SLIDER

Vivre sans le permis de conduire

Sur la route

Je vous l'ai dit plusieurs fois sur le blog: je n'ai pas le permis de conduire. Et comme, je vous ai donné mon âge début juin (28ans), certaines personnes sont très étonnées d'apprendre qu'effectivement je ne possède pas le sésame rose. Quoi, comment? Mais est-ce possible? Tu n'es pas indépendante, tu ne peux pas aller où tu veux? Comment fais-tu pour te déplacer? Bon beaucoup de questions... Aujourd'hui, je vais revenir sur ma vie sans permis dans un article.

Cet article ne concerne que ma propre expérience. Ce n'est pas une généralité. Chaque situation de vie est différente. La vie a fait que je n'ai pas pu passé le permis et que je le vis bien. Les "si tu avais vécu là" ou "si tu ..." non pas lieu d'être car tout simplement ma vie est ce qu'elle est. La vôtre est différente, ce qui explique pourquoi vos choix, vos opportunités ont été différents et que vous avez peut-être le permis.

Mais pourquoi tu...

Je crois que la plus grande question que les gens se posent est pourquoi je n'ai pas le permis? Ma réponse est très simple car je n'ai jamais pu me le payer. Eh oui, passer le permis en France coûte assez cher - en moyenne 1500€ si vous vivez dans une grande ville. C'est une somme que je n'ai jamais eu à consacrer à ça. 
La plupart des gens autour de moi, on passait le permis jeune quand ils étaient au lycée. Ce sont leur parents qui leur ont payé. Pour ma mère, la priorité était plutôt de m'envoyer à l'école et de pouvoir payer la cantine que de me faire passer le permis. 
Combien de mes amis auraient eu le permis à 18ans s'ils avaient dû se le payer eux-même? Si vos parents vous offrent le permis, c'est très bien, profitez-en. S'ils ne peuvent pas vous l'offrir, ne leur reprochez pas, s'ils pouvaient se le permettre, je vous assure qu'ils le feraient. 

Au fil des années, je n'ai jamais pu me payer ce que tout le monde considéré comme le Graal de l'indépendance. C'est la vie, c'est comme ça. J'ai fait d'autres choix, je suis allée à l'université, je me suis équipée d'un ordinateur, d'un appareil photo pour les cours, j'ai payé mon loyer, j'ai voyagé pour ma licence et mes masters, je suis allée plusieurs fois en stage à l'étranger, ... J'ai choisi de privilégier mes études quand j'avais de l'argent. 

Pour moi, l'indépendance est passé par un autre chemin que le permis. D'ailleurs, je ne trouve pas que ce papier rose représente le mieux l'indépendance. Sûrement la liberté de circuler mais pas l'indépendance. 

On me demande souvent si ma vie sans permis est un choix écologique. Non pas dans un premier temps puisque je vous ai expliqué que je ne l'avais pas pour des raisons économiques. Mais j'avoue qu'au fur et à mesure des années, l'aspect écologique a fait son bout de chemin dans ma pensée. C'est peut-être une petite contribution à l'échelle de la planète mais bon c'est quand même déjà bien.

Comment je vis sans permis

Vous allez me dire que je peux vivre sans permis car je vis dans une grande ville. Eh bien, j'ai passé la majorité dans ma vie dans un village à côté de Tours. Le dernier bus desservait le village à 20h, il y avait 5 bus par jour et aucun le dimanche. Pourtant, je m'en sortais très bien. Bon ok, pendant très longtemps il y avait Moman et puis après les amis. Mais ça ne fait pas tout. Pour rentrer des cours quand il n'y avait pas de bus, je faisais la seule chose que je pouvais faire; MARCHER. Et franchement, j'aimais bien ça. Je pouvais faire 20 à 45 minutes de marche pour rentrer chez moi. Je crois qu'aujourd'hui avec la voiture, on n'a plus la notion des distances. Il est possible de faire beaucoup de choses en marchant, cela fonctionne aussi bien quand on vit en ville ou à la campagne:
- La boutique est à deux arrêts de tram, eh bien ça fait que 10 minutes de marche. Je suis toujours surprise par les gens qui prennent les transports en commun pour un ou deux arrêts
Le village voisin est à 3km, ça fait que 30 minutes de marche, ce n'est pas non plus la mer à boire, et en plus il est fort possible que tu découvrir plein de choses en chemin.
Cela peut vous sembler ridicule ou complétement insensé aujourd'hui, mais moi ce qui me paraît insensé, c'est de prendre la voiture pour un oui ou pour un non.
 
Après Tours, il y a eu Bordeaux et bien sûr que je reconnais que vivre dans une grande a son importance dans ma vie sans permis. C'est beaucoup plus facile de vivre comme ça dans une ville qu'à la campagne, c'est une évidence.C'est mon choix, je préfère vivre en ville et avoir accès aux transports en commun. D'ailleurs chaque recherche d'appartements passe par le critère du réseau de réseau de la ville où je suis. C'est un automatisme pour moi, je crois que je connais les réseaux de chaque ville où j'ai vécu par cœur. A Tours, où j'ai passé 22ans de la vie, je connais les horaires de bus par coeur. Maintenant que la ville a changé tout son réseau et que moi je suis partie, quand j'y retourne j'ai l'impression de ne plus être chez moi car je suis perdue.

Voilà ma réponse à comment je vis sans permis est très simple, j'utilise beaucoup les transports en commun et j'ai aussi un vélo qui me sert au quotidien.
Un de mes premiers réflexes quand je pars en mission en dehors de Bordeaux est justement d'aller faire ma carte de transport publique ou d'aller acheté un vélo. C'est juste un autre mode de transport. 

A Bordeaux au final, je connu peu la rocade, les zones commerciales extérieures de la ville car j'y vais peu souvent mais je m'en porte pas plus mal. A vélo, je connais peu les embouteillages par exemple.

Vivre sans permis, c'est une autre réflexion sur les trajets. M.Cia qui lui a le permis est souvent étonné de me voir chercher les trajets sur la SNCF ou sur le site du TBC, alors que lui imagine qu'on va se déplacer en voiture.

Mais tu ne peux pas aller partout

Heu! ça ce n'est pas tout à fait vrai... Tout dépend par ce que vous entend par partout, ça veut dire quoi pour vous cette expression. Si vous voulez dire que je ne peux pas sur un coup de tête aller à la campagne un jour férié ou en plein milieu de la nuit, la réponse est oui. Mais si cela, signifie que je ne peux pas pas voyager, la réponse non. Je pense avoir voyager bien plus que beaucoup de personnes qui me disent cette phrase.

Il y a beaucoup d'autres façons de se déplacer que la voiture - surtout si c'est pour voyager. Moi, je l'ai complétement intégrer. Quand on me parle de vacances, je pense tout de suite au train ou à l'avion, mais presque jamais à la voiture. C'est sûr ne pas avoir le permis demander d'être organisé pour ses déplacements. Il faut prévoir à l'avance. Au final, peu de lieux vous sont complétement inaccessibles si vous n'avez pas le permis, il y aura toujours un arrêt de quelques choses (bus, car, train ou vos jambes aussi) qui vous rapprochera de votre destination. Cela vous demandera juste pour de temps pour l'atteindre. 

Vivre sans permis, demande plus d'organisation, plus de temps. 

Puis, je vous l'ai dit M.Cia a lui le permis, du coup on se sert de sa voiture. Attention, cela ne veut pas dire que je suis dépendante de lui. Non, quand on décide de faire quelque chose ensemble, il serait quand même con de dire "ah bah non je ne viens pas parce qu'on y va en voiture". C'est une sorte de covoiturage quand on est deux dans la voiture. Mais on ne privilégie jamais la voiture surtout si c'est pour rester dans en ville ou faire moins de 5km. Je crois que ma vie sans permis a fini par plus le contaminer lui que l'inverse, lui se tourne plus facilement vers les transports publics alors que moi je n'ai toujours pas passé mon permis.
On doit utiliser sa voiture peut-être que 3 ou 4 fois par mois.



Mais les courses

Eh bah, c'est moi avec mon vélo et ma petite cagette sur mon porte-bagage qui fait l'essentiel des courses. On ne prend la voiture qu'une fois par mois pour faire un ravitaillement des choses trop lourdes ou trop volumineuses comme la lessive, la papier toilette, les bouteilles de sirop ou les jus, ... Enfin je pourrais très bien ramener ce genre de chose sur le vélo, mais  ça prendrait beaucoup de place et je devrais aller au supermarché tous les jours - chose que je n'ai pas envie. 

Alors effectivement, quand on fait ses courses en vélo, on ne peut pas remplir un caddy entier. Cela demande de faire des choix mais mes courses n'en sont que plus raisonnée. Je n'achète que ce dont nous avons vraiment besoin. Au final, c'est bien plus économique comme ça.



Aujourd'hui, est-ce que je pourrais passer le permis?  

Oui, car je peux avoir une aide pour le passer. Je me pose souvent la question. J'aurais pu le passer en Belgique et au Canada où c'est moins cher. Et puis je n'étais pas folle au point de vouloir le passer en Italie - trop peur de la circulation romaine pire que dans un jeu vidéo. Il y a eu des occasions que je n'ai jamais saisies, peut-être parce que ma vie me convient comme ça.

Pourtant est-ce que ça changera vraiment quelque chose à ma vie. Cela changera sûrement quelque chose sur mon CV, je n'aurais plus besoin de me justifier et on me verre un peu plus comme une adulte. Mais au final, cela ne changera quasiment rien à ma vie. Je n'aurais toujours pas les moyens pour une voiture, l'assurance, l'essence, ... Je serais donc toujours en vélo. Et vous savez quoi, ça me va très bien. J'aime cette vie en transport en commun, en vélo. J'ai vraiment du mal à voir la vie autrement tellement que c'est mon quotidien et qu'il me convient et pour le reste, ça s'organise...

Et la question de l'avenir s'organisera aussi.  Il y a la question des enfants, et pour moi ça c'est un autre débat qui ne concerne pas seulement le permis. Je ne dis pas que je n'aurais jamais mon permis et que je suis totalement fermée à cette idée. On verra bien ce que l'avenir me réserve. Pour le moment, ma vie sans permis me convient/

Et vous, avez-vous le permis de conduire?


19 commentaires

  1. Je n'ai pas le permis de conduire mais ça y est, je me suis inscrite car c'est très handicapant dans ma vie professionnelle. Etant consultante, je suis amenée à me déplacer dans des recoins perdus et là c'est galère. Actuellement, je me déplace avec une voiture sans permis, j'en ai fait un article si ça peut t'intéresser éventuellement de le lire: http://mabulle.net/voiture-sans-permis/ Sinon, en général, je prends les transports en commun également. Etant en île de France, le vélo me fait trop peut avec la circulation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends, on peut en avoir besoin pour sa vie professionnelle. Je me suis également posée cette question.
      Je croise les doigts pour toi :)

      Supprimer
  2. J'ai bientôt 27 ans et je viens d'avoir mon permis en décembre. Comme toi je n'ai pas eu les moyens de le passer à mes 18 ans. Et puis je n'en avais jamais vraiment eu besoin. Je vivais à Bordeaux et les transports en commun étaient mes meilleures amis (ou ennemis ...). On m'a aussi beaucoup demandé pourquoi je ne le passais pas, que c'était vraiment important, que c'était l'indépendance. Mais franchement mis à part pour les déménagements je n'ai jamais vraiment eu de mal à me déplacer. Pareil les courses se faisaient à vélo, petit à petit.
    Je me disais que je le passerai lorsque j'aurai décidé d'avoir des enfants. Et puis cette année, j'ai eu le temps et surtout l'argent (tu as raison ça coûte un bras) alors j'en ai profité. ça fait 6 mois que j'ai mon permis et dis toi je ne me fait toujours pas à l'idée. J'aimais bien être la piétonne de la bande ^^. Et puis au final, je continue encore à me déplacer à vélo ou à pied. Je t'avoue qu'il y a quand même pas mal d'avantages (notamment lors des grands trajets avec le chéri, ça nous permet d'alterner). Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je le suis pas la seule alors :)
      Ce n'est pas évident quand on a 18ans et qu'on est peu nombreux à ne pas passer le permis pour une question d'argent. Cela te renvoie une image pas très plaisante, celle du pauvre de la bande. J'ai réussi à passer outre.
      Bordeaux, c'est quand même bien desservi, ici, la voiture ne m'en pas essentielle sauf si je vais aller à l'océan :)
      Mon copain aimerait bien que j'ai le permis pour les longs trajets mais en même temps il me dit qu'il ne me confira jamais sa voiture, il a trop peur.
      Bisou

      Supprimer
    2. Anonyme14:16

      Bj,
      Tu n'est pas la seule car moi non plus je n'ai pas le permis & j'arrive malgré tout à travailler
      Laurence

      Supprimer
  3. Eh bien je me retrouve tout a fait dans ton article ! J ai 22 ans, depuis que je suis a la fac, j ai vu quasiment tous mes amis passer le permis les uns après les autres...Je n avais et n est toujours pas les moyens de le faire (je trouve ça aberrant que ce soit si cher), je n en ressens pas du tout le besoin (j habite a Paris et les transports en commun sont quand même bien pratiques et rapides) et pour être honnête je n en ai pas envie. Garer ma voiture, dépenser en essence, la faire réviser..très peu pour moi ! Par contre j apprécie quand quelqu un qui a le permis me véhicule je l avoue ,) merci pour ton partage que je trouve très juste et bien écrit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui à Paris, ce n'est pas essentiel. D'ailleurs quand j'étais à la fac là-bas, il y avait beaucoup de gens sans permis. Je crois que c'est la ville qui veut ça.

      Supprimer
  4. J'ai 29 ans, je n'ai jamais passé le permis et ça commence juste à me manquer maintenant :) Pour ma part, ça a été une question d'âge : j'ai eu mon bac avec pas mal d'avance donc je n'avais pas l'âge de conduire à ce moment là et la plupart de mes amis se sont vu offrir le permis comme "cadeau" pour avoir réussi leur bac.

    Après, j'ai vite été absorbée par les études + mes premiers projets web pro en parallèle... et au final je ne l'ai jamais passé. Ça me manque depuis peu parce que j'ai envie d'explorer des zones un peu éloignées des transports en commun (aux USA notamment) et c'est impossible sans voiture (à moins de payer un chauffeur...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour les voyages dans des grands pays comme ça, la voiture c'est mieux. J'ai trouvé ma parade: M.Cia a le permis et je lui ai donné le goût du voyage. En plus le voyage, ça cimente bien le couple, ça nous fait de beaux souvenirs ensemble.
      J'aime beaucoup voyager en couple.

      Bisou

      Supprimer
  5. Allez... Je me dénonce...
    J'ai 43 ans et toujours pas le permis... et je le vis bien :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, on verra si je te rejoins encore dans quelques années.
      Bisou

      Supprimer
  6. Anonyme14:22

    Bonjour,

    Bah moi j'ai 32ans et pas de permis non plus. Pas pour des raisons économiques mais parce que je déteste les voitures ! Déjà ça me fiche la frousse, j'ai l'impression d'être assise dans un cercueil sur roues. Je déteste quand on avance, les vibrations, la route qui défile, les bas côtés qu'on peut à peine observer, l'odeur de l'essence, les autres conducteurs...
    Comme toi on me pose la question une fois par semaine environ "est ce que tu comptes passer ton permis ?". A force qu'on me le rabâche, à une époque j'en avais un peu honte, comme si je n'étais pas normale. Maintenant je réponds "Non !" et adore le regard interloqué de la personne !

    Je suis à Brest, dans une ville pas si grande, où tout peut se faire à pied (en vélo moins, peu de pistes cyclables, ça monte et ça descend beaucoup et surtout y'a du vent). Et au pire, si la météo est vraiment mauvaise, il y a des bus et le tram (dans lesquels je serre aussi les dents).

    Ne pas avoir mon permis ne m'a pas empêché de faire de longues études et de travailler à de très bons postes. Je considère aussi que je suis indépendante, je n'ai jamais pensé l'inverse. Ouais ça me prend plus de temps pour me déplacer, mais c'est tellement bon de ne pas être en permanence à 100 à l'heure !!! On ne voit pas les choses de la même façon.

    De même, mon ami a une voiture, on s'en sert pour les courses lourdes, il va au boulot, il sort, il en fait ce qu'il veut. Mais pas question de faire des centaines de kilomètres avec.

    RépondreSupprimer
  7. Jolie article ma belle! Je me bats avec ca depuis toute petite.
    Depuis toujours on m'apprends: CDI boring, marriage, voiture, maison et bebes!
    Je suis a moi seule le contraire de ces cliches haha
    Je n'ai jamais ete interessee par les voitures, je vis a Londres donc le metro, c'est la vie et j'ai 29 ans!
    Et je le vie bien!
    Merci a toi! 😀

    RépondreSupprimer
  8. MissLeti09:12

    Coucou,
    j'ai 32 ans et je n'ai pas le permis. Conduire me fait flipper, j'en ai la phobie mais ça personne ne le comprend. Je suis quand même indépendante sinon je sais qu'on me dira "ah tu vois si tu avais le permis..." de toute façon je n'ai pas les moyens de m'acheter une voiture et de suivre financièrement avec tout ce qu'il va avec. J'habite en Belgique et je vais au boulot en train. Je me débrouille et je le vis bien ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme11:45

    Hello !
    je n'ai pu me le payer qu'à 36 ans, et encore c'est le RMI (RSA de l'époque) qui m'y a aidée. Mes parents auraient pu, ils ne l'ont pas fait. Je vivais dans une petite ville touristique où je suis brutalement arrivée de Toulouse suite à une mutation (j'étais en couple, mon ami n'avait pas les moyens de m'aider meme si nous bossions tous les 2), par la suite j'ai connu le chomage, mais sans permis.. et impossible de rejoindre la ville la plus proche. je suis restée 15 ans comme ça, à faire une croix sur ma jeunesse, je manquais de tout et la campagne ne m'a jamais attirée. J'ai repris gout à la vie en pouvant me déplacer (le train n'était pas très pratique, ceci dit j'allais travailler à 70km de là dans une autre ville en le prenant à 6 du mat'). Là j'ai pu m'offrir enfin la jeunesse dont les impératifs professionnels et l'engloutissement du salaire dans les factures, la bouffe et le loyer d'un appart déprimant et exigu dans une rue moche (et réciproquement) m'avait privée : sorties, culture, shopping quand mes moyens me le permettaient (à savoir écumer les librairies et friperies et m'offrir des CD que je pouvais écouter bon sang, écouter ! - enfin le net était déjà là plus besoin de monter la paysanne en ville rien que pour ça) - ce n'est aps que je déteste la campagne, mais déracinée, à des centaines de km de mes parents, sans connaitre personne ni me déplacer à ma guise - au début je n'avais pas de vélo et les environs sont bourrés de côtes impossibles, ça occultait un peu le charme - d'ailleurs j'en ai profité pour partir souvent en foret. Tout ça pour dire que le permis a changé ma vie. Pourtant, dans l'absolu je préfère marcher pédaler, prendre les transports, mais... en ville (quoi que ce soit très sympa aussi de marcher en campagne, mais j'habitais un GROS BOURG, pas la vraie campagne non plus), une ville qu'on puisse explorer, dont on ne fait pas le tour en meme pas 3 semaines (bon, ensuite il y a d'autres niveaux de découverte certes, mais je suis une citadine contrariée qui n'a pas pu vivre dans son habitat naturel, c'est simple, à chaque fois que je passais quelque jour en ville chez des amis je rajeunissais littéralement de 10 ans, et de retour dans ma petite ville je rentrais en déprime et léthargie). Si je vivais en ville je ne prendrais pas souvent la voiture en tout cas, elle me sert à sauter d'un point où je vais me servir de mes jambes à un autre. Je ne suis meme pas sure que j'aurais voulu passer le permis, ou juste pour avoir la liberté de pouvoir prendre le volant au cas où (j'aime assez conduire sur de longues distances par contre). Au fond mon reve était : un appart sympa au centre d'une grande ville agréable, et tout en bus, tram, vélo, skate et pinces.

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme11:48

    PS : en fait j'aurais revé de vivre en ville pour ne pas avoir à conduire et m'encombrer d'une voiture, mais paumé à perpette sans le permis est compliqué, et ruineux (acheter tout à distance)

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme13:38

    Bonjour je sais que cet art à été posté depuis un moment déjà mais voilà aujourd'hui à 25 ans je n'ai pas le permis. Attention j'ai essayer de le passer en perdant de l'argent (mon argent je refuse qu'on me le paye) et du temps et ceci pendant trois ans !! Trois année ou j'ai eu droit à toutes les remarques déplacées de mes proches. Au début ça me faisait mal et j'en pleurait parce-que au final c'est ma famille qui m'a pousser à le passer moi je voulais privilégié mes études de Droit mais voilà comme ma soeur jumelles à décidé d'aller le passé j'ai du la suivre. Auj je vis sans permis d conduire été continue d'entendre des remarques vraiment pas gentilles mais je m'en porte très bien. Dans ma recherche d'emploi ça n'a jamais été un frein, au contraire pendant mes stages j'étais tjs à l'heure contrairement au retardataire qui eux peiner à trouver une place ou se garer. En cinq de fac jen ai vu des gens rater les cours parce-que pas d place ou laisser la voiture.
    Voyager ben je voyage le train, l'avion, quand on cherche on trouve tjs un moyen.
    Sortir, je sort je vois mes amis. J'habite dans une petit ville très bien deservie par les transports que ce soit pour les course le shopping le travail ou le plaisir je n'ai jamais eu de mal à me déplacer.
    Je pense qu'un jours je le repasserai quand je l'aurai décider e est surtout mis assez d'argent de côté pour le repasser mais pour l'instant je suis contente de faire des économies (et oui une voiture coûte cher) j'en profite pour faire du sport et oui je ne suis pa la plus sportive des filles du coup marche m'aide à rester en forme contrairement ô pers dépendante de leurs voitures.

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme11:42

    Et oui ne pas avoir le permis est considéré comme une tare, j'en parle d'expérience! je suis un homme de 36 ans et pour faire l'histoire courte, l'enchainement de la vie a fait que bien que l'ayant tenté très sérieusement par deux fois, je ne l'ai pas obtenu puis problèmes d'argent, de santé, le temps qui passe, le chômage! puis le boulot (enfin) et voilà...Pas le permis...Mais les gens ne comprennent pas! Si ils ne le vivent pas eux-même..A croire que l'homme n'est pas capable de se mettre deux secondes à la place des autres...Juste deux secondes, je demande pas un effort considérable! Et puis les pires réflexions viennent des femmes...T'as pas le permis, t'es pas un homme! en résumé c'est cela, t'es un looser...! dernière remarque en date...Bon il faut assumer comme on dit...Merci pour cet article on se sent moins seul.quand on sait le nombre de vedettes qui ne l'ont pas! Un jour on en reviendra de tout ça..C'est comme l'autre qui disait "si a 50 ans tu n'as pas une rolex tu as raté ta vie!"
    Si...ceci...Si...cela...Si demain je considère que tout ceux qui ne sont pas au moins trilingues sont débiles...alors? On compte?
    Celle qui m'a traité de looser est divorcée avec 3 enfants sur les bras et demande de l'argent à ses parents parce qu'elle ne s'en sort pas...Qui est le plus looser des deux?
    Encore merci!

    RépondreSupprimer
  13. Anonyme12:53

    bonjour moi j'ai 46 ans et pas de permis et vraiment pas un souci et pour info je suis un homme et j'assume pleinement mon choix

    RépondreSupprimer


Merci pour ton joli petit mot! Profite bien ce qu'il y a autour de toi...
♥ ♥ ♥ ♥

© Autour de Cia • Theme by Maira G.