet), je te rejoins sur pas mal de points. J'ai créé mon blog il y a quelques temps par amour du partage et de l'écriture. J'aime qu'on me lise, qu'on commente et qu'on apprécie mon travail. Cela dit, je n'en fais pas une obsession. Bien sur que je tchek mes stats, bien que je swingue quand un billet est relayé sur les réseaux sociaux, bien sur que je suis en transe quand un billet est en sélection sur Hellocoton. Mais ce n'est pas mon but ultime. Je blogue avant tout parce que c'est mon kiffe depuis le collège, depuis mon premier skyblog.

    Ravie de te suivre en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  17. Je te rejoins à 10000% sur cet article. Il n'y a rien de plus énervant que de voir des blogueurs ou blogueuses se plaindre de ses stats ou du nombre de ses abonnés. Au top du top, je mettrais le je te suis pour que tu me suives. Ca m'insupporte totalement!
    Le but du blog est de partager et surtout de parler de ce qu'on aime. Après qu'il y ai 10 personnes ou 10 000 qui le lisent, peu important tant que ses personnes ont appréciés le travail que tu as donné!

    RépondreSupprimer
  18. J'aime beaucoup ta vision des choses, étant blogueuse depuis 4 ans même si je ne suis pas "reconnu", je m'en fous parce que je tiens par passion : j'adore l'univers du bloguing et surtout j'adore en faire parti, apportez quelque chose de plus ou d'intéressant. Mon blog, c'est ce qui reflète une certaine partie de moi : exposé certes sur écran pixelisée, mais assez peu mis en avant dans la vraie vie, car clairement je ne parles pas de rouge Dior et de fond de teint Clinique à tout bout de champs par exemple ^^

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.