Objet Coloré Bien identifié

La vice 4 j'en ai rêvé avant même de savoir qu'elle serait conçue. Oui, j'avais raté la Vice 3, enfin je m'étais réveillée trop tard. Et mon coeur de fan de fards colorés avait fini par regretter de ne pas l'avoir eu. Alors je m'étais que si la Vice 4 sortirait un jour, je ne la raterais pas! Et sans surprise la 4 a été annoncée, je l'ai voulu, je l'ai mise sur ma liste de Noël et je l'ai eu. En plus bien avant Noël, je l'ai eu en novembre puisque je suis moi-même allée à la chercher chez Sephora. Mais c'est un cadeau de Maman Cia.

Si pour la One Shocking Moment de Nars, je n'avais pas résisté à la déballer et l'analyser avant le 25 décembre. J'ai joué le jeu du cadeau pour la Vice 4 et j'ai patiemment attendu de la trouver sous mon sapin pour commencer à l'utiliser. Bon après un mois d'attente, quelques jours de contemplation, la Vice 4 est passé sous l'objectif. Je peux donc enfin vous en parler et vous révéler ce que j'ai prévu avec elle sur le blog et sur Youtube. Oui, la grande nouveauté de 2016 sur le blog, c'est la vidéo. 

Alors notre petite Vice 4, c'est une merveille, n'est-ce pas? Bon, allez je ne suis conquise mais pas si catégorique que ça dans mon extase. Il y a pour moi quelques bémols.

On commence comme d'habitude par le packaging. Urban Decay a la réputation d'envoyer du lourds concernant ce point. Et c'est nettement moins girly-rose-barbie que pour d'autres marques, alors ça me va très bien. Là in est face à un design très galactique: une boîte en plastique, recouverte d'une toile qui luit comme le verglas d'été (ou je sais que c'est de l'huile de moteur, mais qui luit comme une tâche d'huile, ça fait tout de suite moins rêver). 
J'aime bien, c'est beau avec ce côté holographique. Par contre, le côté plastique fait vraiment jouet. Quand on l'a entre les mains, c'est flagrant. Ensuite, je me peux pas m'empêcher d'imaginer que cette toile sera un très bon nid à poussières et pourquoi une vrai arnachée. C'est la phobique qui a déjà la trouille qui parle!

En plus du design plastique intergalactique, la palette est accompagné d'une pochette avec une fermeture éclair, noire et reprenant les motifs de toiles. Cool, Urban Decay a pensé à ma peur des bestioles puisque je vais pouvoir protéger ma belle palette. 

Concernant l'intérieur, on trouve 20 fards à paupières, un grand miroir et un beau double embout. C'est du classique chez Urban Decay. Le grand miroir c'est top, le pinceau est nettement moins bien que dans ma Naked Smoky, mais bon j'ai d'autres pinceaux pour me maquiller.



Pour les fards, il y en a donc 20. Il y a beaucoup de fards brillants, soit irisés, soit pailletés. Au finalement, même ceux que l'on peut croire mates, possèdent quelques inclusions. Pour moi, la prédominance des couleurs froides est fortes avec les bleus, les gris, les marrons, les verts. Il y a cependant quelques couleurs chauds avec du rose et un peu d'orange. Mais à mon regret, il manque un doré chaud ou un or jaune qui aurait permit cette palette d'aller vers plus de variations.


Par rangées de gauche à droite

Rangée 1 (supérieure): 
Bones : satiné ivoire nacré/ Grip : taupe mat à micro-paillettes irisées/ Deadbeat : noir à micropaillettes irisées/ Beat Down : bleu roi métallique à micro-paillettes bleues/ Pandemonium : prune métallique à micro-paillettes irisées
Rangée 2:
Framed : satiné-mat beige chair / Fast-Ball : rose pêche métallique irisé/ 1985 : fuchisa métallique irisé/ Underhand : brun-bordeaux irisé/ Harlot : lavande métallique
Rangée 3:
Discreet : gris mauve mat/ Grasshopper : émeraude métallique irisé/ C-Note : vert givré irisé/ Arctic : bleu canard irisé/ Robbery : gris perle métallisé
Rangée 4 (inférieure):
Bitter : brique mat/ Flame : orange vif à micro-paillettes dorées/ Low : gris brun à micro-paillettes irisées/ Crowbar : kaki à micropaillettes et nacres métalliques dorées/ Delete : marron mat -satiné

    Il a été assez difficile de prendre en photo tous ses fards. J'ai l'impression que mes photos de retranscrire pas bien les couleurs. Certains verts apparaissent plus bleus qu'ils ne le sont sont, et les petits inclusions ou paillettes ne ressortent pas il faudrait. 

    Concernant les couleurs, j'ai un coup de coeur pour le bleu Beat Down et le rose 1985. Ces deux couleurs sont dingues, elles ont de belles variations à la lumières. J'ai été un peu déçue par trois pailletées de la rangée inférieure, l'orangé Flame, la grise Low et la kaki Crowbar. J'ai trouvé qu'elles faisaient énormément de chutes, que le rendu n'était pas uniforme et que malgré une belle pigmentation, l'opacité n'était pas rendez-vous. J'ai mon regret de la palette que ce sont les couleurs qui m'avait fait flashé. Après je pense qu'en les travaillant un peu on peut s'en sortir correctement.


    Pour la pigmentation, cela varie entre les fards donc. Certains sont hyper bien pigmenté, les irisés, d'autres moins, les pailletés avec inclusions de micro-paillettes de la rangée inférieure (seulement 3 fards sur 20), mais ce sont toujours des fards très capricieux peu importe la marque.. C'est vraiment la première fois que je teste une palette de couleurs d'Urban Decay donc je me demande ce qu'il en est pour d'autres fards de la marque. 


    Jusque là, nous avons donc deux bémols surtout pour les fards pailletés. Après le reste est vraiment top. Il y a pas mal d'associations à faire avec les différentes, tellement que je me réserve un petit défi avec la palette, plus d'information en fin de l'article.

    Les fards accrochent bien mes pinceaux, par contre je trouve qu'au doigt certains sont plus difficile à travailler. C'est donc définitivement une palette à utiliser avec des pinceaux. La matière glisse bien sur la paupière, c'est très facile à travailler et estomper.

    Après pour la tenue, pour le moment, je n'ai testé que deux maquillages et la tenue était bonne, comme pour mes autres palettes Urban Decay. Je n'avais pas trop peur de ce côté là.


    Projet #52VicesUD

    J'ai réservé un sort à cette palette qui sera sur la longue durée. J'aimerais avec elle faire un projet 52 semaines, et ainsi vous proposez 52 maquillages, 52 tutoriels beauté issus de la Vice 4. Cette idée me traitait déjà dans la tête à la sortie de la Vice 3, c'est pour tout vous dire.
    J'espère ainsi pouvoir créer un maquillage par semaine pendant une année. Rendez-vous sur Youtube tous les dimanches pour voir l'avancer du projet. Début du projet #52VicesUD à partir du dimanche 7 février.
    Oui, moi aussi j'aurais aimé commencé la première semaine de janvier et donc faire le projet sur toute l'année 2016 . Mais la technique en a voulu autrement. Vous savez ça ne fonctionne jamais comme vous voudrez: mon ordinateur perso est chez le réparateur, j'utilise donc en attendant le pc de M.Cia et j'aimerais avoir un peu de temps pour le maîtriser avant de me lancer dans un projet qui va durer une année. J'espère que vous comprenez. 

    Alors résumons un peu tout ça. La Vice 4 est un très bel objet qui propose 20 sublimes teintes pour une pléiade d'associations - peut-être 52, on verra! Toutefois, il y a un bémol chutes de matières et opacité à noter pour les fards pailletés. Finalement, c'est l'un des seuls points noirs de la palette, avec le prix de 53.99€ qui a augmenté. 

    Vice 4 Urban Decay
    Prix: 53.99€ 
    actuellement en solde chez Sephora - 33% (33.70€) et il en reste sur l'eshop
    Où trouver: chez Sephora
    ou sur l'eshop français de la marque Urban Decay


    Et vous, avez-vous craqués pour la Vice 4 d'Urban Decay?
    Si le projet #52VicesUD vous intéresse, on se retrouve sur Youtube, je vous laisse le lien de la chaîne du blog.


    Sephora_avantages_echantillons 468x60