La technique du camouflage par le crumble 

On se retrouve pour cet article cuisine habituel du samedi autour d'une série que je n'avais pas traitée depuis longtemps puisque laissée depuis le mai, je veux bien sûr  parler de la série "Comment faire manger son homme!". Mais bon ça fonctionne aussi pour votre femme, votre frère, votre mère, vos voisins,... Je ne suis pas secteur!

Il s'agit d'une série qui vous présente la ou les recettes qui m'ont permis d'intégrer dans les repas de mon couple des aliments que j'aime beaucoup et que lui déteste. Oui, comme nous sommes souvent séparés par la distance, nous avons des façons de manger différentes bien que nous sommes tous les deux passionnés par la cuisine. J'ai une tendance à aimer les choses remplies de mélanges et d'exotiques, et lui a un petit côté terroir grand mangeur de viande. Mais comme je suis têtue, j'ai préféré insister et lui présenter des recettes jusqu'à trouver La bonne qui lui fera dire "finalement, c'est pas mauvais!" voir même "Nan, mais en fait, c'est trop bon!".

Aujourd'hui, je m'attaque à un sujet difficile pour les grands mangeurs de viande: le poisson blanc. Ce poisson qui n'a soi-disant aucun goût. Bon, je le reconnais en général les poissons blancs ne sont pas les goûtus, il faut souvent les accommoder avec autre chose. Mais ça fait du bien de manger du poisson quand même!

Alors la recette que je vais vous présenter n'est pas la plus légère, "light", "healty" qui existe bien que je pense qu'elle n'est pas si calorique que ça. Elle est surtout vraiment très bonne et a été une véritable révélation pour l'homme au point que maintenant il me demande de lui même l'aller vérifier les promotions aux rayons poisson du supermarché. Ah, ah, je l'ai bien attrapé dans mes filets!

Il s'agit d'un poisson blanc avec un crumble de chorizo. Une association terre et mer puissante en goût qui pourrait en surprendre plus d'un mais il s'agit d'une association très classique dans l'univers de la gastronomie. 

En plus, elle a l'avantage de ne pas trop perturber le mangeur de viande qui reconnaît dans cette association un goût dont il a l'habitude. 

Alors, c'est parti pour cette recette qui a de très grandes chances de faire manger du poisson à votre homme.


Ingrédients
Du poisson blanc
60 g de chorizo fort
20 g de fromage à pâte dure (parmesan, cantal, ossau, comté, etc)
25 g de biscuits sec (en fait moi je prends soit du pain dur, soit des cracottes de petits déjeuner)
20 g de chapelure
35 g de beurre
de la sauce tomate

Outil indispensable
 un robot mixeur ou un blender


Dans un premier temps, je découpe en morceaux le chorizo, le fromage, le pain, le beurre pour le mettre dans le bol de mon mixeur avec la chapelure afin d'obtenir un crumble de chorizo. Ce n'est pas grave si c'est encore granuleux, c'est ce qu'on cherche à obtenir. 
Par chance, je dispose d'un robot mixeur à la maison pour m'aider. Je n'ai jamais tenté de réaliser cette recette à la main. Je pense que c'est possible si on hacha vraiment finement le chorizo et qu'on l'incorpore au reste. Mais je ne peux pas vous garantir que le résultat visuel sera le même.

Avec du concentré de tomate, je réalise - enfin l'homme réalise, oui c'est toujours lui qui le fait - une sauce tomate rapide: un peu de concentré, un peu d'eau, des herbes, une vrai tomate en petits dès et hop c'est prêt!


Dans une poêle, je fais pré-cuire mes pavés de  poisson blanc pendant quelques minutes des deux faces. Enfin, dans un plat qui va au four, je mets une couche de sauce tomate, mes pavés de poisson surmontés de mon crumble de chorizo. Le tout va au four à 180°C pendant 10 à 15 minutes. Cela dépend de la chaleur de votre four, alors surveillez de temps en temps.

J'accompagne souvent cette recette de riz ou d'un compotée de légumes.

C'est vraiment délicieux et ça change de la sauce au beurre blanc ou hollandaise. 



Mon copain en est vraiment fan et me le réclame.


La technique du crumble, qui apporte du croustillant, est vraiment une bonne solution pour faire manger du poisson à quelqu'un qui m'aime pas trop ça. C'est vrai tout est meilleur avec un petit peu de gratiné.
J'ai essayé avec les crumbles de parmesan, de fruits secs et autres mais c'est vraiment celui au chorizo qui a remporté tous les suffrages de l'homme.


Reste plus qu'à déguster. 

Bon appétit
 




Je ne suis pas vraiment contente de mes photos. Elles ne sont pas bonnes. La photographie culinaire est vraiment complexe. C'est un exercice difficile quand on a juste quelques minutes pour photographier un plat avant qu'il ne refroidisse trop et devienne immangeable. Excusez-moi pour cette piètre qualité.