L'isolement vient des autres

Au début du mois de novembre, je participais à un événement avec mon amie Sarah du blog Mlle Pipelette et je lui racontais ma mésaventure à une soirée qui se déroulait juste à côté de chez moi. En fait, je n'y suis restée que moins de 2 minutes, juste le temps de faire l'aller et retour. Retour en arrière et interrogation sur le fait se faire des choses seul.

Je disais à Sarah que cela faisait plusieurs semaines que je pensais écrire un article sur le fait de sortir seul. Puis, je n'ai pas osé. Mais le Tag Me Time a changé la donne. Il contenait une question sur le fait d'aller ou non au cinéma seule. Cela m'a fait repensé à mon ébauche d'article sur le fait de faire des activités seul et le regard des autres qui peut être assassin.

Retour à ma soirée désastreuse. Je vis juste à côté d'un lieu extrêmement dynamique à Bordeaux et qui propose des soirées artistiques ou décalées, les Vivres de l'Art à Bassins à Flot. L'événement où je souhaitais me rendre était une soirée en automne qui proposait un loto blind-test complément déjanté. Je me suis dit puisque l'on sera assis à des tables, pas de problème je peux y aller seule. Déjà ça m'évitera de passer ma soirée devant la télé ou l'ordi, puis je vais m'amuser en discutant avec des gens. Eh bien, non rien du tout. Je suis arrivée et la fille à l'entrée pour les planches de loto était très étonnée que je sois venue seule, au point de rire et de le dire à sa collègue. J'étais tellement triste et gênée que je suis rentrée chez moi hyper déçue. Je me suis aussi sentie honteuse d'avoir eu l'idée de sortir seule.

Sortie (seule) au musée des Beaux-Art d'Ottawa

C'est un peu si le fait de sortir seule est vue comme quelque chose d'impossible. Genre être seul égale casos ou personne pathétique qui n'a pas d'amis.  C'est vraiment triste que le nombre d'amis qui vous entourent soit nécessaire pour être bien vu socialement. 

Cette fille qui s'est moquée de moi ne connaît absolument pas mon histoire. Ce n'est pas que je n'ai pas d'amis, c'est tout simplement qu'ils ne vivent pas à Bordeaux. C'est un peu le revers d'avoir vécue un peu partout pendant 3 ans. Mes amis sont au Mexique, en Italie, au Japon, en Belgique, en Suède, à Londres, à Paris, à Ottawa. Au fil de mes expatriations, je me suis fait des amis qui soient vivent toujours dans le pays que j'ai traversé, soient ont continué leur chemin dans d'autres contrées. Alors, oui c'est pratique si tu veux un bout de canapé aux quatre coins du monde, mais dans ta propre ville tu te sens un peu seule.

Bordeaux est ma ville et je l'aime beaucoup. Mais c'est aussi l'endroit où je suis le plus isolée socialement. Je connais peu cette ville parce que j'étais toujours partie à droite et gauche en mission (sur 5ans à Bordeaux, je n'ai été présente que moins de 2ans). Cette année, je l'ai presque entièrement passée dans le sud-ouest. J'ai enfin pu découvrir ma ville mais je me suis aussi retrouvée assez seule. Au départ l'Homme était présent, mais il a eu une mission dans une autre région de France, donc au final je me suis retrouvée complétement seule.

Et moi, j'aime sortir, explorer ma ville, faire des activités, découvrir des choses que je ne connais pas. Je n'aurais jamais pensé que le fait de faire certaines activités seule soit si mal vu. Je ne m'en était pas vraiment rendue compte, parce que je suis un peu habituée à être seule. Quand on part dans un nouveau pays, il faut tout recommencer. Au départ on est seul, puis on se fait des amis après en sortant.

Sortie (seule) à la fête de l'Europe à Bruxelles

Bêtement, je pensais qu'à Bordeaux ça ne poserait pas de problème. Mais voilà, je n'ai pas mon étiquette d'expatriée qui attendrit les choses à l'étranger. Au gros, avant on m'excusait d'aller à un événement seule parce qu'étant que nouvelle en ville, le fait de connaître personne était une évidence. Venir seule était d'ailleurs vu comme quelque chose de bien, comme une preuve de vouloir socialiser.
Mais à Bordeaux, je suis une habitante lambda et là le fait de venir seule à un vernissage d'exposition est vue comme quelque chose de mal. On vous regarde comme si vous étiez un pestiféré social. J'ai essayé une ou deux fois au Musée d'Aquitaine, mais tous ces regards insistant me faisait comprendre que je n'étais pas à ma place. Alors quand même que je vous rappelle que je travaille dans le patrimoine culturel donc une exposition ça m'intéresse. 

Parfois on vous regarde avec surprise, incompréhension mais le pire c'est quand vous sentez du mépris et de la moquerie. Mais ces personnes là peuvent-elles me dire où est le problème? C'est quoi le réel fond de ce problème? En quoi cela serait mal de sortir seul? 

Certaines personnes pensent que vous êtes courageux ou alors totalement dingue. Mais pourquoi je me terrais chez moi si quelque chose m'intéresse. Pourtant après plusieurs expériences désastreuses où le regard des autres était pesant, je me rends compte que je sors de moins en moins. J'ai arrêté d'aller aux vernissages d'exposition, je ne regarde plus les agenda des concerts et des spectacles. En fait, je reste de plus en plus chez moi. En fait, ce sont les autres et leurs regards mal placés qui m'ont isolée. 

Aujourd'hui, quand je vois quelque chose qui me plaît, j'ai peur d'y aller au risque d'être encore dévisagée. Mes derniers bastions d'activités à faire seule sont le magasinage et le cinéma. Mais je me prive de tout le reste, ce qui est vraiment dommage. 

Vous ne pouvez pas manger seul sans passer pour un commercial perdu, vous ne pouvez pas aller à une inauguration seul sans passer pour un rapia de buffet, vous ne pouvez pas aller à un concert ou même l'opéra seul sans passer pour un illuminé, ... C'est plutôt ça qui est dingue. Pourquoi cherche t-on toujours à mettre les gens et les situations dans des cases.

Sortie (seule) aux Serres Royales à Bruxelles

Alors avant de regarder avec mépris quelqu'un parce qu'il OSE venir seul quelque part, réfléchissez à ce que vous ressentiriez si ce mépris et les moqueries étaient portés sur vous. J'aimerais vous voir dans une ville ou un pays où vous ne connaissez absolument personne. Non ce n'est pas facile mais si en plus on se coupe des activités sociales et culturelles, c'est la déprime assurée... et causée par les autres!

Être seule ne signifie pas être associable ou pathétique. Il y a des tas de raisons à être seul. On peut aussi l'être par envie. Il y a beaucoup de choses que j'aime faire seul.
Alors ouvrez votre esprit et venez plutôt accueillir les personnes seules. Un bonjour et une question, ça ne fait jamais de mal, ça peut même tout changer... et déboucher sur de belles amitiés. 

J'en ai marre de me priver. Alors désolé, mais maintenant vous verrez sûrement une petite châtain habillée souvent en rose et toujours avec son appareil photo à des événements et sorties sur Bordeaux.


Et vous, quel est votre positionnement par rapport au fait de sortir seul? Que faîtes-vous seul?




Ps: Toutes les photos sont issues de journées où je suis sortie seule et sans honte. La première est une photo de la Zombie walk de Bordeaux. Seule parmi 2500 zombie, c'était génial!

Et je ne suis pas maquillée sur toutes les photos, ah je suis une drôle de blogueuse beauté!